Des talibans tirent et tuent une policière enceinte devant sa famille : rapport

Des militants talibans ont abattu une policière enceinte devant ses enfants et son mari, rapporte la BBC.

La femme, identifiée comme Banu Negar par les médias locaux, a été tuée devant des membres de sa famille à l’extérieur de son domicile familial dans la ville de Firozkah.

Les talibans ont nié toute implication dans la mort de Negar et ont déclaré qu’ils enquêtaient sur l’incident, a rapporté la BBC.

LES TALIBAN « CHASSENT LES AMÉRICAINS », DIT LA FUTURE MAMAN CALIFORNIENNE EN AFGHANISTAN

« Nous sommes au courant de l’incident et je confirme que les talibans ne l’ont pas tuée, notre enquête est en cours », a déclaré le porte-parole Zabiullah Mujahid.

Il a imputé le meurtre à « l’inimitié personnelle ou autre chose », ajoutant que les talibans avaient annoncé qu’ils accorderaient l’amnistie aux employés de l’ancien gouvernement soutenu par les États-Unis.

La BBC cite trois sources qui ont confirmé que les talibans ont battu et abattu Negar. Des proches ont fourni au point de vente des images graphiques montrant « du sang éclaboussé sur un mur dans le coin d’une pièce et un corps, le visage fortement défiguré », a-t-il rapporté.

Des membres de sa famille ont déclaré qu’elle travaillait à la prison locale et qu’elle était enceinte de huit mois.

Bien que les talibans aient promis un gouvernement plus ouvert et inclusif que lorsqu’ils ont dirigé le pays il y a plus de 20 ans, beaucoup restent sceptiques.

Samedi, des combattants talibans ont mis fin brutalement à une marche de femmes afghanes après que leurs membres ont commencé à tirer en l’air.

Lire aussi  Des araignées de 8 cm infestent l'État américain de Géorgie alors qu'un résident déclare que «personne ne veut avoir le visage plein de toile» | Nouvelles des États-Unis

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

La marche a commencé pacifiquement dans la capitale afghane Kaboul alors que les manifestants se sont d’abord rendus au ministère de la Défense du pays pour rendre hommage aux soldats morts en combattant les talibans.

En août, les combattants talibans ont promis de respecter les « droits des femmes », malgré leur horrible bilan en matière d’octroi des libertés fondamentales aux femmes et aux filles.

Le porte-parole des talibans Mujahid a alors déclaré aux journalistes que les insurgés respecteraient les droits des femmes, dans le cadre de la charia très restrictive. Les militants ont exhorté les femmes à retourner à l’école et au travail, et un autre porte-parole des talibans a accordé une interview télévisée à une femme journaliste.

Related News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick