VOUS L’AVEZ DIT: nous laisse tomber à nouveau

Voici les lettres du Ottawa Sun adressées aujourd’hui à l’éditeur.

Contenu de l’article

NOUS LAISSER ENCORE

Une fois de plus, le premier ministre Ford a laissé tomber la population de l’Ontario avec son assouplissement risible des verrouillages draconiens. Maintenant, ces ouvertures pour nous, la canaille, se composeront de trois étapes, chaque étape évoluant par intervalles de 21 jours. Celles-ci, bien sûr, sont accompagnées d’astérisques géants, les taux de vaccination devant être d’un certain pourcentage et Dieu interdit qu’il y ait une nouvelle variante ou une quatrième vague pour tout refermer plus étroitement qu’un tambour.

Les terrains de golf ouvriront le 22, puis le 14 juin, nous pourrons nous rassembler en plein air avec pas plus de 10 personnes ou quatre par table. Je suppose que s’il y en avait cinq, les flics procéderaient à des arrestations. L’étape 2, qui se déroulera bien en juillet, permettra des rassemblements en plein air de 25 personnes et des services religieux fixés à 15 pour cent parmi d’autres petites offrandes. Ensuite, la crème de la crème est la troisième étape glorieuse, qui comportera de petits arrangements intérieurs, mais pas de rassemblements sportifs.

Contenu de l’article

C’est notre été, comme je l’ai déjà mentionné, cet homme doit recevoir une leçon dans environ un an à l’isoloir. Il n’est pas digne de diriger la province la plus peuplée du Canada.

STEPHEN FLANAGAN

OTTAWA

(Au moins, vous pouvez cliquer sur les liens ce week-end.)

HORS DE CONTRÔLE

Je suis allé dans quelques magasins à un dollar pour acheter des nouilles de piscine pour mes petits-enfants (qui sont dans notre bulle) pour découvrir que les sections de jouets sont fermées. Ce verrouillage est vraiment hors de contrôle Doug Ford. Toute votre équipe doit secouer la tête.

JUDY BALTARE

OTTAWA

(J’espère que vous ne comptiez pas utiliser le splash pad du quartier ce week-end.)

PLEINS FEUX SUR TRUDEAU

Le nombre croissant d’exemples et de cas au sein de l’armée canadienne de comportements inappropriés présumés d’hommes envers les femmes a une fois de plus mis en lumière notre premier ministre, Justin Trudeau, et sa prétendue indiscrétion dans le passé.

Je me demande ce que ressentirait Justin Trudeau si certaines des personnes faisant actuellement l’objet d’une enquête essayaient de justifier leurs actions en utilisant certains des mêmes mots que notre premier ministre a utilisés, tels que: «Elle a peut-être vécu les choses différemment.

À mon avis, nos médias nationaux devraient poser cette question à M. Trudeau.

KEVIN SHEA

OTTAWA

(En effet.)

LA NATION QUÉBÉCOISE

En ce qui concerne la déclaration du premier ministre Trudeau mardi selon laquelle le Québec peut devenir une nation et modifier la Constitution canadienne, cela signifie-t-il que le Québec n’obtiendra plus de fonds de transfert fédéraux, aura besoin de ses propres passeports, argent, banque, compagnies aériennes, timbres-poste et transferts de santé? Je suis une personne âgée, j’ai grandi et fait mes études au Québec, et je ne peux pas croire que le premier ministre Trudeau dans toute sa «sagesse» accepte cela. Cela me fait mal de l’avoir comme premier ministre (comme un père comme un fils).

Je me demande ce que vaudrait un franc ou un dollar québécois par rapport à un dollar canadien?

J’aimerais pouvoir exprimer avec des mots ce que je ressens vraiment à propos de ses décisions enfantines. Veuillez appeler votre élection menacée dès que possible.

MICK ARMITAGE

OTTAWA

(Il continue de surprendre.)

Related News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick