Une femme de Port aux Basques a été emportée en mer alors qu’elle s’apprêtait à quitter sa maison, selon la GRC

Une femme de Port aux Basques âgée de 73 ans a été tuée par une vague massive alors qu’elle se préparait à fuir sa maison, selon la GRC à Terre-Neuve-et-Labrador.

La police a déclaré que la femme était à la maison avec une autre personne et que les deux sécurisaient la propriété samedi matin alors que la tempête post-tropicale Fiona s’intensifiait.

Une personne se trouvait à l’extérieur lorsqu’une grande onde de tempête s’est abattue sur la maison et a tout emporté au sous-sol.

“Lorsque l’autre personne est entrée pour vérifier qu’elle allait bien, elle était introuvable”, a déclaré le cap. Jolene Garland, agente des relations avec les médias pour la GRC à T.-N.-L.

Un appel a été fait à la police, mais la tempête était trop intense pour qu’une recherche puisse commencer. Port aux Basques a été martelé par le vent et les vagues, qui ont rasé environ 20 maisons dans la petite ville au bord de l’océan. Lorsque les conditions se sont calmées, la GRC a pu sortir et rechercher la femme, avec la Garde côtière canadienne et les équipes de recherche et de sauvetage au sol de Barachois et de Stephenville.

Caporal de la GRC. Jolene Garland a déclaré que la mission de récupération était un effort conjoint, plusieurs équipes et habitants travaillant ensemble pour retrouver le corps de la femme. (Ted Dillon/CBC)

Le corps de la femme a été retrouvé peu avant 16 heures dimanche, grâce aux efforts combinés de plusieurs équipes.

“Alors que l’hélicoptère patrouillait dans les airs, il déplaçait des objets dans l’eau et l’un de nos officiers à terre a repéré ce qu’il croyait être un corps”, a déclaré Garland.

Le corps de la femme a été envoyé au bureau du médecin légiste en chef à St. John’s pour confirmer la cause du décès.

“C’est une situation tragique, mais nous sommes au moins reconnaissants qu’elle ait pu être rendue à ses proches”, a déclaré Garland.

“[It’s] jamais facile d’annoncer qu’il semble que ce sera une récupération au lieu d’une mission de sauvetage, mais [when dealing] avec l’océan, ce n’est pas tout le monde que nous pouvons ramener à la maison auprès de leurs proches.”

Les condoléances affluent

Alors que Fiona a martelé d’autres parties du Canada atlantique, Terre-Neuve-et-Labrador est la seule province avec une perte de vie confirmée directement liée à la tempête.

La tragédie a suscité une vague de condoléances, y compris de la part des personnes les plus puissantes du pays.

“Mon cœur se brise pour la famille et les amis de la femme de Port aux Basques qui est décédée lorsque l’ouragan Fiona a touché terre”, a déclaré le Premier ministre Justin Trudeau dans un message publié sur les réseaux sociaux.

« Nous vous gardons dans nos pensées — et nous continuerons de veiller à ce que vous et vos concitoyens de Terre-Neuve et Labrador ayez le soutien dont vous avez besoin.

Le premier ministre Andrew Furey a également pesé, qualifiant cela de “nouvelle déchirante” et a adressé ses condoléances à la famille et aux amis de la femme.

La GRC exhorte toujours les gens à ne pas retourner dans leurs propriétés jusqu’à ce qu’ils puissent être inspectés. Garland a déclaré que plusieurs autres propriétés pourraient risquer de s’effondrer.

“Nous ne voulons pas plus de dévastation que nous n’en avons déjà eu”, a-t-elle déclaré.

Les résidents de T.-N.-L. décrivent une expérience déchirante à travers Fiona

Des résidents de Port-aux-Basques, à Terre-Neuve, décrivent l’expérience déchirante de vivre pendant la tempête post-tropicale Fiona — et ce dont ils sont témoins par la suite.

En savoir plus sur CBC Terre-Neuve-et-Labrador

Lire aussi  Amazon Echo contre HomePod Mini contre Nest Audio

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick