Stefanos Tsitsipas et Nick Kyrgios condamnés à une amende pour un affrontement de mauvaise humeur à Wimbledon | Nouvelles du Royaume-Uni

Le joueur de tennis grec Stefanos Tsitsipas s’est vu infliger la plus grosse amende de Wimbledon pour conduite antisportive à la suite de son affrontement au troisième tour avec Nick Kyrgios.

Le joueur a reçu deux avertissements pour avoir frappé le ballon de manière imprudente, une fois dans la foule et une fois très fort dans le panneau après un service sous les bras de Kyrgios.

Il a été condamné à payer 10 000 $ (8 260 £).

Cela correspond à l’amende infligée à l’Australien Kyrgios pour ses bouffonneries lors de sa victoire au premier tour contre le Britannique Paul Jubb, où il a avoué avoir craché en direction d’un spectateur qui le chahutait.

Kyrgios, qui a lui-même été condamné à une amende supplémentaire de 4 000 $ (3 300 £) pour avoir juré lors du match de samedi, a fait sans cesse appel à l’arbitre Damien Dumusois et à d’autres officiels du tournoi pour que Tsitsipas soit défaillant pour sa première infraction.

Tsitsipas a lancé le ballon avec colère vers les spectateurs assis au bord du terrain, mais Dumusois a jugé que l’infraction ne méritait qu’un avertissement.

Les joueurs peuvent être condamnés à une amende pouvant aller jusqu’à 20 000 $ pour une infraction de conduite antisportive, tandis que les abus flagrants peuvent être considérés comme des infractions majeures et entraîner des sanctions supplémentaires.

Il existe une infraction spécifique d’abus de balle, définie comme “frapper intentionnellement une balle hors de l’enceinte du terrain, frapper une balle dangereusement ou imprudemment à l’intérieur du terrain ou frapper une balle avec négligence des conséquences”.

Lire aussi  Une génération enfermée dans la crise de l'épargne au Royaume-Uni

Tsitsipas s’est excusé pour son comportement et a admis par la suite qu’il avait perdu son sang-froid face aux plaintes continues de Kyrgios à Dumusois.

Le Grec, qui a également qualifié Kyrgios d’intimidateur, a déclaré : “Je dois dire que c’était vraiment mauvais de mon côté. Je n’ai jamais fait ça auparavant, en lançant le ballon hors du terrain de cette façon.

Image:
Tsitsipas a déclaré qu’il se sentait influencé par le comportement de Kyrgios

“Je me suis excusé auprès des gens. Je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête à ce moment-là. Je pense aussi qu’il en fait partie, avec tout le spectacle de cirque qui se passe de l’autre côté du filet.

“Ça a commencé à devenir très fatiguant, d’une certaine manière. Je n’ai frappé personne. Ça a heurté le mur, Dieu merci. C’est sûr que je ne le ferai plus jamais. C’est ma responsabilité, c’est sûr. Mais il y avait aussi quelque chose qui a créé ce comportement que je n’ai pas l’habitude de voir de moi-même.”

Nick Kyrgios
Image:
Kyrgios a dit qu’il “n’avait rien fait”

Kyrgios n’a pas accepté qu’il avait quoi que ce soit pour s’excuser, en disant: “Je ne sais pas comment je l’ai intimidé. C’est lui qui m’a frappé, c’est lui qui a frappé un spectateur, c’est lui qui l’a frappé. du stade.

“Je n’ai rien fait. En dehors de mes allers-retours avec l’arbitre pendant un moment, je n’ai rien fait de irrespectueux envers Stefanos aujourd’hui.”

L’Australien affrontera plus tard l’Américain Brandon Nakashima pour une place en quart de finale.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick