La police française perquisitionne le bureau de McKinsey à Paris dans le cadre d’une enquête pour fraude fiscale

La police française a perquisitionné mardi le bureau parisien du cabinet de conseil américain McKinsey & Co. dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de fraude fiscale, ont annoncé les autorités et le cabinet.

Le parquet financier a lancé une enquête préliminaire à la suite d’un rapport de mars du Sénat français alléguant que le géant du conseil n’avait pas payé d’impôts sur les sociétés en France au cours de la dernière décennie.

McKinsey a nié tout acte répréhensible, affirmant qu’il respectait les lois fiscales françaises et coopérait avec les autorités françaises.

« Nous pouvons confirmer que le Parquet National Financier s’est rendu le 24 mai au bureau parisien de McKinsey où nous avons coopéré pour fournir les informations demandées », a indiqué la société dans un communiqué.

Un policier, brassard rouge, se tient debout dans le bâtiment hébergeant McKinsey & Company France, le 24 mai 2022 à Paris. Michel Spingler / AP

« McKinsey coopère pleinement avec les pouvoirs publics français, comme cela a toujours été le cas. McKinsey réaffirme que le cabinet respecte les règles françaises applicables en matière de fiscalité et de sécurité sociale », a-t-il déclaré.

Dans un communiqué en avril, McKinsey s’est dit surpris de l’attention du public sur l’entreprise étant donné que son travail ne représentait que 1% des dépenses de conseil du gouvernement.

McKinsey a fait l’objet d’un examen minutieux à Washington pour son travail sur la faillite, ses conseils pour les fabricants d’opioïdes et son travail avec des entreprises publiques en Chine et en Russie.

Certains législateurs affirment que les antécédents de l’entreprise suggèrent de possibles conflits d’intérêts, mais McKinsey nie tout acte répréhensible et affirme qu’il a des règles strictes pour éviter tout conflit.

Lire aussi  La reine accueille Trudeau pour le premier engagement en personne depuis son diagnostic de Covid

Les contrats gouvernementaux pour les consultants privés, dont McKinsey & Co., sont devenus un problème lors de l’élection présidentielle d’avril en France. Les critiques de l’opposition de gauche et de droite ont accusé le gouvernement du président Emmanuel Macron de gaspiller l’argent des contribuables dans des cabinets de conseil internationaux. Macron a remporté les élections.

Le rapport du Sénat français a déclaré que les sociétés de conseil avaient accès à des fonctionnaires de haut niveau et exerçaient une influence qui était souvent cachée. Les dépenses du gouvernement français en consultants sont passées de 379 millions d’euros (405,57 millions de dollars) en 2018 à 894 millions d’euros en 2021, selon le rapport.

McKinsey opère en France depuis 1964 et son bureau parisien est situé sur le célèbre boulevard des Champs-Elysées.

Gretchen Morgenson contribué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick