DGL Group rappelle les hoverboards Hover-1 Superfly en raison de risques de chute et de blessure

  • Emplacement du numéro de série

Nom du produit:

Hoverboards Hover-1 Superfly

Danger:

Un dysfonctionnement du logiciel dans le système électrique peut continuer à fournir une assistance au moteur, provoquant un élan continu, lorsque le pilote ne contrôle pas activement le hoverboard, ce qui présente des risques de chute et de blessure.

Date de rappel :

19 mai 2022

Détails du rappel

La description:

Ce rappel concerne l’année modèle 2020 Hover-1 Superfly Hoverboards modèle H1-SPFY. Ils étaient vendus en noir uniquement avec des lumières LED bleues sur le pont du hoverboard près des repose-pieds. Hover-1 est écrit sur le devant de l’hoverboard. Les hoverboards rappelés ont un numéro de série au bas de l’hoverboard commençant par SPFY-BLK-GO-2008, SPFY-BLK-GO-2009 ou SPFY-BLK-GO-2010. Une étiquette d’avertissement se trouve au bas de l’hoverboard à côté du numéro de série Numéro. L’étiquette d’avertissement, en bas à droite, indique “H1-SPFY”.

Remède:

Les consommateurs doivent immédiatement cesser d’utiliser les hoverboards rappelés et communiquer avec le Groupe DGL pour obtenir des instructions sur la façon d’expédier gratuitement les appareils concernés à un atelier de réparation autorisé.

Incidents/Blessures :

L’entreprise a reçu 29 rapports d’un problème logiciel qui a amené l’hoverboard à fournir une assistance continue lorsque le pilote ne contrôlait pas activement l’hoverboard. Quatre blessés légers ont été signalés.

Vendu à :

Best Buy dans tout le pays et sur Bestbuy.com d’octobre 2020 à octobre 2021 pour environ 200 $.

Importateur(s) :

DGL Group LTD., d’Edison, New Jersey

À propos de la CPSC des États-Unis

Lire aussi  Michigan Avenue Primary Care intègre le DSE, la télésanté et la planification

La Consumer Product Safety Commission (CPSC) des États-Unis est chargée de protéger le public contre les risques déraisonnables de blessure ou de décès associés à l’utilisation de milliers de types de produits de consommation. Les décès, les blessures et les dommages matériels causés par des incidents liés aux produits de consommation coûtent à la nation plus de 1 000 milliards de dollars par an. Le travail du CPSC pour assurer la sécurité des produits de consommation a contribué à une baisse du taux de blessures associées aux produits de consommation au cours des 50 dernières années.

La loi fédérale interdit à toute personne de vendre des produits faisant l’objet d’un rappel ordonné par la Commission ou d’un rappel volontaire entrepris en consultation avec la CPSC.

Pour des informations vitales :

Signaler un produit dangereux

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick