Plus de 150 000 personnes toujours sans électricité, certaines écoles fermées après que la tempête en Ontario a causé de «graves» dégâts

Plus de 150 000 clients à travers l’Ontario sont toujours sans électricité mardi après qu’une puissante tempête a ravagé la province, renversant des lignes électriques et des arbres, forçant plusieurs écoles à fermer et laissant derrière elles des dégâts importants.

La ville d’Uxbridge, à l’est de Toronto, a déclaré l’état d’urgence local en raison des dommages causés par la tempête, certains bâtiments étant réduits en décombres et des rues bloquées par des arbres déracinés, des lignes électriques abattues et des poteaux téléphoniques brisés.

«Ça a vraiment été non-stop, a dit Uxbridge, Ont. Maire Dave Barton. « Nous avons eu des équipes hydroélectriques sur le terrain 24 heures sur 24 pour nous reconnecter. Nous avons actuellement environ la moitié de la ville connectée à l’électricité.

​ »Nous avons eu des problèmes de communication majeurs… quand vous perdez de l’électricité, vous perdez des cellules, vous perdez des données. »​

Les arbres « explosent » dans la tempête

Jim Reive, un résident d’Uxbridge, a déclaré qu’il n’était pas trop inquiet lorsqu’il a reçu l’alerte d’urgence d’Environnement Canada samedi après-midi.

« Je suis entré, j’ai fermé toutes les fenêtres… C’était une alerte orage, ce n’était pas pour une tornade », a-t-il dit.

REGARDER | La maison d’un habitant d’Uxbridge dévastée par la tempête :

Uxbridge, Ont., donne un coup de main pour nettoyer après une tempête punitive

Katie Nicholson de CBC a visité une maison historique à Uxbridge, en Ontario, qui a été durement touchée par la tempête de samedi. Elle a trouvé le propriétaire, Doug McMillan, reconnaissant pour la communauté et a appris l’histoire de sa belle maison.

Reive est allé regarder la tempête depuis son porche arrière et a commencé à filmer quand elle a frappé, mais a rapidement réalisé que ce n’était pas n’importe quelle tempête moyenne.

Lire aussi  Alors que l'Afghanistan fait marche arrière, l'Irak fait des progrès constants

« En quelques secondes, je me dirigeais vers la couverture », a déclaré Reive. « Les arbres des voisins… on aurait dit qu’ils explosaient. »

La fenêtre arrière de Reive a été brisée et un érable de 18 mètres dans sa cour a été renversé.

« Au début, j’ai pensé que c’était peut-être juste mon arbre qui était tombé, et je suis sorti pour vérifier les voisins et c’était dingue ici parce que toutes les lignes électriques étaient tombées … tous les arbres étaient sur la route », a déclaré Reive.

« Je n’ai jamais été dans quelque chose d’aussi puissant, et je n’ai pas eu le sentiment [like] Je dois bouger vite ou je vais me blesser ou pire. »

Peut-être des jours avant que certains aient le pouvoir

Au moins 10 personnes en Ontario sont mortes à la suite de la tempête de samedi, qui a généré des vents allant jusqu’à 132 km/h.

Mardi matin, les équipes ont rétabli le courant pour près de 480 000 clients. Cependant, quelque 150 000 personnes restent sans électricité, a déclaré un porte-parole d’Hydro One, le plus grand fournisseur de services d’électricité de l’Ontario.

À Uxbridge, environ 27 000 clients n’ont toujours pas d’électricité, ainsi que 31 000 à Peterborough et 9 000 à Newmarket.

Lire aussi  Vente d'anniversaire Nordstrom 2021 : découvrez nos choix

« Il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce domaine pour rétablir l’électricité pour tout le monde », a déclaré Tiziana Baccega Rosa d’Hydro One.

« Nous continuons à dire aux clients : selon l’endroit où vous vous trouvez et la gravité des dommages qui vous affectent, il peut s’écouler encore quelques jours avant que vous n’ayez de l’électricité. »

Baccega Rosa a déclaré que les dommages «graves et destructeurs» observés dans la province sont concentrés dans des poches du centre et de l’est de l’Ontario. Le défi pour les équipages reste le nettoyage des débris avant que le courant puisse être rétabli.

Pendant ce temps, le nombre de poteaux électriques déclarés brisés a considérablement augmenté, avec 1 400 poteaux brisés observés mardi matin, contre 800 la veille, selon Hydro One.

Toronto Hydro a déclaré que les équipes faisaient face à 110 000 pannes au niveau de pointe samedi et ont depuis rétabli le courant à plus de 98% des clients. Environ 1 700 Torontois sont toujours sans électricité en date de mardi.

« Nous répondons à un nombre élevé de pannes localisées [and] voir beaucoup de dégâts causés par les arbres tombés », a déclaré le fournisseur de services publics dans un tweet.

Tôt mardi matin, Hydro Ottawa signalait qu’environ 74 000 clients étaient toujours sans électricité.

Le directeur général d’Hydro Ottawa a déclaré lundi que son système de distribution avait été «écrasé», notant que les 187 poteaux abattus pendant la tempête dépassent non seulement le nombre que la ville abat traditionnellement en un an, mais dépassent également le nombre abattu pendant la tempête de verglas de 1998 et 2018 tornade.

Lire aussi  Oui, c'est l'obstruction systématique qui empêche Roe v. Wade de devenir la loi du pays

Le manque d’électricité a incité le conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton à fermer toutes les écoles et garderies mardi en raison des problèmes de sécurité persistants posés par la tempête, indiquant dans un avis aux parents qu’environ la moitié de leurs écoles étaient sans électricité.

Les écoles de la région de Durham et de Toronto forcées de fermer

Plusieurs écoles de la région de Durham et de Toronto ont également été contraintes de fermer aux élèves et au personnel mardi en raison de pannes de courant.

Le Durham District School Board (DDSB) indique que sept écoles ne seront pas ouvertes: Uxbridge Secondary School, Uxbridge Public School, Joseph Gould Public School à Uxbridge, Goodwood Public School à Uxbridge, Lincoln Avenue Public School à Ajax, EA Fairman Public School à Whitby et l’école publique Valley View à Pickering.

Il n’y aura pas d’apprentissage virtuel pour les élèves de ces écoles, car de nombreux élèves pourraient encore être sans électricité, a déclaré le conseil scolaire.

« La décision de fermer ces écoles a été prise pour protéger la santé et la sécurité des élèves, des parents/tuteurs et du personnel, car l’électricité est nécessaire pour faire fonctionner une école en toute sécurité », a déclaré le conseil dans un communiqué publié lundi.

Un arbre fracasse une maison et une terrasse près du quartier Little Portugal de Toronto lors de la tempête de samedi. (Radio-Canada)

La commission scolaire indique qu’elle prévoit que toutes les écoles seront ouvertes mercredi.

« Les gardiens d’école et les fournisseurs de services du DDSB élimineront les arbres abattus, les branches cassées et les débris dans les cours d’école. Il pourrait y avoir quelques modifications à la récréation et à l’heure du déjeuner en fonction de cet impact », a noté le DDSB.

Le conseil scolaire du district de Toronto a déclaré que l’école secondaire AY Jackson était également fermée mardi en raison de pannes de courant. Les étudiants devront participer à l’apprentissage asynchrone pour la journée.

De nombreuses écoles des régions de Peterborough, Kawartha Lakes et Northumberland sont également fermées mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick