«Échec abject»: seulement 999 sur 26 000 résidents australiens de soins aux personnes handicapées ont été vaccinés | Santé

Moins de 1000 personnes handicapées dans les établissements de soins résidentiels d’Australie ont été vaccinées, bien que les autorités aient déclaré que le déploiement s’intensifierait fin avril.

La communauté des personnes handicapées étant de plus en plus préoccupée par le déploiement, la Commission royale d’enquête sur les personnes handicapées examine les efforts du gouvernement fédéral pour vacciner les personnes handicapées qui vivent dans des établissements de soins en établissement et la main-d’œuvre de soutien aux personnes handicapées.

Citant les premiers chiffres que la commission a pu obtenir, Kate Eastman SC, l’avocat assistant, a déclaré lundi qu’il était loisible à la commission royale de constater que le déploiement avait été un «échec abject» pour les personnes handicapées vivant dans des établissements de soins.

Eastman a déclaré à la commission royale qu’à partir du 6 mai, 834 personnes handicapées en établissement avaient été vaccinées.

En réponse aux commentaires d’Eastman, le ministre fédéral de la Santé, Greg Hunt, a ensuite offert des données plus à jour spécifiques au secteur des personnes handicapées sur le déploiement lors d’une conférence de presse.

À partir de midi lundi, 999 résidents des soins aux personnes handicapées et 1 527 travailleurs de soutien avaient été vaccinés, a-t-il déclaré.

Hunt a déclaré qu’il y avait maintenant eu un total de 192 visites de vaccins dans des établissements de soins résidentiels, mais a noté que les personnes handicapées pouvaient également accéder au vaccin par l’intermédiaire de leur médecin généraliste.

Brendan Murphy, le secrétaire du département de la santé, avait précédemment déclaré que le déploiement augmenterait pour les personnes en situation de handicap à partir de la semaine du 26 avril. Il a également déclaré à l’époque que l’Australie visait toujours à vacciner l’ensemble de sa population vulnérable d’ici le milieu de l’année.

Mais la commission a appris que 746 personnes dans des établissements de soins pour personnes handicapées avaient été vaccinées au 21 avril, ce qui signifie que depuis lors, seules 253 personnes supplémentaires ont reçu le vaccin.

Caroline Edwards, secrétaire associée au département de la santé, a déclaré à la commission que le département estimait désormais qu’il y avait environ 26000 personnes vivantes

Bien que les chiffres de la cohorte totale ne soient que des estimations, ils suggèrent un taux de vaccination inférieur à 4%.

Edwards a également admis que plus tôt dans l’année, le ministère avait sous-estimé le nombre de personnes vivant dans des établissements pour personnes handicapées de 20 000 personnes.

Eastman a dit à Edwards qu’il s’agissait d’un «échec», d’une «sous-estimation flagrante» et d’une «erreur significative».

«Six mille, c’est beaucoup moins que les quelque 26 000 que nous pensons maintenant vivre dans un logement avec assistance de deux personnes ou plus», a déclaré Edwards.

Elle a dit qu’elle pensait que les 190 000 initialement estimés pour les soins aux personnes âgées et les soins aux personnes handicapées combinés étaient également sous-estimés, ce qui signifie que l’erreur ne s’était pas limitée au secteur des personnes handicapées.

Hunt n’a pas fourni une ventilation État par État des 999 personnes en établissement d’hébergement qui avaient reçu une dose, mais selon les chiffres du 6 mai, seules six personnes handicapées en établissement en Australie-Méridionale ont reçu un vaccin, alors que seulement huit en Tasmanie avaient reçu leur première dose.

Eastman a noté que le gouvernement avait déclaré que les données n’incluaient pas les personnes handicapées ou les travailleurs de soutien qui avaient pris leurs propres dispositions.

« Cependant, il n’y a pas de données disponibles à la commission royale qui capture ce groupe et le nombre de personnes handicapées qui ont pris leurs propres dispositions », a-t-elle déclaré.

Dans l’ensemble, plus de trois millions de vaccins Covid-19 avaient été administrés à travers l’Australie et lundi, et certains adultes de moins de 50 ans sont devenus éligibles pour recevoir leur première dose.

La commission a appris que parmi les soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées, 254 632 personnes avaient été vaccinées au 6 mai.

Alors que les personnes vivant dans les soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées étaient toutes deux incluses dans la phase 1a du déploiement, des responsables du ministère de la Santé ont déclaré lors d’une enquête du Sénat en avril que le gouvernement avait décidé de se concentrer sur les personnes âgées car elles étaient plus à risque.

Eastman a déclaré lundi que la commission voulait savoir «pourquoi les personnes en établissement de soins pour personnes handicapées n’étaient pas prioritaires».

Catherine McAlpine, directrice générale d’Inclusion Australia, a déclaré qu’elle souscrivait aux commentaires d’autres défenseurs selon lesquels la décision était «stupéfiante».

«Nos membres ont été en quelque sorte submergés par les gens qui les appellent ou les contactent pour essayer de savoir quand ils pourraient se faire vacciner, ou craignent de ne rien avoir entendu», a-t-elle déclaré.

Elle a déclaré que l’hésitation à la vaccination et la désinformation devenaient maintenant un problème dans les foyers de groupe.

Greg Tucker, un auto-représentant qui vit avec une déficience intellectuelle, a déclaré qu’il recevrait le vaccin, mais il a noté qu’il y avait un manque d’informations spécifiques fournies à des personnes comme lui.

Uli Kaplan, qui vit dans une unité de soins en établissement de deux chambres, a déclaré qu’il voulait également le vaccin, mais a reconnu qu’il était «nerveux».

«Parce qu’il y a beaucoup d’informations qui arrivent épaisses et rapides, très rapidement, écrasantes, certaines d’entre elles sont de la désinformation», a-t-il déclaré.

«Apportez-nous simplement le vaccin», a ajouté Kaplan. «Comme, c’est ça. Si vous voulez que nous le prenions, donnez-nous les bonnes informations. »

Guardian Australia a révélé le mois dernier que de nombreux prestataires de soins aux personnes handicapées étaient contraints de contourner le système et de se rendre chez des médecins généralistes pour obtenir des vaccins pour leurs résidents, car les équipes de proximité du Commonwealth ne se présentaient tout simplement pas.

David Moody, directeur général du National Disability Services, l’organisme de pointe de l’industrie, a déclaré qu’un recensement du secteur effectué l’année dernière avait révélé qu’il y avait environ 51 000 travailleurs handicapés.

Il a déclaré que le gouvernement fédéral devait intensifier les efforts d’éducation spécifiquement pour les personnes handicapées et les travailleurs de soutien.

Moody a également déclaré qu’il était «assez furieux» lorsque le gouvernement a révélé en avril qu’il donnait maintenant la priorité aux résidents âgés au détriment de ceux en établissement pour personnes handicapées.

La commission entendra également lundi le ministère fédéral de la Santé et les gouvernements de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick