Elon Musk « ouvrira les portes de la prison de Twitter » avec une amnistie pour les comptes suspendus | L’actualité scientifique et technologique

Elon Musk a annoncé qu’il accorderait “l’amnistie” aux comptes Twitter suspendus, conduisant les experts à prédire une augmentation du harcèlement, des discours de haine et de la désinformation.

Le milliardaire a demandé à ses abonnés lors d’un sondage de voter pour le rétablissement des comptes qui n’ont pas “enfreint la loi ou se sont livrés à des spams flagrants”.

Le vote affirmatif était de 72%.

« Le peuple a parlé. L’amnistie commence la semaine prochaine. Vox Populi, Vox Dei”, a tweeté Musk, en utilisant une expression latine qui se traduit par “la voix du peuple, la voix de Dieu”.

Bien qu’elle ait été bien accueillie par beaucoup, la décision apparente a déclenché une vague instantanée de critiques.

Angelo Carusone, président et président de Media Matters, un groupe de défense libéral à but non lucratif et chien de garde des médias, a déclaré que cette décision pourrait voir le retour du parti nazi américain et “un groupe de … théoriciens du complot s’impliquer” dans l’intimidation et les abus.

Il a déclaré qu’annuler les suspensions signifierait “faire de Twitter un guichet unique pour opérationnaliser le doxing et le harcèlement, et un moteur de radicalisation”.

“Même si vous n’êtes pas sur Twitter, vous pouvez toujours être le destinataire de ces campagnes”, a-t-il déclaré au Washington Post.

Hopewell Chin’ono, un journaliste africain primé, a tweeté : « Ce serait un énorme désastre, surtout en Afrique où les comptes fictifs parrainés par l’État ont été suspendus pour avoir mis en danger les militants des droits de l’homme et les journalistes.

« Vous auriez permis à des gens ignobles de mettre en danger nos vies de journalistes ! Vous aurez du sang sur les mains @elonmusk.”

Lire aussi  Comment un scandale scientifique pourrait obliger le sport à repenser la commotion cérébrale | La science

Michael Edison Hayden du Southern Poverty Law Center a déclaré que Musk “ramenait la suprématie blanche de manière considérable et il veut que tout le monde le sache”.

Il a énuméré un certain nombre de personnalités d’extrême droite et de suprémacistes blancs, dont l’ancien chef du Ku Klux Klan, David Duke, dont les comptes, selon lui, seraient rétablis à la suite de cette décision.

Matt Navarra, expert en médias sociaux et ancien conseiller numérique du gouvernement britannique, a déclaré : « Elon Musk ouvre toutes les portes de la prison de Twitter. Les choses vont devenir un peu plus folles.”

Le patron de Tesla et SpaceX a utilisé la même expression latine après avoir publié un sondage similaire le week-end dernier avant de rétablir le compte de l’ancien président Donald Trump, près de deux ans après sa suppression.

Trump a été définitivement suspendu de . en janvier 2021 après l’attaque de ses partisans contre le Capitole des États-Unis qui a fait plusieurs morts.

Twitter a déclaré que la décision, après les émeutes, était “due au risque de nouvelles incitations à la violence”.

Plus de 15 millions de votes ont été exprimés, mais l’ancien président a déclaré lors d’un rassemblement samedi soir : “Je ne vois aucune raison de [returning to Twitter].”

Lire la suite:
Le nettoyage du personnel Twitter d’Elon Musk pourrait conduire à “plus” de racisme proéminent ciblant les joueurs de football
Le compte Twitter de Donald Trump est de retour après les votes électoraux pour lever son interdiction

Kanye West est également revenu sur la plateforme en début de semaine.ayant auparavant restreint son compte après avoir dit qu’il irait à “la mort avec 3 sur le PEUPLE JUIF”.

Lire aussi  Jessica Morris, dont le cancer du cerveau était la cause, décède à 57 ans

Dans des messages mercredi matin, Musk a semblé se moquer des détracteurs qui avaient critiqué ses méthodes.

“Est-ce que Twitter n’était pas censé mourir maintenant ou quoi?” a-t-il posté, suivi de “Peut-être que nous sommes allés au paradis / en enfer et que nous ne le savons pas.”

Suite à l’acquisition de Twitter par Musk pour 44 milliards de dollars, de nombreux travailleurs ont été licenciés par l’entreprise pour réduire les coûts ou sont partis volontairement.

Business Insider a rapporté jeudi que Musk avait licencié “plusieurs dizaines” d’employés de Twitter mercredi soir, la veille de Thanksgiving aux États-Unis.

Les licenciements auraient été une surprise pour le personnel après que Musk ait déclaré lors d’une réunion plus tôt cette semaine qu’il n’y aurait plus de licenciements dans l’entreprise.

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick