Un acte de gentillesse au hasard signifie que je regarderai les Jays dans une veste donnée à Dan Hill lors de la Série mondiale de 1993

Avant de conduire mes filles jumelles à l’école, j’ai demandé si elles savaient quel jour on était.

« Ah, vendredi ? ont-ils répondu sarcastiquement, me donnant une fois de plus un doute tout en fourrant leurs sacs à lunch dans leurs sacs à dos. « Quel jour est-il? »

J’ai répondu en contralto d’opéra : « Jour d’ouverture pour les Jaaaays! »

Ils n’auraient pas pu avoir l’air moins excités si j’avais hurlé : « C’est la Journée nationale du brocoli !

Alors que nous nous précipitions vers la porte, ils ont expliqué pourquoi ils ne pourraient pas regarder avec moi, une fausse liste qui comprenait des cours de ballet, des devoirs, ne pas se sentir si bien et le baseball est ennuyeux. Ce dernier a fait mal. Mais cela a un sens génétique. Leur mère préférerait porter un catsuit néon et bob pour les pommes lors d’un rassemblement de camions monstres avant d’aller à un autre match des Jays. Elle a fini.

Alors qu’une nouvelle saison commence ce week-end, je vais applaudir seul au sous-sol pendant que les ingrats que je soutiens financièrement traînent ailleurs, sans doute en rigolant et en regardant les clips de Timothée Chalamet. Mais je ne serai pas seul.

J’aurai la compagnie de… La Veste.

La veste a été produite comme souvenir portable en 1993, la dernière fois que les Jays ont tout gagné. Il est en coton avec des manches blanches et un torse bleu. Il a un écusson Jays sur la poitrine gauche et un écusson World Series sur le bras droit avec plus de paillettes dorées que RuPaul ne le ferait.

Je suis devenu le troisième propriétaire de The Jacket l’automne dernier. Le propriétaire d’origine était le chanteur Dan Hill, qui a reçu The Jacket après avoir interprété notre hymne national lors du troisième match des World Series 1993. M. Hill a ensuite donné The Jacket au producteur de musique John Sheard, l’un de mes lecteurs préférés de Star, qui a envoyé des e-mails au fil des ans, notamment pour défier mon amour des écureuils et me détromper de toute idée que ces adorables rongeurs sont tout sauf des « rats d’arbres ».

Lire aussi  Un spectacle d'innovation à mi-carrière

Cette fois, John répondait à une chronique dans laquelle je me plaignais du fait que mes filles ne se souciaient plus des Jays : « J’ai été touché par cette histoire et c’est pourquoi je vous écris aujourd’hui. »

Il m’a ensuite raconté l’histoire de The Jacket. En tant que grand fan de baseball lui-même, il pensait que Hill l’aurait emmené aux World Series. Mais Hill a pris sa femme et John est resté dans un studio de Toronto pour écrire un arrangement de cordes. Pour expier, Hill lui a donné la veste.

« J’ai porté cette veste emblématique à quelques matchs, mais pendant la majeure partie des 30 dernières années, elle a été accrochée dans un placard, accumulant la poussière et je suis à peu près sûr que ce triste fait a ensorcelé les Jays depuis », a écrit John. « Alors, j’ai décidé de payer cette veste à un vrai fan des Jays … Je ne veux pas la voir retourner dans le placard pendant encore 30 ans. »

C’était l’un des e-mails les plus gentils que j’aie jamais reçus.

J’ai pris des dispositions pour un coursier. Et, bientôt, The Jacket est passé du placard de John au sanctuaire de mes Jays, qui comprend un gobelet à fanion du championnat de 1985 et les maillots Donaldson et Bautista que mes filles portaient quand elles étaient petites, avant de décider que le baseball est ennuyeux.

Je porterai The Jacket alors que la saison 2022 prendra vie contre le Texas. Aurai-je l’air foxy? Non. Je ressemblerai à un rongeur d’arbre. Selon la mode moderne, The Jacket est décidément 1993. Mais ce que j’aime le plus dans The Jacket, c’est qu’il symbolise un acte de gentillesse aléatoire de la part d’un étranger.

Et un jour, je paierai également The Jacket à un autre vrai fan des Jays.

Lire aussi  Un retour à pleine capacité n'est que le début pour les fans de Toronto

J’ai passé beaucoup de temps ces derniers temps à penser à la gentillesse. Cela doit être lié aux horreurs insupportables qui se déroulent en Ukraine. Le mal implacable de l’organisation terroriste connue sous le nom de « Russie » et de son chef meurtrier Vladimir Poutine, un psychopathe qui a cimenté son statut de VIP dans les annales des déchets humains, est plus que déprimant.

Poutine et ses hommes de main violents représentent l’humanité à son pire. Mais en guise de contre-mesure, la réponse à cette invasion illégale, à cette mort et à cette destruction barbares, a également révélé le meilleur de l’humanité. Des pays accueillent des réfugiés ukrainiens. Les volontaires préparent des repas et conduisent des camions dans les zones de combat avec des fournitures médicales. Les organismes de bienfaisance se coordonnent pour déterminer ce qui doit être acheminé, où et quand. Les médias sont hyper concentrés et des médias comme Les actualites font un travail fulgurant sur le terrain, documentant les atrocités tout en incitant les téléspectateurs à aider, à ne pas s’engourdir, à être résolument type.

John Sheard et moi ne nous sommes jamais rencontrés. Mais il voulait que j’aie The Jacket, qui avait autrefois une place spéciale dans son cœur, car il pensait qu’elle pourrait avoir une place spéciale dans mon cœur. Pour cette seule raison, c’est le cas. Je porte The Jacket pendant que je tape ceci.

Maintenant, si les Jays démarrent à 0-10, je devrai peut-être brûler The Jacket et mettre une fatwa sur la tête de M. Sheard. Mais si cela ne se produit pas, tout ce que je veux vraiment dire aujourd’hui, c’est que, lorsque le monde est aussi sombre, nous pouvons tous allumer notre propre lumière.

Lire aussi  Alec Guinness a failli quitter Tinker Tailor Soldier Spy et a suggéré Arthur Lowe comme son remplaçant

Nous pouvons tous nous engager dans des actes de bonté aléatoires. Nous pouvons tous faire quelque chose de petit qui pourrait sembler grand pour quelqu’un d’autre. Nous pouvons tous voir la valeur de la gentillesse, de la gentillesse et de la compassion.

Je suis déraisonnablement enthousiasmé par les Jays cette saison.

Et j’espère que le monde, un acte de bonté aléatoire à la fois, cessera d’être si sombre.

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick