Bombay HC réserve sa décision sur le plaidoyer de l’explosion de Malegaon accusé contre la sanction du Centre pour le poursuivre

La Haute Cour de Bombay a réservé mardi sa décision sur le plaidoyer du lieutenant-colonel Prasad Purohit contre la sanction du Centre de le poursuivre dans l’affaire de l’explosion de Malegaon en 2008.

Bombay,ACTUALISÉ: 29 novembre 2022 22:51 IST

Le lieutenant-colonel Prasad Purohit est l’un des sept accusés dans l’affaire de l’explosion de Malegaon en 2008 (Photo : Dossier)

Par Vidya : La Haute Cour de Bombay a réservé sa décision sur la requête du lieutenant-colonel Prasad Purohit pour la libération de l’affaire de l’explosion de Malegaon en 2008.

Purohit, un officier de l’armée en service, a été arrêté dans l’affaire de 2008 par le Maharashtra Anti-Terror Squad (ATS). L’affaire a été transférée à l’agence centrale après la formation de l’Agence nationale d’enquête (NIA).

Le cas de l’ATS et de la NIA est que le plan visant à réaliser l’explosion à Malegaon, dans le district de Nashik, dans le Maharashtra, a été élaboré lors de diverses réunions d’un groupe appelé Abhinav Bharat.

Selon l’accusation, Purohit aurait été présent à ces réunions d’Abhinav Bharat. Purohit, d’autre part, affirme que cela faisait partie de son travail d’officier du renseignement militaire et qu’il avait informé ses supérieurs de son infiltration dans le groupe extrémiste.

Pendant ce temps, l’avocat Sandesh Patil a comparu pour la NIA et a soutenu que ce n’était pas le stade auquel quelqu’un peut être libéré par le tribunal alors que 284 témoins ont été produits par la NIA devant le tribunal de première instance.

Patil a souligné qu’à ce stade du procès, le résultat final devrait être soit une condamnation, soit un acquittement, et qu’il n’était pas question de relaxe.

Lire aussi  Qui est mort dans "Stranger Things Volume 2" ?

Patil a souligné que Purohit n’était pas de service lorsqu’il a assisté aux réunions de complot, il ne peut donc pas s’offenser en vertu de l’article 197 du Code de procédure pénale (CrPC).

Cet article stipule qu'”aucun tribunal ne peut connaître d’une infraction qui aurait été commise par un membre des forces armées de l’Union alors qu’il agissait ou prétendait agir dans l’exercice de ses fonctions officielles, sauf avec l’approbation préalable de l’autorité centrale gouvernement.”

Il a déclaré que les documents invoqués par Purohit, qui prétendaient provenir de la cour d’enquête de l’armée, étaient irrecevables devant la haute cour.

Patil a en outre mentionné une lettre d’un responsable de l’armée qui avait récemment été déposé devant le tribunal. En mars 2010, le témoin a écrit une lettre à l’ATS confirmant qu’il n’y avait aucune communication officielle de Purohit concernant sa prétendue infiltration d’Abhinav Bharat.

Patil a ajouté que le document mentionné par l’avocate de Purohit, Neela Gokhale, lundi comme réponse de la NIA n’était pas un document d’accusation.

Lundi, Gokhale avait souligné la “réponse de la NIA” et déclaré que l’agence elle-même disait maintenant que Purohit informait ses supérieurs de sa participation aux réunions d’Abhinav Bharat et qu’il était donc de service. Cependant, Patil a déclaré mardi que le document auquel Gokhale faisait référence ne provenait pas de l’agence mais plutôt de Purohit lui-même.

Le banc des juges AS Gadkari et PD Naik a critiqué l’équipe juridique de Purohit pour avoir induit le tribunal en erreur. Cependant, Patil a répondu que, compte tenu du grand nombre de documents dans l’affaire, il était possible que cela ait été fait par erreur, ce que le tribunal a accepté.

Lire aussi  Polaris Industries rappelle les motoneiges MATRYX, AXYS et Pro-Ride en raison d'un risque d'incendie (alerte de rappel)

Lire | Le lieutenant-colonel Prasad Purohit serait-il encore en service s’il était terroriste ? Demande à son avocat de demander la décharge de l’affaire Malegaon 2008

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick