Guerre russo-ukrainienne : Zelenskyy propose de rencontrer Poutine à Jérusalem | Nouvelles du monde

New Delhi : En pleine guerre avec la Russie, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a proposé samedi 12 mars de rencontrer le président russe Vladimir Poutine à Jérusalem en Israël, a indiqué l’agence The Kyiv Independent.

Zelenskyy a également demandé au Premier ministre israélien Naftali Bennett d’agir en tant qu’intermédiaire, a rapporté The Kyiv Independent.

“J’ai dit à (Bennett) qu’à l’heure actuelle, il n’est pas constructif de tenir des réunions en Russie, en Ukraine ou en Biélorussie. Ce ne sont pas les endroits où nous (les dirigeants des pays concernés) pouvons convenir d’arrêter la guerre… Est-ce que je considère Israël, Jérusalem en particulier, comme un tel endroit ? Je pense que la réponse est oui », a déclaré Zelenskyy, cité par Reuters.

Assumant le rôle de médiateur, Bennett avait tenu une réunion de trois heures du Kremlin avec le président russe Poutine samedi dernier, à la demande de l’Ukraine. Selon un responsable, le Premier ministre israélien a depuis parlé deux fois avec Poutine par téléphone et quatre fois avec Zelenskyy, a rapporté Reuters.

De plus, un haut conseiller ukrainien a démenti un rapport des médias, citant un responsable ukrainien non identifié, affirmant que Bennett avait exhorté l’Ukraine à céder à la Russie. Israël, “tout comme les autres pays intermédiaires conditionnels, ne propose PAS à l’Ukraine d’accepter les demandes de la Fédération de Russie”, a déclaré le conseiller Mykhailo Podolyak dans un tweet.

“C’est impossible pour des raisons militaires et politiques. Au contraire, Israël exhorte la Russie à évaluer les événements de manière plus adéquate”, a-t-il ajouté.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a affirmé aujourd’hui qu’ils étaient prêts à négocier pour mettre fin à la guerre, mais qu’ils ne céderaient ni n’accepteraient aucun ultimatum.

Pendant ce temps, Zelenskyy a déclaré qu’environ 1 300 soldats ukrainiens ont été tués depuis l’invasion russe le 24 février, a rapporté l’agence de presse -.

Lire aussi  Comment Poutine a déjà affaibli l'économie ukrainienne

Vendredi, le président ukrainien avait accusé la Russie d’avoir kidnappé le maire de la ville de Melitopol et avait exhorté les dirigeants français et allemand à aider à obtenir sa libération. Les forces russes avaient capturé Melitopol, avec une population de 150 000 habitants, le 26 février.

(Avec apports de l’agence)

En direct

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick