Journée mondiale du vaccin contre le sida : Prévalence de la maladie en Inde, vaccin à ARNm, besoin de vaccination contre le Covid en Afrique | Nouvelles de l’Inde

Par Abhishek Sankhyayan

Chaque année, le 18 mai, la Journée mondiale du vaccin contre le sida ou la Journée de sensibilisation au vaccin contre le VIH est célébrée dans le monde entier. La journée de sensibilisation au concept de vaccin contre le VIH est née d’un discours prononcé par l’ancien président américain Bill Clinton en 1997, dans lequel il a insisté sur la nécessité du vaccin pour contenir et éradiquer la maladie mortelle. Découvrons donc la prévalence du sida dans les États indiens et l’importance de la vaccination contre le covid pour les pays africains.

LE MONDE PARIE SUR LA PLATEFORME D’ARNm

L’effort de développement d’un vaccin contre le VIH a commencé il y a 35 ans. Les National Institutes of Health (NIH) ont ouvert le premier essai clinique en 1987, mais nous n’avons toujours pas été en mesure de trouver une percée. En attendant le lancement réussi des vaccins covid en un temps record, les scientifiques sont très friands de la technologie des plateformes d’ARNm. En mars 2022, le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), qui fait partie des National Institutes of Health, a lancé un essai clinique de phase 1 évaluant trois vaccins expérimentaux contre le VIH basés sur une plateforme d’ARN messager (ARNm).

L’étude examinera si ces trois vaccins expérimentaux à base d’ARNm du VIH sont sûrs et peuvent induire la réponse immunitaire requise. Le nom du vaccin à ARNm est – 1) ARNm BG505 MD39.3, 2) ARNm BG505 MD39.3 gp151 et 3) ARNm BG505 MD39.3 gp151 CD4KO.

Lire aussi  La fatigue affecte le traitement cognitif dans la population vieillissante du VIH

DÉCÈS LIÉS AU SIDA DANS LE MONDE ET EN INDE

Selon les données de l’ONUSIDA, depuis 2004, les décès liés au sida ont été réduits de 64 %. En 2020, environ 6 800 000 personnes sont décédées de maladies liées au sida dans le monde, ce qui est nettement inférieur au pic de 1,9 million enregistré en 2004.

Des tendances similaires apparaissent également en Inde. Les données de la NACO rapportent qu’en 2020, le VIH fait 51 000 décès en Inde, soit près de 80 % de moins que le pic de 2,5 lakh de décès en 2005.

LE VIH DOUBLE LE RISQUE DE COVID 19

Des études menées en Angleterre et en Afrique du Sud ont révélé que les personnes infectées par le VIH courent un double risque de mourir du COVID-19 par rapport au reste de la population.

L’Afrique subsaharienne abrite les deux tiers (67 %) des personnes infectées par le VIH. Mais ils ne sont pas en mesure de se procurer suffisamment de vaccins COVID-19 pour se protéger. Comme le rapporte ourworldindata.org le plus récent, seulement 17 % des personnes ont été complètement vaccinées.

Les rapports suggèrent également que dans 32 pays africains et asiatiques, le dépistage du VIH a diminué de 41 % et les références pour le diagnostic et le traitement ont diminué de 37 % lors des premiers confinements liés au COVID-19 en 2020, par rapport à la même période en 2019.

L’ANDHRA PRADESH EN TÊTE DES DÉCÈS LIÉS AU SIDA

Les données officielles rapportent qu’en 2020, l’Andhra Pradesh (7070) a le plus grand nombre de décès liés au sida, suivi du Maharashtra (4037) et du Karnataka (4060), de l’Uttar Pradesh (2000), du Bihar (1077) et du Telangana (1,52 mille). En outre, l’Odisha, le Tamil Nadu et le Madhya Pradesh étaient d’autres États avec un ARD (décès lié au sida) estimé supérieur à 1000 en 2020.

Lire aussi  Le vice-président Harris annonce des subventions pour les HBCU qui ont reçu des alertes à la bombe

LE MAHARASHTRA A LE PLUS ÉLEVÉ DE PVVIH

Selon les données de la NACO, en 2020, le nombre de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) en Inde était estimé à 23,19 lakh. Le Maharashtra compte le plus grand nombre de PVVIH (3,90 lakh), suivi de l’Andhra Pradesh (3,03 lakh), du Karnataka (2,55 lakh). En plus de cela, l’Uttar Pradesh (1,61 lakh), le Telangana, le Tamil Nadu (1,58 lakh chacun), le Bihar (1,30 lakh) et le Gujarat (1,04 lakh) étaient les autres États qui avaient une estimation de plus d’un lakh de PVVIH.

LES ÉTATS DU NE ONT LA PRÉVALENCE PLUS ÉLEVÉE DU VIH

En 2020, les États du Nord-Est tels que le Mizoram (2,37 %) avaient la prévalence estimée du VIH chez les adultes la plus élevée, suivis du Nagaland (1,44 %) et du Manipur (1,15 %). L’Andhra Pradesh (0,66 %), le Meghalaya (0,53 %), le Telangana (0,48 %) et le Karnataka (0,45 %) étaient les autres États dont la prévalence chez les adultes était supérieure à 0,40 %. Outre ces États, Delhi, Maharashtra, Puducherry, Punjab, Goa et Tamil Nadu avaient une prévalence estimée du VIH chez les adultes supérieure à la prévalence nationale (0,22%).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick