COVID-19: site de la prison de Pine Grove de la dernière épidémie en Saskatchewan. corrections

Une éclosion a été déclarée par la Saskatchewan Health Authority le 23 mai.

Contenu de l’article

La seule prison pour femmes de la Saskatchewan est le site de la dernière éclosion de COVID-19 dans le système correctionnel provincial.

La Saskatchewan Health Authority a déclaré une éclosion le 23 mai dans l’unité 8 de la prison.

Kayleigh Lafontaine, directrice générale de la Société Elizabeth Fry de la Saskatchewan, a déclaré qu’elle avait appris l’épidémie mercredi et qu’elle avait entendu dire qu’il y avait neuf cas actifs parmi les détenus. Elle dit qu’elle prévoit d’avoir des conversations avec le directeur de Pine Grove pour s’assurer que l’épidémie ne se développe pas.

Le ministère des Services correctionnels, de la police et de la sécurité publique a déclaré jeudi que, mercredi, il y avait cinq cas de COVID-19 actifs parmi le personnel.

Les premières doses de vaccins ont été mises à la disposition des détenus à partir de début avril et – au 21 mai – 141 vaccins avaient été administrés à Pine Grove, a indiqué le ministère. Il y avait 196 détenus à l’institution jeudi, au-dessus de la capacité de la prison de 166.

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Dans un communiqué jeudi, le ministère a réitéré qu’il existe des mesures dans les prisons pour empêcher la propagation du COVID-19. Celles-ci incluent l’interdiction continue des visites en personne (qui est en place depuis plus d’un an), la mise en quarantaine de 14 jours des nouvelles admissions avec dépistage du COVID-19 et l’utilisation obligatoire des masques.

Le ministère a déclaré que les détenus testés positifs au COVID-19 «s’isolent du reste de la population» et que le personnel infirmier «surveille continuellement» les détenus pour détecter les symptômes pendant les rondes.

Parce que des organisations telles qu’Elizabeth Fry ne peuvent pas entrer dans les prisons, Lafontaine a déclaré qu’il était difficile pour les femmes de tendre la main aux défenseurs. L’organisation trouve d’autres moyens de faire savoir aux femmes qu’elle est disponible en tant que ressource en plaçant des affiches dans la prison et en se fiant au bouche à oreille.

«J’espère qu’ils continueront de nous contacter afin que nous puissions défendre leur cause», a déclaré Lafontaine.

[email protected]

Le numéro sans frais de la Elizabeth Fry Society of Saskatchewan est le 1-888-934-4606.

Les nouvelles semblent nous voler plus vite tout le temps. Des mises à jour de COVID-19 à la politique et à la criminalité et tout le reste, il peut être difficile de suivre le rythme. Dans cet esprit, le Saskatoon StarPhoenix a créé un bulletin de nouvelles de l’après-midi qui peut être livré quotidiennement dans votre boîte de réception pour vous aider à être à jour avec les nouvelles les plus importantes de la journée. Cliquez ici pour vous abonner.

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et à encourager tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour la modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez les commentaires. Consultez notre règlement de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la manière d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick