Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, fera une annonce vendredi matin

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, devrait faire une annonce vendredi matin alors que des sources disent à CTV News que le gouvernement envisage d’invoquer de nouvelles mesures d’urgence qui permettront des amendes et des sanctions plus sévères contre les manifestants qui bloquent la frontière.

Selon des sources, le gouvernement progressiste-conservateur envisage également de décréter l’état d’urgence.

La conférence de presse sera diffusée en direct à 10 h 30 sur CTVNewsToronto.ca et l’application CTV News.

La solliciteure générale Sylvia Jones et la ministre des Transports Caroline Mulroney se joindront à Ford à Queen’s Park pour faire l’annonce.

Les manifestations à Ottawa ont dépassé la barre des deux semaines tandis que le blocus à Windsor au pont Ambassador est en cours depuis lundi, provoquant des perturbations de la circulation et du commerce.

Mercredi, Ford a publié une déclaration appelant à l’arrêt de “l’occupation illégale” et du blocus.

“Le pont Ambassador est l’un des corridors commerciaux les plus vitaux de notre pays. Les dommages que cela cause à notre économie, aux emplois des gens et à leurs moyens de subsistance sont totalement inacceptables. Nous ne pouvons pas laisser cela continuer”, a-t-il écrit.

Le premier ministre a également confirmé jeudi que la province avait demandé avec succès une ordonnance du tribunal pour geler la distribution des dons recueillis grâce à la collecte de fonds en ligne pour le convoi, qui proteste contre les mandats de vaccination et d’autres mesures contre le COVID-19. Une demande doit également être entendue par la Cour supérieure de l’Ontario pour une injonction qui empêcherait les manifestants de bloquer le pont Ambassador.

Lire aussi  Police: victime d'homicide mal identifiée; Un enfant de 8 ans retrouvé en sécurité

Plusieurs sources ont également déclaré que Ford envisageait d’accélérer le calendrier de réouverture économique de la province.

Il n’est pas clair si la preuve de vaccination ou les politiques de masquage obligatoire seraient également abandonnées étant donné que la ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré publiquement que la province n’avait pas l’intention immédiate d’abolir ces mesures.

Les responsables de l’Alberta et de la Saskatchewan ont déjà annoncé qu’ils lèveraient la plupart des mesures COVID-19 restantes d’ici la fin du mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick