Itinéraire ferroviaire du mois : sur la ligne lente à travers forêts et prairies du Jura suisse | Voyage par le rail

J‘homme du train lent à travers le Jura suisse est désireux de se connecter. Quand je mentionne que je viens d’arriver d’Ecosse, il se penche en avant et me confie : « Je peux comprendre ce qu’ils ressentent là-haut. Nous avons dû nous battre pour notre indépendance vis-à-vis de Berne.

Le vote de la région du Jura pour se séparer du canton de Berne en 1978 peut ne pas sembler être un grand bouleversement dans le vaste champ des affaires européennes, mais les questions d’identité et d’autonomie sont profondément ancrées dans les collines plissées du Jura suisse. Plus de quatre décennies plus tard, la République et Canton du Jura, largement francophone, est toujours la plus récente de la Confédération suisse. Mais cette rencontre fortuite dans le train me rappelle qu’il fut un temps où question jurassienne provoqué des débats houleux et même des émeutes. On ne parle pas beaucoup de Jura libre dans les collines ces jours-ci, mais il y a toujours un sentiment palpable que cette région est un endroit à part, une partie jumelée de la Suisse avec sa propre identité distinctive.

Déplacements gratuits pour les visiteurs

« Nous avons notre propre façon de faire les choses », dit mon compagnon de route. “Nous avons même notre propre opérateur ferroviaire.” Les Chemins de fer du Jura est une entreprise aux fortes valeurs locales qui propose des services de bus et de train sur tout le Jura. C’est une région dotée d’excellents transports en commun, et les trains lents et les services de bus sont le moyen idéal pour profiter du rythme de vie ici. Mieux encore, cela ne coûtera peut-être pas un centime. Il existe des programmes de voyage gratuits pour les visiteurs dans de nombreux cantons suisses, avec des arrangements particulièrement bons au Tessin et à Appenzell. Dans le Jura, le passeport pour voyager librement est la carte d’hôte Jura-Pass, remise aux visiteurs par les hébergeurs ; il offre la gratuité des transports sur l’ensemble du réseau de transports en commun du groupement tarifaire Vagabond (Moutier et Tramelan, ainsi que le Jura) et est valable de l’heure d’arrivée à votre hôtel jusqu’à minuit le jour du départ (maximum 15 jours).

Lire aussi  La chose la plus écrasante à propos d'avoir Covid si tard? Sachant que je ne suis pas une merveille médicale | Andy Welch
Une ferme du Jura. Photographie: L’Europe cachée

Je suis resté à Glovelier, bien en amont de la vallée de la Sorne depuis la capitale cantonale de Delémont, mon choix de base médiatisé par le statut nodal de Glovelier dans le réseau de transport. C’est une partie de la Suisse rendue d’autant plus accessible aux voyageurs ferroviaires par l’heureuse réouverture fin 2018 de la voie ferrée depuis longtemps disparue allant du sud-est de la ville française de Belfort à la Suisse. Il est désormais possible de voyager de Paris à Glovelier en seulement trois heures 33 minutes, avec un changement facile à Belfort-Montbéliard, où le train pour la Suisse part du quai supérieur au-dessus de la gare TGV.

Connaître le terrain

Parmi les différentes excursions en train au départ de Glovelier, la plus intéressante pour les nouveaux arrivants dans la région est la ligne de 51 km jusqu’à La Chaux-de-Fonds, qui n’est pas du tout dans le canton du Jura mais juste de l’autre côté de la frontière dans les pays voisins. Neuchâtel. La carte d’hôte Jura-Pass est valable jusqu’à La Chaux-de-Fonds.

La Chaux-de-Fonds
La Chaux-de-Fonds Photographie : Mario Nowak/Getty Images

Le train CJ rouge de Glovelier à La Chaux-de-Fonds ne se presse pas. Le trajet dure 75 minutes, avec plus d’une douzaine d’arrêts en cours de route. Le chemin de fer, comme les principales routes de la région, travaille avec le grain de la terre. Le Jura est une série de longs escarpements orientés du nord-est au sud-ouest, et le chemin de fer à voie étroite coupe un parcours similaire. C’était la ligne de moindre résistance pour les ingénieurs qui ont construit la route entre 1892 et 1910.

Mais il a ses défis topographiques comme je le découvre dans les premières minutes du voyage. Nous montons dans la vallée boisée du Tabeillon, les coteaux s’inclinant de plus en plus brusquement. Confronté à de fortes pentes, le train s’arrête sur un quai éloigné, où il fait marche arrière. Le conducteur traverse le train, échangeant des salutations avec un certain nombre de passagers, s’excusant que nous ayons déjà deux minutes de retard, puis commence à conduire depuis l’autre bout. Bientôt, nous reprenons la route, zigzaguant sur la colline pour gagner le terrain plus plat sur la crête au-dessus.

Le train pour La Chaud-de-Fonds sur le quai de Glovelier
Sur le quai de Glovelier, point de départ du voyage de Nicky Gardner. Photographie: L’Europe cachée

Notre point de départ à Glovelier était à seulement 500 mètres d’altitude. Bientôt, nous franchissons le contour de 800 mètres où nous restons pour le reste du voyage vers La Chaux-de-Fonds. Il y a deux tronçons assez longs à plus de 1 000 mètres. Le secret de la réussite d’un voyage dans le Jura est de prendre de l’altitude et de rester haut. La terre la plus plate ne se trouve pas dans les vallées torturées et parsemées de rochers, mais en hauteur près de la crête des escarpements. Ici, les prairies et les forêts ont une merveilleuse qualité de parc au milieu de l’été. Mais cet attrait apparemment soigné disparaît lorsque de violentes tempêtes hivernales balayent la région. Le paysage autour de la voie ferrée peut être austère lorsqu’il est frappé par la neige, mais les vents finissent par se calmer et le soleil se lève pour révéler certains des meilleurs terrains de ski de fond d’Europe.

Le Jura : pays des merveilles enneigées en hiver.
La région est balayée par des tempêtes de neige en hiver, transformant la campagne en un paradis enneigé. Photographe : Agence de presse Dukas/Alamy

Radicalisme jurassien

Mon interlocuteur dans le train affiche un scepticisme typiquement jurassien vis-à-vis des Alpes. “Pourquoi se diriger vers les grands sommets où toutes les stations sont si fréquentées ?” demande-t-il, sentant que je pense que ces paysages sont sérieusement sous-estimés.

Mais l’attrait du Jura ne se limite pas aux paysages. Les itinéraires ferroviaires CJ, plus particulièrement l’axe principal de Glovelier à La Chaux-de-Fonds, offrent vraiment de superbes expériences de déplacement lent. C’est une chance de suivre la chaîne et la trame de la terre et de s’arrêter dans de petites communautés en cours de route. Parmi mes préférés, Pré-Petitjean et Le Bémont, tous deux propices aux balades champêtres.

Le vernis apprivoisé des villes et villages jurassiens masque une histoire sociale passionnante. Ces lieux ont toujours été au-dessus de leur poids politique. Lénine et Kropotkine ont été fascinés par les idées radicales qui sous-tendaient la vie ici. C’est une région réputée pour sa tradition horlogère. Pas, pourrait-on penser, un tremplin naturel pour la révolution, mais les instincts communautaires et anti-étatiques des horlogers de la région ont joué un rôle important dans la formation de l’anarchisme européen. Dans cette optique, il est plus facile de comprendre pourquoi le Jura est vraiment un endroit à part et comment le question jurassienne aurait pu déclencher une telle discorde.

Musée international d’horlogerie in La Chaux-de-Fonds
Musée international d’horlogerie in La Chaux-de-Fonds. Photographie : Prisma par Dukas Presseagentur GmbH/Alamy

Ce sont des réflexions à méditer alors que nous descendons vers La Chaux-de-Fonds, où la première escale évidente est le Musée international d’horlogerie, un musée exceptionnel qui retrace l’histoire de l’horlogerie.

Notes de voyage

Les trains circulent toutes les heures de Glovelier à La Chaux-de-Fonds. Ils sont gratuits avec la carte d’hôte Jura-Pass, ou à partir de 25 CHF (23 £) l’aller simple (aller-retour doublé). Il n’y a aucun avantage à réserver à l’avance, il suffit de payer le jour même. Les pass Interrail sont valables. L’auteur a séjourné à l’Hôtel-Restaurant de la Gare à Glovelier, où l’accent est mis sur la bonne cuisine régionale et les trains qui vont et viennent (le double à partir de 126 £ B&B).

La 17ème édition de Le livre de Nicky Gardner Europe by Rail: The Definitive Guide est disponible à la librairie Guardian. Elle est co-rédactrice en chef du magazine Hidden Europe

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick