Home » L’UE finalise des plans pour permettre le retour des touristes américains vaccinés

L’UE finalise des plans pour permettre le retour des touristes américains vaccinés

by Les Actualites

BRUXELLES (AP) – L’Union européenne est en train de finaliser des plans pour permettre aux touristes des États-Unis de se rendre dans le bloc des 27 pays cet été, ont annoncé lundi des responsables.

Plus d’un an après que l’UE ait limité les voyages dans la région au strict minimum dans le but de contenir la pandémie, la Commission européenne a déclaré qu’elle ferait une recommandation aux États membres pour permettre aux voyageurs américains de revenir.

La commission n’a pas précisé quand exactement les touristes seront autorisés à rentrer à l’intérieur du bloc et si une approche réciproque s’appliquera aux touristes européens désireux de se rendre aux États-Unis.

Le porte-parole de la Commission européenne, Adalbert Jahnz, a déclaré aux journalistes que l’organe exécutif de l’UE espérait rétablir les «voyages transatlantiques non essentiels dès que possible».

Il n’était pas immédiatement clair si seule la vaccination complète serait acceptée pour l’entrée, ou si un test PCR négatif ou une preuve de récupération récente du COVID-19 pouvait également être présenté.

“Ce sont parmi les questions que nous devrons encore résoudre”, a déclaré Jahnz. «La proposition n’est pas encore faite. Pour l’instant, nous n’avons rien de plus que ce que le président (de la Commission européenne) a dit. »

Dimanche, le New York Times a publié une interview avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, rapportant que les Américains entièrement vaccinés pourraient se rendre dans les pays de l’UE cet été puisque tous les vaccins contre les coronavirus actuellement utilisés aux États-Unis ont également été approuvés par le médicament de l’UE. régulateur. Mais le rapport ne mentionnait pas si on lui avait demandé si les Américains pouvaient également fournir un test PCR négatif ou une preuve de guérison du COVID-19.

«Les Américains, pour autant que je sache, utilisent des vaccins approuvés par l’Agence européenne des médicaments», a déclaré von der Leyen dans l’interview. «Cela permettra la libre circulation et les déplacements vers l’Union européenne. Parce qu’une chose est claire: les 27 États membres accepteront, sans condition, tous ceux qui sont vaccinés avec des vaccins approuvés par l’EMA. »

Jahnz a insisté sur le fait que le retour des touristes américains dans les pays de l’UE sera conditionné par la situation épidémiologique aux États-Unis et au sein du bloc.

L’Union européenne met la touche finale à un système de certificats qui permettrait aux résidents de l’UE de voyager librement dans la région d’ici l’été, à condition qu’ils aient été vaccinés, testés négatifs pour le COVID-19 ou guéris de la maladie. Dans le cadre du plan discuté avec leurs homologues américains, les touristes américains pourraient être inclus dans le programme.

Avec plus de 15 millions d’Américains qui voyageraient en Europe chaque année avant la crise, la recommandation de la commission est une manne du ciel pour le secteur du tourisme européen très touché. Mais les États membres de l’UE auront le dernier mot sur la mise en œuvre ou non des lignes directrices.

La commission a déclaré que d’autres pays tiers avaient fait des demandes similaires, sans les nommer. Interrogé sur la question de savoir si les négociations avec le Royaume-Uni étaient en cours, le porte-parole de la Commission européenne, Christian Wigand, a déclaré qu ‘«aucun contact à cette fin» n’a été établi.

Les voyages vers l’UE sont actuellement extrêmement limités, sauf pour une poignée de pays à faibles taux d’infection, notamment l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Mais la Grèce, qui dépend fortement du tourisme, a déjà levé les restrictions de quarantaine pour les États-Unis, la Grande-Bretagne, les Émirats arabes unis, la Serbie, Israël et les pays non membres de l’UE, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse qui font partie d’un pacte de voyage européen. . Les voyageurs de ces pays ne seront plus soumis à une exigence de quarantaine de sept jours s’ils détiennent un certificat de vaccination ou un test PCR négatif.

«Les approches unilitérales, de notre point de vue, devraient être évitées», a déclaré Jahnz. «L’objectif est de continuer à avoir une approche coordonnée au niveau européen.»

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.