Félix Auger-Aliassime au tour suivant

Félix Auger-Aliassime a réussi son entrée en scène, mercredi soir, à l’Omnium Banque Nationale.

• À lire aussi: Nick Kyrgios élimine Daniil Medvedev à l’Omnium Banque Nationale

• À lire aussi: Casper Ruud : toi le hockey au tennis

Le Québécois, sixième favori du tournoi de Montréal, l’a emporté au compte de 7-6 (6) et 6-4 devant le Japonais Yoshihito Nishioka.

Ce dernier avait obtenu une invitation des organisateurs alors qu’il s’était incliné en finale du tournoi de Washington la semaine dernière.

Pour revenir à Auger-Aliassime, la neuvième raquette mondiale a sûrement poussé un soupir de soulagement à la fin de la rencontre. Cet affrontement contre Nishioka représentait un piège dans son parcours. Toutefois, il a évité de tomber dedans en gérant bien les moments importants.

Après une première manche serrée, le favori de la foule est passé à la vitesse supérieure lors de la deuxième. Il a brisé Nishioka à la cinquième partie pour prendre le contrôle du duel pour de bon.

Par la suite, le reste du match a été une formalité pour le protégé de Fred Fontang. Il a bien tenu les échanges contre le tenace Nishioka. Auger-Aliassime a maintenant une fiche de 2-2 en carrière contre ce dernier.

Au prochain tour, Auger-Aliassime affrontera le Britannique Cameron Norrie qui a vaincu Botic van de Zandschulp en deux manches.

Les deux joueurs se sont affrontés en demi-finale la semaine dernière à Los Cabos. Norrie avait eu le dessus sur Auger-Aliassime en trois manches. Un duel qui s’annonce intéressant.

Lent départ

Auger-Aliassime et Nishioka ont eu besoin de quelques jeux pour s’installer dans le match. Possiblement en raison d’une certaine nervosité, le Québécois a commis plusieurs fautes non provoquées. Il en a totalisé 25 en première manche.

Lire aussi  Boulets de canon et sandwichs au fromage grillé : un camp d'été en Ontario aide les enfants ukrainiens à tenir la guerre à distance

Il a eu de la difficulté à calibrer sa longueur de balles lors des échanges. Nishioka avait seulement à retourner la balle de l’autre côté du filet et d’attendre qu’Auger-Aliassime commette une faute.

On peut dire que le Japonais jouait la «trappe» alors que le protégé de Fontang mettait la pression avec des attaques répétées. Au final, Auger-Aliassime a trouvé une façon de remporter la première manche.

Au bris d’égalité, il a obtenu un mini-bris pour avoir le dessus. Il a mis fin à la manche avec un superbe revers en croisé. Après cette frappe, la foule a rugi. Félix a profité du moment avant de retraiter vers son banc avec le poing dans les airs. Un beau moment.

Les amateurs du central ont offert une ovation debout lors de l’entrée sur le terrain d’Auger-Aliassime. Durant le match, ils ont été très bruyants pour encourager le joueur local.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick