La saison d’escalade au Pakistan atteint de nouveaux sommets

Une vue sur la chaîne de montagnes du Karakoram dans le nord du Pakistan, qui abrite certains des plus hauts sommets du monde

Le Pakistan connaît une saison d’escalade exceptionnelle avec environ 1 400 alpinistes étrangers qui tentent d’escalader ses hauts sommets, dont des centaines sur le K2 de 8 611 mètres (28 251 pieds), le deuxième plus haut du monde.

“C’est un nombre record”, a déclaré à l’- Raja Nasir Ali Khan, ministre du Tourisme de la région du Gilgit-Baltistan.

Le pays abrite cinq des 14 montagnes du monde de plus de 8 000 mètres, et toutes les gravir est considérée comme la réalisation ultime de tout alpiniste.

Karrar Haidri, secrétaire du Club alpin du Pakistan, a déclaré à l’- que 57 expéditions étaient prévues pour 23 sommets pakistanais cette saison – avec 370 alpinistes ayant une fissure au K2, surnommé “la montagne sauvage”.

En plus d’être techniquement beaucoup plus difficile à gravir que l’Everest, les conditions météorologiques sont notoirement capricieuses sur le K2, qui n’a été escaladé que par 425 personnes depuis 1954.

Plus de 6 000 personnes ont escaladé l’Everest depuis qu’Edmund Hillary et Tenzing Norgay ont atteint le sommet en 1953, dont certains à plusieurs reprises.

Haidri a déclaré que les grimpeurs de cette année comprennent 90 femmes, dont au moins deux Pakistanaises visant à devenir les premières du pays à escalader le K2.

La Russe Oxana Morneva dirige une équipe sur la montagne, après avoir échoué dans sa propre tentative en 2012 lorsqu’elle a été forcée de reculer après s’être blessée au genou.

Lire aussi  Un pilote de Red Bull a risqué la déshydratation après une panne de bouteille de boisson lors du Grand Prix des États-Unis

“Ma corde a été cassée par des chutes de pierres”, raconte-t-elle à l’-.

Elle a dit qu’elle n’avait aucune appréhension à l’idée de revenir.

“Quand nous allons à la montagne, nous devons être en paix à l’intérieur et nous devons savoir ce que nous faisons”, a-t-elle ajouté.

Environ 200 grimpeurs tenteront d’escalader le Broad Peak de 8 051 mètres, tandis qu’un nombre similaire tentera Gasherbrum-I (8 080 mètres) et Gasherbrum-II (8 035 mètres).

Une alpiniste norvégienne de 36 ans, Kristin Harila, vise également à atteindre les 14 plus hauts sommets du monde en un temps record.

Ayant déjà gravi sept sommets de plus de 8 000 mètres, Harila espère égaler, voire battre, l’ambitieux record de six mois et six jours de l’aventurier népalais Nirmal Purja.

La saison d’escalade estivale qui a commencé début juin dure jusqu’à fin août.

© Copyright – 2022. Tous droits réservés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick