L’UE et AstraZeneca se disputent les délais de vaccination

La Commission européenne affrontera mercredi le géant de la drogue AstraZeneca devant un tribunal belge pour des insuffisances de livraison de vaccins contre les coronavirus qui ont entravé les efforts pour relancer les vaccinations à travers le bloc.

Les avocats des deux parties doivent comparaître devant un juge du tribunal francophone de Bruxelles à partir de 9h00 (7h00 GMT). Une autre audience est prévue vendredi, a indiqué le tribunal.

L’UE poursuit le groupe pharmaceutique anglo-suédois dans le but de le forcer à livrer 90 millions de doses supplémentaires de son vaccin Covid-19 avant juillet.

La date limite pour le contrat a été fixée à la mi-juin, selon la Commission, et l’UE affirme que l’entreprise encourra des sanctions financières si elle ne respecte pas cette échéance.

AstraZeneca n’a livré que 30 millions de doses au premier trimestre sur les 120 millions pour lesquelles elle avait été contractée. Pour le trimestre en cours qui court jusqu’au 30 juin, il prévoit de livrer seulement 70 millions des 180 millions initialement promis.


L’incapacité d’AstraZeneca à délivrer les doses promises a déclenché une guerre des mots amère entre la société pharmaceutique et l’UE en début d’année Photo: – / GABRIEL BOUYS

Un responsable de la Commission proche du dossier a déclaré à l’- ce mois-ci qu’AstraZeneca délivrait actuellement des doses à un taux de seulement 10 millions par mois, bien en deçà du rythme prévu.

Le groupe nie avoir manqué à ses obligations et a dénoncé fin avril le procès comme “non fondé”.

Un avocat d’AstraZeneca a affirmé que l’UE avait été avertie “dès février” des retards et s’est dit surpris que le bloc ait attendu au moins deux mois pour porter l’affaire devant les tribunaux.

L’UE accuse également le géant pharmaceutique – qui a travaillé avec l’Université d’Oxford dans le développement de son vaccin – d’avoir favorisé le Royaume-Uni dans ses livraisons, même pour les injections réalisées par des sous-traitants sur le continent.

Le patron franco-australien d’AstraZeneca, Pascal Soriot, a fait valoir que le contrat de son entreprise avec l’UE ne la liait qu’à une clause de “meilleurs efforts raisonnables”.

Mais la Commission européenne affirme que le reste du contrat démontre une responsabilité juridique plus grande que cela, et les diplomates et les législateurs européens ont souligné que la société avait largement livré les doses promises à la Grande-Bretagne, où elle a son siège.

Vaccin AstraZeneca
Depuis le conflit avec AstraZeneca, l’UE est passée au vaccin BioNTech / Pfizer comme pilier Photo: – / Alberto PIZZOLI

La commission, qui était responsable de l’approvisionnement en vaccins pour tout le bloc, avait initialement l’intention d’utiliser le jab AstraZeneca comme principal outil de travail pour alimenter la campagne d’inoculation de l’UE.

Il est maintenant passé au vaccin BioNTech / Pfizer plus cher comme pilier.

Lors d’une audience, Rafael Jafferali, l’un des avocats de la commission, a accusé AstraZeneca d’avoir “violé de nombreuses obligations au titre du contrat de précommande”.

“Cela affecte à la fois la production et la livraison des vaccins”, a-t-il déclaré.

Mais Hakim Boularbah, l’avocat d’AstraZeneca, a déclaré que les contrats ne contenaient “aucune obligation d’utiliser des sites (de production)”.

“C’est peut-être ce que souhaite la commission, mais ce n’est pas prévu dans le contrat”, a-t-il déclaré.

La dispute a érodé la confiance du public dans le jab AstraZeneca, qui a également pris un coup par souci de liens avec de très rares caillots sanguins chez les personnes qui l’avaient reçu.

Dans l’Union européenne, le Danemark, dès avril, et plus tard la Norvège et l’Autriche, ont cessé d’utiliser AstraZeneca dans leurs campagnes de vaccination.

La plupart des autres pays ont limité son administration aux personnes âgées. C’est le cas en France, où il est réservé aux 55 ans et plus.

Copyright -. Tous les droits sont réservés.

Lire aussi  Guerre d'Ukraine : un couple a fui la Russie pour trouver refuge au Canada

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick