Macron avertit Johnson de tenir parole sur l’Irlande du Nord

Emmanuel Macron, président français, a averti Boris Johnson que les efforts visant à rétablir les relations entre Paris et Londres échoueront à moins que le Premier ministre britannique ne tienne parole sur l’accord sur le Brexit en Irlande du Nord.

Lors d’un petit-déjeuner en marge du sommet du G7 à Cornwall, Macron a clairement indiqué qu’il s’attendait à ce que Johnson honore l’accord sur le Brexit conclu avec l’UE en décembre dernier.

L’UE a menacé de punir la Grande-Bretagne – y compris en imposant des sanctions commerciales – si Johnson rompait unilatéralement les engagements concernant les contrôles aux frontières pris dans le protocole d’Irlande du Nord, dans le cadre de son accord sur le Brexit.

Macron est considéré par Downing Street comme le leader national de l’UE le plus intransigeant sur la question. Les disputes entre les présidents français et les premiers ministres britanniques lors des sommets mondiaux sont courantes – et se jouent souvent bien au niveau national.

Mais l’avertissement de Macron a souligné le sérieux avec lequel l’UE considère la crise croissante en Irlande du Nord.

Joe Biden, président des États-Unis, a fait part de sa profonde inquiétude quant à l’avenir du processus de paix.

Lors d’un petit-déjeuner en anglais, une source de l’Elysée a déclaré que Macron avait déclaré à Johnson qu’il était prêt à rétablir les relations avec Londres et que la Grande-Bretagne et la France avaient de nombreux intérêts communs.

“Le président a toutefois souligné avec force que ce réengagement oblige les Britanniques à honorer les promesses faites aux Européens et à respecter l’accord sur le Brexit”, a déclaré la source de l’Elysée.

Lire aussi  Ressusciter une espèce de rat éteinte en utilisant l'édition d'ADN ? Ils essaient

Le protocole oblige la Grande-Bretagne à contrôler certaines marchandises circulant entre la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord pour éviter qu’elles ne traversent sans contrôle la frontière ouverte vers l’Irlande, un membre de l’UE, et vers le marché unique.

L’introduction d’une frontière commerciale effective sur le territoire britannique a rendu furieux les syndicalistes pro-britanniques en Irlande du Nord et a accru les tensions dans la région.

Ursula von der Leyen a déclaré dans un tweet que l’accord du Vendredi saint et la paix sur l’île d’Irlande étaient primordiaux.

“Nous avons négocié un protocole qui préserve cela, signé et ratifié par le Royaume-Uni et l’UE”, a-t-elle déclaré. « Nous voulons les meilleures relations possibles avec le Royaume-Uni. Les deux parties doivent mettre en œuvre ce sur quoi nous nous sommes mis d’accord. Il y a une unité européenne complète à ce sujet. »

Johnson fait valoir que l’UE est intransigeante dans la manière dont elle applique le protocole et qu’un affrontement approche plus tard ce mois-ci sur la question des contrôles sur les produits carnés réfrigérés à travers la mer d’Irlande.

L’UE interdit les importations de viande réfrigérée, y compris les saucisses et le bœuf haché. Une “période de grâce” pour permettre la poursuite de la vente de produits carnés britanniques réfrigérés en NI expire fin juin.

Johnson s’est réservé le droit d’ignorer unilatéralement l’interdiction, ce qui, selon l’UE, pourrait déclencher des représailles aux termes de l’accord de commerce et de coopération UE/Royaume-Uni sur le Brexit.

Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne, a confirmé la semaine dernière que cela pourrait inclure des sanctions commerciales, faisant craindre une guerre commerciale ou – dans les gros titres des tabloïds – une « guerre des saucisses ».

Lire aussi  Les Australiens sont invités à soutenir la voix des autochtones au parlement dans la campagne History is Calling | Déclaration d'Uluru du cœur

Johnson s’est également entretenu samedi matin avec Angela Merkel, chancelière allemande, et le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick