Les superpuissances mondiales font vœu contre la guerre nucléaire

Une rare déclaration conjointe entre les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et la Chine a vu les cinq pays s’engager à interdire la guerre nucléaire.

Une déclaration conjointe entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies – les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et la Chine a vu les cinq États dotés d’armes nucléaires s’engager à prévenir une guerre nucléaire.

L’annonce historique a été partagée par les cinq États, et a déclaré qu’« une guerre nucléaire ne peut être gagnée et ne doit jamais être menée ».

Le communiqué a vu les pays s’engager à éviter la guerre atomique et a qualifié la « réduction des risques stratégiques » de l’une de leurs principales responsabilités. La déclaration a également déclaré que la propagation des armes nucléaires doit être empêchée.

Au lieu de cela, la déclaration conjointe a déclaré que le but des armes nucléaires devrait être à des « fins défensives » et pour « décourager l’agression et empêcher la guerre ».

« Nous soulignons notre désir de travailler avec tous les États pour créer un environnement de sécurité plus propice au progrès du désarmement avec l’objectif ultime d’un monde sans armes nucléaires avec une sécurité non diminuée pour tous », peut-on lire.

« Nous avons l’intention de continuer à rechercher des approches diplomatiques bilatérales et multilatérales pour éviter les affrontements militaires, renforcer la stabilité et la prévisibilité, accroître la compréhension et la confiance mutuelles et empêcher une course aux armements qui ne profiterait à personne et mettrait tout le monde en danger. »

Jusqu’à présent, la publication conjointe a été partagée via les comptes de médias sociaux des pays signataires, y compris les comptes Twitter chinois appartenant à l’État. Partageant la publication, le compte Twitter officiel de la Mission permanente de la République populaire de Chine auprès des Nations Unies a déclaré que la déclaration reflétait la « volonté politique des cinq États dotés d’armes nucléaires d’éviter une guerre nucléaire ».

Lire aussi  L'assassinat d'un médecin sikh à Khyber Pakhtunkhwa déclenche la panique parmi les minorités pakistanaises | Nouvelles du monde

Selon l’Arms Control Association, la Russie possède le plus grand nombre d’ogives nucléaires au monde avec 6255 ogives. Viennent ensuite les États-Unis avec 5550, la Chine (350), la France (290 ogives) et le Royaume-Uni (225 ogives). Le Pakistan, l’Inde, Israël et la Corée du Nord possèdent également des stocks d’ogives nucléaires. On pense que l’Iran, la Syrie et la Libye ont également secrètement poursuivi l’acquisition d’arsenaux nucléaires.

À ce jour, la seule utilisation d’armes nucléaires a eu lieu lorsque l’Amérique a bombardé les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945. On estime que les deux explosions ont tué plus de 74 000 personnes à Nagasaki et 140 000 à Hiroshima, les survivants étant soumis à des maladies radio-induites comme la leucémie. et le cancer de la thyroïde, du sein et du poumon.

Lire les sujets connexes :Chine

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick