La Russie réduit l’approvisionnement en gaz Nord Stream vers l’Europe – POLITICO

Les flux transitant par le gazoduc Nord Stream entre la Russie et l’Allemagne tomberont à environ 20% de leur capacité à partir de mercredi, a annoncé lundi le fournisseur russe Gazprom.

Les débits tomberont à 33 millions de mètres cubes par jour, soit environ la moitié des quantités actuelles, qui ne représentent qu’environ 40 % de la capacité normale du pipeline. Cependant, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que la Russie n’était “pas intéressée” à couper l’approvisionnement en gaz.

Moscou a été critiqué pour avoir interrompu ou réduit les livraisons de gaz à une douzaine de pays de l’UE.

Le président russe Vladimir Poutine avait précédemment mis en garde contre la chute du Nord Stream, accusant le retour retardé d’une turbine à gaz Siemens du Canada ; la turbine est maintenant en Allemagne.

Le ministère allemand des Affaires climatiques et économiques a déclaré dans un communiqué envoyé par courrier électronique qu’en vertu de la loi sur les sanctions de l’UE, aucune exemption n’est requise pour que la turbine soit renvoyée en Russie. “Selon nos informations, il n’y a aucune raison technique à une réduction des livraisons”, a-t-il précisé.

Le président russe Vladimir Poutine avait précédemment mis en garde contre la baisse du Nord Stream | Ozan Kose/- via Getty Images

L’Ukraine a décrié à plusieurs reprises la Russie accusant les réductions de livraison de la turbine, affirmant que Gazprom pourrait envoyer du gaz via des pipelines traversant l’Ukraine.

Oleksii Makeiev, envoyé spécial de l’Ukraine sur les sanctions, a déclaré lundi à POLITICO que Berlin et Ottawa avaient eu tort d’accorder une exemption de sanctions pour la turbine, affirmant que la Russie “utilisait l’approvisionnement en gaz comme un autre instrument de pression sur l’Allemagne”.

Lire aussi  À l'intérieur de l'effort américain pour armer l'Ukraine

Les prix spot du gaz sur le hub TTF de référence de l’UE ont légèrement augmenté, passant de 168 € par mégawattheure à 176 €/MWh.

Zia Weise a contribué au reportage.

Cet article fait partie de Pour l’homme politique

La solution à guichet unique pour les professionnels des politiques fusionnant la profondeur du journalisme POLITICO avec la puissance de la technologie


Des scoops et des idées exclusives et inédites


Plate-forme de renseignements sur les politiques personnalisée


Un réseau d’affaires publiques de haut niveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick