12 films à ne pas manquer cette saison des fêtes, d’une nouvelle « West Side Story » à « Spider-Man: No Way Home »

Bien sûr, il y a certainement beaucoup à espérer au cours de l’année à venir, mais 2021 a été une année impressionnante pour les films – et bon nombre des meilleurs films sont soit actuellement à l’affiche dans les salles, soit dans les prochaines semaines. Il y a la comédie dramatique sur le passage à l’âge adulte de l’auteur Paul Thomas Anderson Pizza à la réglisse, qui explore les folies de la jeunesse avec une touche tendre ; Mike Mills C’mon C’mon, se vantant du tournant le plus sincère de Joaquin Phoenix à ce jour en tant que journaliste radio d’âge moyen chargé de s’occuper de son neveu de 9 ans dont il est séparé; Fuir, un documentaire d’animation sur le voyage traumatisant d’un réfugié afghan homosexuel vers l’Ouest ; et Fusée rouge, une étude de personnage déchirante et drôle centrée sur une star de cinéma adulte vieillissante essayant de remettre sa vie sur les rails, du talentueux Sean Baker.

Et si vous cherchez un film à regarder dans les cinémas pendant les vacances, à condition que vous soyez vaxxé, bien sûr, nous avons ce qu’il vous faut. En plus de ce qui précède, voici les films que nous attendons le plus ce mois-ci.

WEST SIDE STORY (10 déc. dans les cinémas)

Réunissant Steven Spielberg avec l’un des plus grands dramaturges vivants du monde en Tony Kushner, ce remake du classique de 1961 est censé corriger de nombreux torts culturels de l’original tout en infusant les procédures de chant et de danse avec une cinématographie éblouissante et encore plus Rita Moreno. Comme l’a écrit notre propre Kevin Fallon : « Ceci West Side Story est fidèle et familier, un hommage. Il y a des performances qui explosent hors de l’écran, des acteurs qui réussissent avec certains des plus grands personnages et chansons jamais écrits, et puis certains.

ÊTRE LES RICARDOS (10 décembre au cinéma ; 21 décembre sur Prime)

Si Soirée sportive, Studio 60 sur le Sunset Strip et La salle de presse nous ont appris quelque chose, c’est que le kink d’Aaron Sorkin sonde le drame en coulisses de la télévision. Son dernier film emmène les téléspectateurs dans une semaine de production chaotique de la série J’aime lucy, avec une Nicole Kidman à la perruque rousse dans le rôle de Lucille Ball et Javier Bardem prenant l’apparence de Desi Arnaz. Attendez-vous à beaucoup de monologues voyants, de marche et de conversation et de sentimentalité douloureuse.

Lire aussi  Les Jeux olympiques de Tokyo seront un événement sec après que les organisateurs ont brusquement inversé le cours: -

NE RECHERCHEZ PAS (10 décembre au cinéma ; 24 décembre sur Netflix)

Bien que le biopic Dick Cheney du scénariste-réalisateur Adam McKay Vice n’a pas réussi à capturer l’insidiosité et la tache du tyran épris de torture sur le corps politique américain, ce commentaire sur notre culture obsédée par le complot le voit sur un terrain de boule plus familier. Il suit deux astronomes (Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence) tentant de convaincre une présidente populiste (Meryl Streep) et son équipe de copains moralement en faillite (Jonah Hill, autres) qu’une comète est sur le point de frapper la planète Terre. Léo est un très comédien de comédie doué, donc ça fait plaisir de le revoir grimacer au service des rires.

RUELLE DE CAUCHEMAR (17 décembre au cinéma)

Ce remake du classique culte de Tyrone Power de 1947 vient de l’esprit fertile du lauréat d’un Oscar Guillermo del Toro, et met en vedette Bradley Cooper dans le rôle d’un carny espiègle qui se mêle à une psychiatre serpentine (Cate Blanchett) qui l’envoie sur la voie de la destruction. L’ensemble comprend également Toni Collette, Willem Dafoe, Rooney Mara et Richard Jenkins. Mais le frisson de finalement voir Blanchett le transformer en femme fatale noire est le tirage au sort ici.

SPIDER MAN : PAS DE CHEMIN À LA MAISON (17 décembre au cinéma)

Qui ne paierait pas pour voir l’un des couples les plus charmants de la vie réelle, Tom Holland et Zendaya, dans une extravagance de super-héros Marvel sur le Web? Le troisième film du redémarrage de Spidey de Jon Watts demande au Hollandais Peter Parker de faire appel aux services du docteur Strange (Benedict Cumberbatch) pour restaurer son identité secrète après qu’elle a été révélée par Mysterio. Les univers se croiseront par la suite, provoquant la réapparition de méchants du passé de Spidey, notamment Doc Ock d’Alfred Molina, Green Goblin de Willem Dafoe, Electro de Jamie Foxx, Sandman de Thomas Haden Church et Lézard de Rhys Ifans.

Lire aussi  Les contribuables soutiennent le conseiller sanctionné du comté de Wheatland

LA FILLE PERDUE (17 décembre au cinéma ; 31 décembre sur Netflix)

Une adaptation d’Elena Ferrante avec l’inimitable Olivia Colman dans le rôle d’une femme en vacances sur une île italienne dont la fixation sur une mère et sa fille provoque des flashbacks sur sa propre éducation difficile ? Et avec Jessie Buckley, Dakota Johnson, Peter Sarsgaard, Ed Harris et Personnes normalesPaul Mescal complète-t-il le casting ? Inscrivez-nous pour les débuts assurés de Maggie Gyllenhaal en tant que réalisatrice.

« Qui ne paierait pas pour voir l’un des couples les plus charmants de la vie réelle, Tom Holland et Zendaya, dans une extravagance de super-héros Marvel sur le Web?« 

LA BARRE D’OFFRES (17 décembre au cinéma ; 7 janvier sur Prime)

Ben Affleck est à son meilleur incarnant des tyrans sadiques (Étourdi et confus), masochistes tourmentés (À la poursuite d’Amy, Fille disparue) ou des frères ouvriers (Chasse de bonne volonté). Il retourne sur ce dernier territoire ici en tant qu’oncle Charlie, barman et père de substitution de son neveu JR (Tye Sheridan), qu’il encourage à échapper à ses environs déprimés de Long Island – et à la terreur d’un père – en poursuivant son objectif de devenir écrivain. . Réalisé par George Clooney, le film met également en vedette Lily Rabe, Christopher Lloyd et Max Martini.

L’HOMME DU ROI (22 décembre au cinéma)

Initialement prévu pour sortir en novembre 2019, la troisième entrée de Matthew Vaughn Kingsman La série d’espionnage présente Ralph Fiennes dans un chapeau melon, un nouveau jeune protégé (Harris Dickinson) et des Britanniques terriblement attrayants dans Matthew Goode, Aaron Taylor-Johnson et Gemma Arterton. Ici, Fiennes et Dickinson s’associent pour empêcher une cabale crapuleuse de s’engager dans une guerre totale qui pourrait détruire le monde.

LES RÉSURRECTIONS MATRICES (22 décembre dans les cinémas/HBO Max)

Le quatrième film en La matrice la franchise est la première à être dirigée par Lana Wachowski en solo (moins sa sœur Lilly), et se déroule 20 ans après les événements de 2003 Les révolutions matricielles, où Keanu Reeves’ Neo mène une vie parfaitement ignorante en tant que père de famille de San Francisco avec Trinity (Carrie-Anne Moss) lorsque Morpheus (Yahya Abdul-Mateen II) lui glisse une pilule rouge et bouleverse son monde – espérons-le beaucoup de Rage Against the Machine.

Lire aussi  "The Northman", passé en revue : juste un tas de recherches et de gore

MÈRES PARALLÈLES (24 décembre dans les cinémas)

La magie opère à chaque fois que le grand Pedro Almodóvar et Penelope Cruz se réunissent (Cours et voir Tout sur ma mère si vous ne l’avez pas déjà fait), et il en va de même pour leur dernier drame – un drame déchirant sur deux femmes célibataires (Cruz, Milena Smit) qui ont accidentellement échangé leurs bébés à la naissance, puis se retrouvent à explorer le sens de la maternité , l’histoire et comment notre passé hante le présent.

LA TRAGÉDIE DE MACBETH (25 décembre au cinéma ; 14 janvier sur Apple TV+)

Je veux dire, allez, c’est Joel Coen qui dirige les titans du cinéma Denzel Washington et Frances McDormand dans une adaptation de Shakespeare Macbeth– de combien plus convaincant avez-vous besoin ? Selon notre propre Nick Schager, c’est « une narration cinématographique pure et courageuse » et « une merveille esthétique, chaque image et chaque son imprégnés de tourments psychologiques »). Alors oui, va le voir.

MÉMOIRE (26 décembre dans les cinémas)

Marquant les débuts en anglais du brillant cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul (Oncle Boonmee qui peut se souvenir de ses vies antérieures), ce drame méditatif met en vedette Tilda Swinton dans le rôle de Jessica Holland, une expatriée écossaise en Colombie qui, après que sa sœur est soudainement tombée malade d’une maladie mystérieuse, commence à entendre des bruits étranges dans la nuit. Est-ce un type de phénomène naturel, le surnaturel, ou est-elle en train de perdre la tête ? Quoi qu’il en soit, vous savoir Tilda agira comme un fou.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick