La Nouvelle-Écosse n’utilisera pas les revenus de la taxe sur le carburant pour amortir les effets de la tarification du carbone

HALIFAX – Le ministre des Finances de la Nouvelle-Écosse affirme que son gouvernement n’utilisera pas les revenus de sa taxe sur le carburant pour amortir les effets du programme de tarification du carbone d’Ottawa.

Allan MacMaster dit que toutes les taxes perçues sur les carburants – y compris les 15,5 cents par litre ajoutés au prix de l’essence – servent à réparer les routes de la province, et il a dit que cela ne changera pas.

Les commentaires de MacMaster aujourd’hui sont en réaction à l’annonce d’Ottawa plus tôt cette semaine selon laquelle il imposerait le prix fédéral du carbone à trois des quatre provinces de l’Atlantique d’ici juillet, y compris la Nouvelle-Écosse.

Le ministre a suggéré plus tôt ce mois-ci qu’Ottawa avait interdit toute tentative de réduction de la taxe provinciale, mais les responsables fédéraux ont depuis déclaré que ce n’était pas le cas.

MacMaster dit que son gouvernement favorise un soutien ciblé et envisage maintenant d’étendre son rabais d’aide au chauffage, qui offre jusqu’à 200 $ aux Néo-Écossais à faible revenu qui paient leur propre chauffage.

Pendant ce temps, le premier ministre Tim Houston affirme que sa province remet en question la formule utilisée par le gouvernement fédéral pour calculer le rabais sur la tarification du carbone à accorder aux Néo-Écossais, ajoutant que les paiements trimestriels de 248 $ ne sont pas assez élevés.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 24 novembre 2022.

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises à la Code de conduite. Le Star ne partage pas ces opinions.

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick