Trudeau : Poutine « cible systématiquement les civils »

Le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré dimanche que le Canada aidait à enquêter sur les crimes de guerre en Ukraine, suggérant que le président russe Vladimir Poutine visait délibérément des civils alors que ses forces continuaient d’attaquer le pays voisin.

Apparaissant sur « l’état de l’Union » de Les actualites, Trudeau a déclaré que les images provenant de villes comme Bucha sont « horribles ».

« Il est clair que Poutine cible systématiquement les civils, qu’il s’agisse d’hôpitaux, de gares ou de maternités », a-t-il déclaré à Jake Tapper de Les actualites.

« C’est l’une des raisons pour lesquelles le Canada a été l’un des premiers pays à demander à la Cour pénale internationale d’enquêter sur les crimes de guerre de Poutine. Nous fournissons un soutien aux enquêtes, nous montrons des arguments pour que les gens reconnaissent que non seulement c’était une terrible erreur de violer la souveraineté d’un autre pays et de créer une instabilité mondiale massive qui a un impact sur les prix de l’énergie et des denrées alimentaires dans le monde, mais il est aussi une série de crimes de guerre que Poutine commet délibérément et dont il doit être tenu responsable.

Alors que les forces russes se sont retirées de leur attaque contre Kiev pour se concentrer sur d’autres régions, les forces ukrainiennes ont pu reprendre des villes qui étaient sous occupation russe. Des photos de corps gisant dans les rues de Bucha et des témoignages de survivants décrivant des soldats russes tuant des civils sans provocation ont refroidi la communauté internationale.

Des rapports font également état de soldats russes violant et maltraitant des civils ukrainiens.

Une membre du parlement ukrainien et dirigeante du parti libéral et pro-européen Holos d’Ukraine est apparue sur Power Play de CTV News Channel lundi dernier pour décrire ce qu’elle a vu lors de sa tournée à Bucha, qualifiant cela de « génocide total ».

Lire aussi  Des séparatistes soutenus par la Russie saisissent des navires non ukrainiens en mer Noire : rapport

Trudeau n’a pas dit dimanche s’il croyait qu’il s’agissait d’un génocide, affirmant que cela reste « à déterminer ».

« Les messages que nous voyons, les histoires de ce que font les soldats russes, pas seulement le meurtre de civils mais l’utilisation systématique de la violence sexuelle et du viol pour déstabiliser et avoir le plus grand impact négatif possible sur le peuple ukrainien, sont absolument impardonnables et inacceptable », a-t-il dit. « Et c’est pourquoi la communauté mondiale va et répond si fortement. »

Samedi, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il introduisait davantage de mesures pour aider les réfugiés ukrainiens à venir au Canada, notamment des vols nolisés, des chambres d’hôtel temporaires et un soutien du revenu à court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick