«Nous mendions tous»: les médecins demandent au gouvernement de l’Alberta de renforcer les mesures de santé COVID-19

Un groupe de médecins affirme que l’approche du gouvernement de l’Alberta pour freiner la propagation du COVID-19 est une négligence grave qui entraînera davantage de décès.

Le Dr Neeja Bakshi, docteur en médecine interne au Royal Alexandra Hospital, a pris la parole jeudi lors d’une conférence de presse dans le cadre du groupe de défense Protect our Province Alberta.

« Nous avons assisté à un abandon complet de la santé et du bien-être des Albertains de la part du gouvernement », a déclaré Bakshi. « Ils n’ont pris aucune responsabilité pour un système débordé. »

Les médecins répondaient à la mise à jour COVID-19 du ministre de la Santé de l’Alberta, Tyler Shandro, et du médecin hygiéniste en chef, la Dre Deena Hinshaw, jeudi après-midi.

Le gouvernement n’a annoncé aucune nouvelle mesure visant à restreindre les déplacements ou les rassemblements, ni à exiger une preuve de vaccin ou de passeport vaccinal.

« À cause de ces inactions, les Albertains mourront », a déclaré Bakshi.

Jeudi, la province a signalé que neuf autres personnes sont décédées du COVID-19, après 18 décès signalés mercredi.

Au cours des dernières 24 heures, la province a ajouté 1 510 nouveaux cas et 679 personnes sont hospitalisées avec COVID-19, contre 647 la veille.

L’objectif principal de la mise à jour du gouvernement était d’annoncer des millions de dollars pour les aides-soignants et les établissements de soins continus pour aider à libérer des lits d’hôpitaux.

À la suite de la conférence de presse Protéger notre province, CBC News a demandé au bureau de Shandro et du Dr Hinshaw quelle était leur réponse aux appels des médecins, mais on lui a dit de se référer à la mise à jour COVID-19 plus tôt dans la journée.

Lire aussi  L'équipe des États-Unis remporte l'or en basketball masculin pour les quatrièmes Jeux olympiques d'affilée

Le Dr Joe Vipond, médecin urgentiste à Calgary, a déclaré que l’inaction du gouvernement n’était pas professionnelle.

« Si j’allais travailler et que je tuais des patients de manière récurrente, cela aurait des conséquences », a-t-il déclaré.

Les médecins appellent la province à exiger des passeports vaccinaux pour que les gens puissent accéder aux lieux publics, à effectuer des tests rapides à grande échelle et à restreindre le nombre de personnes autorisées à se rassembler.

« J’appelle le gouvernement à faire ce qui est juste, à faire ce qui a fonctionné lors des vagues précédentes dans cette province », a déclaré Vipond. « S’il vous plaît, s’il vous plaît, nous vous en supplions totalement, ne laissez pas les Albertains souffrir à cause de votre inaction. »

Interrogé par des journalistes, Shandro a déclaré à plusieurs reprises que la province n’exigerait pas de preuve de vaccin, malgré les appels constants de plusieurs secteurs.

Les médecins disent également que les écoles et les lieux de culte devraient avoir un masque obligatoire – actuellement, les deux sont répertoriés comme des exemptions sur l’ordonnance de masque de la province.

Les médecins disent que la quatrième vague était prévisible et évitable.

Le Dr Paul Parks, qui travaille à Medicine Hat, a déclaré que l’Alberta a besoin de mesures de santé publique ciblées qui allégeront la pression sur le système.

« Nous implorons tous notre gouvernement de diriger. »

« Je ne veux pas qu’ils attendent que mes collègues ou moi soyons dans une position où je dois faire un choix, est-ce que l’homme de 35 ans obtient le meilleur ventilateur ou est-ce que l’homme de 55 ans est-il âgé? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick