Home » Le propriétaire du restaurant Leamington jure de continuer à défier le verrouillage

Le propriétaire du restaurant Leamington jure de continuer à défier le verrouillage

by Les Actualites

Kirsty Leathem de Family Kitchen à Leamington a déclaré qu’elle “n’abandonnera pas” dans son opposition aux fermetures. La propriétaire du restaurant a organisé une autre manifestation dans son entreprise mardi.

Contenu de l’article

La propriétaire du restaurant Leamington qui a ouvertement défié les mesures provinciales du COVID-19 plus tôt ce mois-ci a organisé une autre manifestation devant son lieu de travail mardi – et a juré qu’elle «n’abandonnera pas».

«Nous sommes tous ensemble pour mettre fin à ces verrouillages», a déclaré Kirsty Leathem à une foule à l’extérieur du restaurant Family Kitchen sur Erie Street South à Leamington.

«Chaque entreprise, grande et petite, doit être ouverte. À la minute où vous pouvez entrer dans une épicerie, vous avez prouvé que toute entreprise peut ouvrir en toute sécurité. »

Un rassemblement de plusieurs dizaines de personnes – aucune ne portant de masque ni pratiquant la distanciation physique – a entouré Leathem pendant qu’elle parlait, de nombreux drapeaux et pancartes brandissant des slogans tels que «Plus de verrouillage» et «Arrêtez de subir un lavage de cerveau (sic) par le gouvernement».

Dans son discours, Leathem a déclaré que sa démonstration ne consistait pas à savoir si des masques devaient ou non être portés. «Je respecte l’un ou l’autre point de vue», a-t-elle dit à la foule sans masque.

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Leathem elle-même ne portait pas de masque.

«Ne laissez pas cela vous diviser», a exhorté le public à donner des conseils qui contredisent l’ordonnance ontarienne de rester à la maison.

«Vivez la vie joyeuse et libre», dit-elle. «Faites des souvenirs. Rendez visite à vos amis et à votre famille. Faites-vous des amis avec un inconnu. Parce qu’en fin de compte, la vie est courte.

Selon Leathem, la pandémie de COVID-19 n’est qu’une «pandémie pour les privilégiés».

«Vous ne pouvez pas défier ou arrêter les milliardaires», a-t-elle soutenu.

Leathem a déploré la situation de ceux qui ont été victimes de maltraitance ou de négligence envers les enfants, de ceux qui ont des problèmes de santé mentale, de ceux qui souffrent d’alcoolisme ou d’autres dépendances et de ceux qui vivent dans des foyers malheureux.

«Seuls les privilégiés peuvent dire:« Nous sommes tous dans le même bateau »», a déclaré Leathem.

Avis de pénalité et contraventions sur une photo partagée sur Facebook par la propriétaire du restaurant Family Kitchen Kirsty Leathem de Leamington le 16 avril 2021.
Avis de pénalité et contraventions sur une photo partagée sur Facebook par la propriétaire du restaurant Family Kitchen Kirsty Leathem de Leamington le 16 avril 2021. Photo par Facebook /Windsor Star

Family Kitchen est devenu un paratonnerre pour les manifestants du lock-out le 6 avril lorsque Leathem a continué à organiser des repas à l’intérieur en violation des mesures de «freinage d’urgence» de l’Ontario destinées à faire face à la flambée des cas provinciaux de COVID-19.

La semaine dernière, la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario a annoncé une «suspension provisoire» du permis d’alcool de Family Kitchen «pour des raisons d’intérêt public et de sécurité».

Dans une publication sur Facebook du 16 avril, Leathem a partagé une image de ce qui semblait être plusieurs avis de pénalité et contraventions.

«Chacun a le droit et la liberté de gagner sa vie, de travailler et de subvenir aux besoins de sa famille», a écrit Leathem. «Ce n’est pas une question de savoir en quoi on croit. Simple… dans la vie, il faut un travail pour survivre.»

“Je ne vais pas abandonner.”

Leathem a ajouté qu’elle a «l’amour et la compassion dans mon cœur, même pour ceux qui peuvent ne pas être d’accord. Je ne peindrai pas tous les politiciens ou les forces de l’ordre avec le même pinceau. »

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Les conditions actuelles de l’ordonnance de maintien à la maison de l’Ontario interdisent tout événement ou rassemblement social à l’intérieur ou à l’extérieur avec des personnes à l’extérieur de votre foyer – à l’exception d’une autre personne qui vit seule.

Il existe également des exemptions pour les mariages, les funérailles et les services religieux, à condition que l’événement ne dépasse pas 10 personnes et qu’il y ait une mise à distance de deux mètres et le port de masques.

Selon la province de l’Ontario, ceux qui enfreignent ces règles peuvent être passibles de sanctions: un billet de 750 $ pour chaque participant et une amende minimale de 10 000 $ pour les organisateurs.

Le bureau de santé du comté de Windsor-Essex a signalé une augmentation de 49 cas de COVID-19 mardi matin, ainsi que deux autres décès locaux dus au COVID-19: une femme dans la soixantaine et un homme dans la quarantaine.

À ce jour, 411 personnes de Windsor-Essex sont décédées après avoir contracté le COVID-19.

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et à encourager tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour la modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez les commentaires. Consultez notre règlement de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la manière d’ajuster vos paramètres de messagerie.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.