Home » Le magnat des journaux de Hong Kong Jimmy Lai emprisonné pour son rôle dans une manifestation pacifique

Le magnat des journaux de Hong Kong Jimmy Lai emprisonné pour son rôle dans une manifestation pacifique

by Les Actualites

HONG KONG — Un juge de Hong Kong a condamné l’éditeur de journaux Jimmy Lai à un an de prison après avoir été reconnu coupable d’accusations liées à une manifestation importante mais pacifique en 2019.

Martin Lee, le fondateur du mouvement démocratique de la ville, âgé de 82 ans, a été condamné à une peine avec sursis pour son rôle dans la manifestation de masse de 2019.

L’affaire, impliquant un total de neuf militants pro-démocratie de premier plan, a un poids symbolique quelque 10 mois après le début de la répression radicale de la Chine contre l’ancienne colonie britannique, qui a suscité de sévères réprimandes de la part des États-Unis et d’autres gouvernements occidentaux. Les militants condamnés étaient en grande partie responsables de l’origine du mouvement démocratique de Hong Kong avant son transfert en 1997 à la Chine et leurs poursuites sont considérées par beaucoup comme un signe de l’intention de Pékin d’écraser cette campagne à ses racines.

Pour M. Lee, un avocat qui a aidé à fonder le premier parti pro-démocratie de Hong Kong il y a trois décennies et a aidé à rédiger la mini constitution de la ville, la sentence fait suite à sa première condamnation pénale dans une vie d’activisme menée par des moyens légaux.

Pour M. Lai, un magnat au franc-parler dont le journal critique souvent le gouvernement autoritaire chinois, la peine de prison s’ajoute à une liste croissante de problèmes juridiques liés à son activisme. Déjà en prison dans l’attente d’un procès pour collusion étrangère en vertu de la loi sur la sécurité nationale que la Chine a imposée à Hong Kong, M. Lai, 73 ans, risque de vivre derrière les barreaux.

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.