Home » Préoccupations concernant la transmission à l’école pendant le “ rassemblement pour la liberté des enfants ” du week-end

Préoccupations concernant la transmission à l’école pendant le “ rassemblement pour la liberté des enfants ” du week-end

by Les Actualites

L’événement a eu lieu samedi au parc Kiwanis, attirant plus de 100 personnes.

Contenu de l’article

Assis dans les assemblées publiques des médecins de la Saskatchewan Health Authority, puis entendre parler des rassemblements anti-restriction «ressemble à deux réalités complètement différentes» pour la pédopsychiatre de Saskatoon, la Dre Tamara Hinz.

Malgré les appels du gouvernement et des responsables de la santé à rester à la maison, un événement présenté comme une «journée de rassemblement pour la liberté des enfants» a eu lieu samedi au parc Kiwanis, attirant une foule de plus de 100 personnes – dont beaucoup étaient des enfants. Ils étaient regroupés à proximité autour de tables, faisant de l’artisanat et se peignant le visage.

Un dépliant annonçant l’événement qui a largement circulé sur les réseaux sociaux a déclaré qu’il était destiné à célébrer la liberté et qu’il était principalement question de «les enfants s’amusant». Le dépliant n’indiquait pas qui avait planifié l’événement.

«Je pense que ces types de rassemblements ou de manifestations anti-masquage sont vraiment dangereux et problématiques pour commencer, et puis les voir maintenant se concentrer sur un événement pour enfants, je trouve en fait assez bouleversant, pour être honnête», a déclaré Hinz.

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Les enseignants et les divisions scolaires de la Saskatchewan ont demandé une transition vers l’apprentissage en ligne pour limiter la transmission dans les écoles, d’autant plus que deux travailleurs de l’éducation sont décédés du COVID-19 ce mois-ci. Les enfants participant au rassemblement et potentiellement infectés pourraient avoir «d’énormes effets d’entraînement» pour des centaines de familles, a déclaré Hinz.

«Ces événements semblent avoir en leur cœur une volonté de bafouer les lois de santé publique et de se mêler à de grands groupes sans masque», a-t-elle ajouté. «Et je suis donc très préoccupé par le fait que des adultes amènent leurs enfants à ces événements qui sont intentionnellement organisés pour être dangereux.»

Les gens se sont rassemblés à Kiwanis Park pour un «rassemblement pour la liberté des enfants».  Photo prise à Saskatoon, en Saskatchewan, le samedi 24 avril 2021.
Les gens se sont rassemblés à Kiwanis Park pour un «rassemblement pour la liberté des enfants». Photo prise à Saskatoon, en Saskatchewan, le samedi 24 avril 2021. Photo par Matt Smith /Saskatoon StarPhoenix

Le maire de Saskatoon, Charlie Clark, a demandé aux gens de rester à l’écart de l’événement «irresponsable et dangereux» dans un message sur Facebook jeudi – un message qu’il a repris samedi en réponse à la SHA identifiant un risque accru d’exposition lors d’un rassemblement le week-end dernier en Prince Albert.

On dit à ceux qui ont assisté au rassemblement du 17 avril de s’isoler.

«Les enfants ne devraient jamais être utilisés comme couverture pour des activités dangereuses», a déclaré Clark jeudi.

La police de la ville de Saskatoon a déclaré vendredi dans un communiqué qu’elle avait été contactée par «de nombreux résidents» qui s’inquiétaient à la fois du rassemblement et de la réaction de la police. Une partie du croissant Spadina et des rues avoisinantes a été fermée à la circulation.

Jordan Cochrane faisait partie d’un groupe de travailleurs de première ligne qui regardaient l’événement de l’autre côté de la rue. Cochrane, qui travaille en tant que directeur de la vente au détail, a déclaré que lui et le petit groupe de travailleurs de diverses industries étaient là pour fournir une représentation.

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

«Et il y a un élément de frustration… avec ce mépris total pour la santé et le bien-être des êtres humains», a déclaré Cochrane. «Mais le fait est que l’irresponsabilité totale des humains participant à un événement comme celui d’aujourd’hui est incroyablement troublante. Et c’est irrespectueux.

Mark Friesen, qui a parlé vendredi au nom des organisateurs de l’événement, a déclaré qu’il était destiné à contrecarrer ce qu’il a appelé «le récit» d’éloigner les enfants de la socialisation.

«En raison de ces verrouillages, nous avons pensé que c’était une excellente occasion de donner aux enfants l’occasion de profiter de leur vie, de s’amuser et de se réunir», a déclaré Friesen.

Friesen était présent au rassemblement samedi, quelques heures après s’être identifié comme l’un des participants à l’événement de Prince Albert, où un risque accru d’exposition au COVID-19 a été identifié par la SHA.

Dans un message sur Twitter, Friesen a déclaré qu’il avait «étreint et serré la main de tout le monde» lors du rassemblement de Prince Albert et a ajouté qu’il refusait de s’isoler.

Pendant ce temps, le service de police de Regina a émis au moins quatre contraventions à la suite d’un «rassemblement pour la liberté» dans cette ville samedi. Les contraventions ont été émises, en vertu de la Saskatchewan Public Health Act, pour avoir désobéi aux ordonnances de santé publique en place pour empêcher la propagation du COVID-19.

Samedi soir, environ 200 personnes se sont rassemblées dans le Victoria Park de Regina pour un «rassemblement pour la liberté» pour protester contre les ordres de santé publique. La plupart des participants ne portaient pas de masque et ne restaient pas séparés de six pieds. Plusieurs policiers ont surveillé le rassemblement depuis leurs véhicules autour du parc.

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Le militant anti-masque Chris Saccoccia – mieux connu sous le nom de Chris Sky – a rejoint le rassemblement peu après 18h30 dans le cadre d’un «Convoi de la liberté» à travers le pays après un arrêt plus tôt dans la journée à Maple Creek, un site d’un récent COVID -19 éclosion. La saccoccie a occupé le devant de la scène dans la foule aux chants de «liberté». Il a appelé les gens à aller à l’encontre des ordres de santé publique de la province en refusant de porter des masques et à continuer de protester. La foule a commencé à se disperser une heure plus tard.

Les nouvelles semblent nous voler plus vite tout le temps. Des mises à jour de COVID-19 à la politique et à la criminalité et tout le reste, il peut être difficile de suivre le rythme. Dans cet esprit, le Saskatoon StarPhoenix a créé un bulletin de nouvelles de l’après-midi qui peut être livré quotidiennement dans votre boîte de réception pour vous aider à être à jour avec les nouvelles les plus importantes de la journée. Cliquez ici pour vous abonner.

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et à encourager tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour la modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suit les commentaires. Consultez notre règlement de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la manière d’ajuster vos paramètres de messagerie.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.