Joueurs nord-américains en Europe : le meilleur XI, de Davies à Wingo | Football

UNs le calendrier européen passe officiellement à la pré-saison pour la saison 2022-23 (et bien dans la saison des transferts sans fin, parfois la meilleure saison), jetons un dernier regard sur la campagne 2021-22 pour les Américains et les Canadiens à l’étranger.

Voici un meilleur XI d’Américains et de Canadiens en Europe de la campagne 2021-22.

Gardien : Josh Cohen, Maccabi Haïfa

Le gardien américain le plus accompli d’Europe n’est pas sur le radar de l’équipe nationale. Josh Cohen, une star du Maccabi Haifa en Israël, a conclu une autre saison victorieuse cette année. Il a même été nommé joueur de l’année de la ligue il y a deux saisons.

Peut-être que Cohen aura un coup d’œil avec l’équipe nationale dans un camp post-Coupe du monde?

A l’étude : Milan Borjan, Etoile Rouge de Belgrade ; Zack Steffen, Manchester City

Borjan a de nouveau remporté la SuperLiga serbe en tant que titulaire du Red Star, tandis que Steffen faisait partie d’une autre équipe dominante de Manchester City, mais était fermement le remplaçant. Il est sur le point de rejoindre Middlesbrough en prêt.

Arrière droit : Henry Wingo, Ferencváros

Les géants hongrois Ferencváros ont remporté un autre titre de champion la saison dernière et ont participé à la Ligue Europa. Souvent, leur arrière droit de départ était l’Américain Henry Wingo.

Toujours un bon rappel que le développement n’est pas linéaire et qu’il existe une myriade de cheminements de carrière réussis. Cet été, les clubs de la MLS avaient également manifesté leur intérêt pour le faire revenir.

À l’étude : Sergino Dest, Barcelone ; Reggie Cannon, Boavista

Sergiño Dest obtient une mention honorable presque par défaut, mais dans le passé, le simple fait d’être sur la liste de Barcelone ferait de lui un choix évident. Mais les montagnes russes de savoir si Barcelone le bouc émissaire ou non d’une semaine à l’autre étaient suffisantes pour l’empêcher d’entrer.

Lire aussi  Emma Raducanu: championne de l'US Open sur la résilience, les célébrations et le plaisir de ses parents

Défenseur central : Tim Ream, Fulham

Fulham est revenu directement en Premier League, avec Tim Ream, qui portait souvent le brassard de capitaine, en tête. Il a commencé les 46 matchs du championnat physiquement exigeant, guidant Fulham vers le titre.

Pas mal pour le joueur de 34 ans. Il a maintenant fait 256 apparitions avec Fulham.

À l’étude : Steven Vitoria, Moreirense ; Chris Richards, Hoffenheim

Richards a de nouveau combattu quelques blessures cette année et revient au Bayern Munich après son prêt à Hoffenheim, bien qu’il semble extrêmement susceptible de repartir. Vitoria, 35 ans, est un agent libre après l’expiration de son contrat avec Moreirense, faisant 18 apparitions cette année.

Défenseur central : Cameron Carter-Vickers, Celtic

Un autre vainqueur du titre, Cameron Carter-Vickers était un point d’ancrage défensif pour le Celtic alors qu’il remportait la ligue. Il a commencé tous les matchs sauf un pour lesquels il était disponible et a marqué un but crucial contre les Rangers en fin de saison pour aider à sceller le titre.

Carter-Vickers a (enfin) trouvé une maison permanente après des années de prêt par Tottenham, le Celtic signant officiellement l’Américain cet été après l’expiration de son prêt.

À l’étude : John Brooks, Wolfsburg ; Erik Palmer-Brown, Troyes

Malgré tout le discours polarisant autour de Brooks et son statut actuel (absence de) USMNT, il a fait 31 apparitions avec Wolfsburg. Mais ils ne sont apparemment pas convaincus non plus, ayant décidé il y a longtemps de le laisser marcher lorsque son contrat a expiré cet été. Il est actuellement sans club.

Arrière gauche : Alphonso Davies, Bayern Munich

Toujours largement considéré comme le meilleur joueur de la Concacaf, Alphonso Davies a raté un peu de temps cette année, mais était élite comme d’habitude lorsqu’il était sur le terrain pour le Bayern Munich.

Lire aussi  "Elle est très charismatique" : Giorgia Meloni pourrait-elle devenir la première dirigeante d'extrême droite italienne depuis Mussolini ? | Italie

Pour les arrières gauches des cinq meilleures ligues, Davies se classe dans le 90e centile et au-dessus dans presque toutes les principales catégories offensives et défensives. Il fait progresser le ballon, crée des tirs et complète des dribbles à une vitesse folle. Même s’il était limité à 22 apparitions à BuLi, il est toujours le roi.

À l’étude : Antonee Robinson, Fulham ; Sam Adekugbe, Hatayspor

Robinson a connu une merveilleuse saison avec Fulham, l’arrière gauche partant de son équipe vainqueur du titre, ajoutant 2g / 4a dans le processus.

Pour les arrières gauches des cinq meilleures ligues, Alphonso Davies se classe dans le 90e centile et au-dessus dans presque toutes les principales catégories offensives et défensives. Photographie : Christian Kaspar-Bartke/Bongarts/Getty Images

Milieu défensif : Stephen Eustaquio, FC Porto

Le métronome canadien Stephen Eustaquio a commencé la saison à Pacos au Portugal et a déménagé en janvier au FC Porto, où il a décroché son premier titre de champion et sa première coupe nationale.

Voyons s’il peut percer dans le Porto XI avec plus de régularité en 2022-23.

À l’étude : Tyler Adams, RB Leipzig ; Atiba Hutchinson, Besiktas

Je suis convaincu que Hutchinson pourrait jouer jusqu’à 48 ans s’il le voulait. Adams n’a jamais remporté de rôle de titulaire régulier avec Leipzig et est sur le point de déménager à Leeds United.

Milieu de terrain box-to-box : Weston McKennie, Juventus

Avant de se fracturer le pied en février, Weston McKennie était dans la forme de sa vie pour le club et le pays. Il était un habitué du milieu de terrain de la Juve et une figure de proue de l’USMNT.

Le pied cassé l’a limité à 21 apparitions en Serie A, mais McKennie est déjà rétabli et prêt pour la pré-saison dès le premier jour. Les attentes sont élevées cette année.

À l’étude : Luca de la Torre, Héraclès ; Gianluca Busio, Venise

De la Torre (et Yunus Musah) n’ont pas joué sur scène comme McKennie à la Juventus (et ont peut-être montré leur meilleure forme pour l’USMNT). Busio a fait 29 apparitions en Serie A, mais n’a pas pu éviter la relégation.

Milieu offensif : Brenden Aaronson, RB Salzbourg

Figure de proue d’une autre saison victorieuse pour le RB Salzburg, Brenden Aaronson a connu une autre saison exceptionnelle en Europe.

Ses statistiques traditionnelles ne feront pas sourciller pour un n ° 10 (4g / 5a), mais le joueur de 21 ans fait tellement d’autres choses au niveau élite. Le directeur sportif de l’Union de Philadelphie, Ernst Tanner, l’a qualifié de “joueur de transition parfait”, car il était dans le 99e centile des pressions pour sa position en Ligue des champions et il était également dans le 99e centile en distance parcourue.

Aaronson a depuis effectué un transfert de 30 millions de dollars à Leeds United, où la tactique devrait une fois de plus mettre en évidence ses meilleures qualités.

A l’étude : Gio Reyna, Borussia Dortmund

Les numéros 10 traditionnels sont une position légère pour les Américains et les Canadiens en Europe cette année, en grande partie parce que Reyna, malheureusement, n’a tout simplement pas assez joué en raison de diverses blessures cette année.

Brenden Aaronson
Brenden Aaronson, centre du FC Red Bull Salzburg, a depuis effectué un transfert de 30 millions de dollars à Leeds United. Photographie : Jasmin Walter/FC Red Bull Salzbourg/Getty Images

Attaquant : Jordan Pefok, BSC Young Boys

Le BSC Young Boys a terminé à une décevante troisième place en Suisse, mais Jordan Pefok a décroché le Soulier d’or de la ligue avec 22 buts (et quatre passes décisives).

Pefok a déménagé à l’Union Berlin cet été, alors qu’il continue de progresser dans sa carrière qui a initialement décollé en deuxième division française avec Reims.

À l’étude : Tim Weah, Little ; Tajon Buchanan, Club Bruges

Weah a connu sa meilleure saison avec Lille à ce jour (3g/5a), Buchanan a connu des moments forts lors de sa première demi-saison avec Bruges.

Attaquant : Cyle Larin, Besiktas

Cette année n’a pas été la plus productive pour Cyle Larin en termes de buts, mais le talisman canadien a tout de même marqué un total respectable de sept buts tout en dominant la Concacaf lorsqu’il était en service international.

Larin vient de signer pour le Club Bruges sur un transfert gratuit après l’expiration de son contrat Beşiktaş cet été, rejoignant son coéquipier CanMNT Buchanan.

À l’étude : Christian Pulisic, Chelsea ; Liam Millar, FC Bâle

Pulisic était dans et (surtout) hors du onze de départ de Chelsea cette année et a joué tout autour du terrain. Millar avait un respectable 7g / 2a lors de sa première campagne en championnat suisse.

Attaquant : Jonathan David, Lillois

Le début d’année en France pour Jonathan David a été électrique, et même s’il s’est terminé avec des célébrations de buts de moins en moins fréquentes, il a quand même terminé avec 15 buts en 32 départs. Il est destiné à un gros déménagement ailleurs cet été.

A l’étude : Haji Wright, Antalyaspor ; Christian ramírez, Aberdeen

L’explosion de Wright dans l’élite turque avec 14 buts en moins de 2 000 minutes l’a placé dans l’équipe nationale. Bien qu’il se soit calmé dans la seconde moitié de la saison, Ramirez n’a terminé qu’à trois buts de la course Golden Boot en Écosse.

Entraîneur : Jesse Marsch, Leeds

Le début de saison européenne a été difficile. Marsch a été lâché par le RB Leipzig très rapidement … mais la manière dont il a sauvé un navire de Leeds incendié, criblé de blessures et en train de couler pour la sécurité de la Premier League fait de lui le choix évident ici.

A l’étude : Pellegrino Matarazzo, Stuttgart

Vraiment la seule autre option et il y a un vrai argument qu’il devrait être devant Marsch pour avoir passé toute la saison avec Stuttgart et évité de justesse la relégation de la Bundesliga.

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick