L’Arabie saoudite condamne les «violations flagrantes» des droits des Palestiniens par Israël et appelle à une action mondiale pour mettre fin à la violence | Nouvelles du monde

Dubai: L’Arabie saoudite a condamné dimanche 16 mai les « violations flagrantes » des droits des Palestiniens par Israël et a appelé à une action mondiale pour mettre fin aux opérations militaires tandis que les autres États du Golfe qui ont noué des liens avec Israël ont déclaré qu’un cessez-le-feu était nécessaire pour la stabilité régionale.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan Al Saud, s’adressant à une réunion de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) alors que les hostilités entre Israël et les militants à Gaza entraient dans le septième jour, a condamné ce qu’il a appelé la violation du caractère sacré des lieux saints islamiques.

Il a également dénoncé l’expulsion « forcée » des Palestiniens de leurs maisons à Jérusalem-Est et a exhorté la communauté internationale à mettre fin à cette « escalade dangereuse » et à relancer les négociations de paix basées sur une solution à deux États.

Les frappes israéliennes avant l’aube dans le centre de la ville de Gaza dimanche ont porté le nombre de morts à Gaza à 181, dont 52 enfants, ont déclaré des responsables de la santé. Israël a fait état de 10 morts, dont deux enfants.

Le groupe militant islamiste Hamas a commencé son assaut à la roquette lundi après des semaines de tensions sur une affaire judiciaire visant à expulser plusieurs familles palestiniennes à Jérusalem-Est, et en représailles aux affrontements de la police israélienne avec des Palestiniens près de la mosquée Al-Aqsa de la ville, la troisième de l’Islam. site le plus sacré, pendant le mois sacré du Ramadan.

Israël a riposté par des frappes aériennes et d’artillerie contre une bande de Gaza densément peuplée.

Les combats surviennent à un moment sensible pour des États arabes comme les Émirats arabes unis et Bahreïn qui, l’année dernière, ont brisé un tabou de longue date dans la région en établissant des liens formels avec Israël, avec l’approbation tacite de la puissance du Golfe, l’Arabie saoudite.

Lors de la réunion virtuelle des 57 membres de l’OCI, les ministres émiratis et bahreïnis ont appelé à un cessez-le-feu et souligné l’importance de préserver l’identité de Jérusalem, qui contient des sites sacrés pour le judaïsme, l’islam et le christianisme.

«La désescalade et le plus haut degré de retenue sont importants pour éviter d’entraîner la région vers de nouveaux niveaux d’instabilité», a déclaré le ministre d’État des Émirats arabes unis à la coopération internationale, Reem al-Hashimy.

Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale éternelle et indivisible, tandis que les Palestiniens veulent que la partie orientale soit la capitale d’un futur État. L’annexion de Jérusalem-Est par Israël n’est pas reconnue au niveau international.

Des sources du ministère turc des Affaires étrangères ont déclaré que le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré à l’OCI qu’Israël devrait être tenu pour responsable des crimes de guerre et que la Cour pénale internationale pourrait jouer un rôle. Il a également appelé à un mécanisme de protection internationale pour les civils palestiniens, ont-ils déclaré.

En direct

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick