COVID-19: Biden fait monter la pression sur les non vaccinés avec des entreprises passibles d’amendes si leurs travailleurs refusent le jab | Nouvelles des États-Unis

Les entreprises américaines de plus de 100 employés doivent s’assurer que leur personnel est vacciné contre le coronavirus ou testé chaque semaine, a déclaré le président Joe Biden.

Il a également resserré les règles pour les employés fédéraux, affirmant qu’ils ont 75 jours pour se faire vacciner. Dans le cas contraire, leur emploi pourrait être résilié à moins qu’ils ne soient exonérés.

Auparavant, ils avaient le choix entre la vaccination et les tests.

En outre, plus de 17 millions de travailleurs de la santé impliqués dans les programmes Medicare et Medicaid pour les personnes défavorisées sont invités à s’assurer qu’ils sont immunisés contre COVID-19[feminine.

Les nouvelles mesures couvriront environ les deux tiers de tous les employés américains, soit environ 100 millions de personnes.

M. Biden a justifié son action en affirmant que les États-Unis sont dans une « période difficile et que cela pourrait durer un certain temps », ajoutant : « Nous pouvons et allons inverser la tendance sur COVID-19. »

S’exprimant à la Maison Blanche, le président Biden a déclaré que la minorité non vaccinée « peut causer beaucoup de dégâts, et ils le sont ».

Il a ajouté: « Nous avons été patients. Mais notre patience s’épuise et votre refus nous a tous coûté. »

Image:
Le président Joe Biden parle de son plan pour arrêter la propagation de la variante Delta et stimuler les vaccinations COVID-19 Pic: AP

L’Administration de la sécurité et de la santé au travail du ministère du Travail publiera une règle pour les entreprises privées dans les semaines à venir.

Ceux qui ne se conforment pas pourraient faire face à des amendes de près de 14 000 $ (10 100 £) par violation.

L’administration Biden prévoit également d’augmenter les tests.

Lire aussi  Des millions d'Américains pourraient être éligibles au Covid Vaccine Booster

Quelque 80 millions de citoyens américains n’ont toujours pas été vaccinés. « Notre objectif principal ici est de réduire le nombre de
Américains non vaccinés », a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

« Nous voulons réduire ce nombre, diminuer les hospitalisations et les décès et permettre à nos enfants d’aller à l’école en toute sécurité. »

Selon les données des Centers for Disease Control des États-Unis, un peu plus de 53 % des Américains sont complètement vaccinés.

Jim Worthington, qui possède un club d’athlétisme dans le comté de Bucks, en Pennsylvanie, qui compte plusieurs centaines d’employés, a déclaré que les nouvelles règles le mettaient dans une « position inconfortable ».

« Je suis pro-vaccin, mais aussi pro-droits du peuple », a-t-il déclaré. « Cela dépendrait vraiment de ce qu’ils feraient si nous ne nous conformions pas. Est-ce qu’ils nous ferment ? »

La Fédération américaine des employés du gouvernement a déclaré que « des changements comme celui-ci devraient être négociés avec nos unités de négociation, le cas échéant ».

Il a ajouté: « En termes simples, les travailleurs méritent une voix dans leurs conditions de travail. Aucune de ces positions n’a changé. Nous espérons négocier ce changement avant la mise en œuvre, et nous exhortons tous ceux qui peuvent se faire vacciner dès qu’ils le peuvent. donc. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick