Le Sénat adopte une loi bipartite sur le contrôle des armes à feu

Le Sénat a adopté jeudi soir la loi bipartite sur les communautés plus sûres, la législation la plus importante sur les armes à feu pour nettoyer la chambre haute depuis l’interdiction des armes d’assaut de 1994.

La législation, négociée par 10 démocrates et 10 républicains, comprend des incitations pour que les États adoptent des lois sur le drapeau rouge et un financement accru des services de santé mentale, entre autres dispositions. Le sénateur républicain du Texas, John Cornyn, a été le fer de lance de la législation à la suite de fusillades de masse dans un supermarché de Buffalo, à New York, et dans une école primaire d’Uvalde, au Texas. (CONNEXES: Le sénateur John Cornyn est chahuté par le GOP du Texas au milieu des négociations sur le contrôle des armes à feu)

Quinze républicains, dont le chef de la minorité Mitch McConnell, se sont joints aux 50 démocrates pour voter pour le projet de loi.

Certains conservateurs ont exprimé leur inquiétude au sujet de la disposition régissant les lois sur le drapeau rouge. Les lois, également connues sous le nom d’ordonnances de protection contre les risques extrêmes, seront instituées au niveau de l’État. Les personnes visées par les ordonnances n’ont pas la garantie d’avoir un avocat pour leurs comparutions devant le tribunal, puisque les ordonnances sont poursuivies dans le cadre d’une procédure civile. Plus de 72% des républicains pensent que les lois sur le drapeau rouge pourraient être abusées par le gouvernement, selon un sondage réalisé par The Trafalgar Group peu de temps avant le vote du Sénat.

Lire aussi  Le spin sur le but réel du comité J6 commence, alors qu'Adam Kinzinger atteint le sommet des prises à chaud - -

Le projet de loi supprime également la soi-disant «échappatoire au petit ami», qui permet aux personnes reconnues coupables d’infractions liées à la violence domestique de conserver le droit de posséder des armes à feu si elles ne sont pas mariées à la victime ou ne vivent pas avec leur victime ou l’enfant de leur victime. La loi bipartite sur les communautés plus sûres étend l’interdiction aux individus dans un « courant ou récent ancien sortir ensemble relation avec la victime. »

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, devrait soumettre le projet de loi au vote avant le départ de la chambre basse pour les vacances. La Chambre avait précédemment adopté une loi portant l’âge légal pour l’achat de certains fusils semi-automatiques à 21 ans et obligeant les propriétaires d’armes à feu à stocker leurs armes dans un coffre-fort, mais le Sénat ne l’a jamais sérieusement envisagée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick