Les conservateurs doivent inverser leur cours sur les identifiants des électeurs

L’écrivain est député de Lancaster et Fleetwood

Dans le discours de la reine de cette semaine, le gouvernement a officiellement annoncé son intention d’introduire l’identification obligatoire des électeurs lors des prochaines élections. Cette politique oblige les électeurs à présenter des pièces d’identité avec photo dans les bureaux de vote, menaçant d’interdire à des millions de personnes d’exercer leur droit démocratique à un coût énorme pour le contribuable.

Alors que le gouvernement prétend rétablir «l’intégrité» de notre système électoral en s’attaquant à la fraude électorale, le fait est que la fraude électorale par «personnalisation» est une infraction extrêmement rare. Les preuves recueillies au cours des récents cycles électoraux le montrent clairement.

En 2017, il y a eu 28 allégations de personnification, entraînant une seule condamnation. En 2019, une année avec un taux de participation de 59 millions aux élections générales, locales et européennes, il n’y a eu qu’une seule condamnation pour le même délit. Vous êtes plus susceptible de gagner à la loterie de ce week-end que de vous faire passer pour une élection.

En réalité, cette politique n’est pas une réponse raisonnable, mais plutôt une offre incroyablement coûteuse du gouvernement pour supprimer les électeurs qui est tout droit sortie du livre de jeu du parti républicain américain. L’indice est dans le nom; les lois sur l’identification des électeurs adoptées récemment dans l’État de Géorgie sont appelées la loi sur l’intégrité électorale. Je me demande d’où les conservateurs ont tiré leur plan directeur du projet de loi sur l’intégrité électorale.

Alors que beaucoup d’entre nous portent l’identification comme partie intégrante de la vie, un nombre important de personnes au Royaume-Uni ne le font pas. Trois millions et demi de personnes – 7,4% de l’électorat – ne portent aucune pièce d’identité avec photo et seraient empêchées de voter lorsque ces plans seraient introduits. Par cette politique unique, le gouvernement risque de priver des millions de personnes de leurs droits.

Nous ne pouvons ignorer l’impact disproportionné que l’identité des électeurs aura sur les électeurs noirs, asiatiques et des minorités ethniques, qui sont statistiquement moins susceptibles de posséder une pièce d’identité avec photo. Une enquête du ministère des Transports a révélé que 76% de la population blanche détenait un permis de conduire, contre 53% de la population noire – un groupe qui se sent déjà confronté à des obstacles lors de sa participation politique.

De nombreux groupes de défense des droits civiques de premier plan, dont Stonewall, Liberty, la Société de réforme électorale, Operation Black Vote et Silver Voices, ont publiquement condamné l’identification des électeurs comme une «distraction dangereuse» qui pourrait empêcher des millions de personnes de voter.

Pourtant, le gouvernement semble déterminé à aller de l’avant avec des plans qu’il ne peut justifier. L’identification des électeurs coûtera énormément aux contribuables. La Société de réforme électorale estime que le changement coûtera jusqu’à 20 millions de livres sterling par élection.

Les priorités du gouvernement sont claires. Alors que nous commençons à sortir de plus d’un an de crise et de difficultés nationales, il est surprenant de voir un discours de la reine qui fait relativement peu référence à la crise des services sociaux. Au lieu de cela, des millions de livres sont engagées pour lutter contre un crime inexistant. Encore une fois, le gouvernement laisse tomber les travailleurs et les jeunes clés, négligeant de financer des services essentiels ou d’offrir des augmentations de salaire.

Les élections locales de la semaine dernière ont de nouveau mis en évidence la tendance à la baisse du taux de participation le jour du scrutin. Le gouvernement devrait profiter de cette occasion pour encourager la participation politique, en particulier dans les communautés historiquement désengagées.

Nous devons être clairs à ce sujet: notre système électoral est sûr et sécurisé. Les ministres devraient promouvoir la confiance dans le système au lieu de diffuser des histoires alarmantes sans fondement qui menacent de renverser des décennies de progrès démocratique. Les conservateurs doivent repenser d’urgence cette politique inutile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick