La planification est déjà en cours pour vacciner les enfants à Ottawa alors que les autorités attendent l’approbation de Santé Canada

Contenu de l’article

On attend de plus en plus que les vaccins COVID-19 soient approuvés pour les enfants de 5 à 11 ans, ce qui pourrait arriver au Canada dans quelques semaines.

Publicité

Contenu de l’article

La santé publique de Toronto a suscité des attentes cette semaine lorsqu’elle a annoncé qu’elle se préparait à vacciner les enfants âgés de 5 à 11 ans dans cette ville dès le 1er novembre.

La ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, a suggéré que l’échéancier pourrait être proche, affirmant que Pfizer devait soumettre ses données sur le vaccin à Santé Canada au début d’octobre. “Dès que nous recevons les données de la société, les régulateurs sont bien placés pour examiner rapidement ces données”, a déclaré Hajdu à Power Play de CTV mardi.

Santé publique Ottawa se prépare également au déploiement de vaccins pour le groupe démographique crucial des enfants d’âge scolaire afin qu’il puisse commencer dès qu’ils seront approuvés. Il n’a pas proposé de dates possibles pour le début, mais la planification est bien avancée.

Publicité

Contenu de l’article

Santé publique Ottawa dit qu’elle travaille avec Kids Come First, l’équipe de santé qui se concentre exclusivement sur les enfants et les jeunes et qui comprend plus de 60 organisations, partenaires familiaux et jeunesse, près de 1 100 médecins et des milliers de personnes, dont des enfants, des jeunes et des familles, sur la planification de le déploiement de la vaccination.

Lire aussi  Suppléments de vitamine D : 3 changements d'habitudes dans la salle de bain qui pourraient signifier que vous en avez pris trop

Parmi les options envisagées, il y a l’augmentation du personnel et des emplacements des cliniques pour les cliniques de vaccination de santé publique. Santé publique Ottawa a également déclaré qu’elle utiliserait «les meilleures stratégies pour atteindre et communiquer avec les enfants et leurs familles au sujet de leurs options pour se faire vacciner».

Estimer quand les vaccins approuvés pour les enfants de 5 à 11 ans pourraient être disponibles au Canada reste un jeu de devinettes, certains suggérant que ce ne serait peut-être pas avant la fin de l’année ou même plus tard.

Publicité

Contenu de l’article

Pfizer-BioNTech a annoncé la semaine dernière qu’elle avait obtenu des résultats d’essais positifs en utilisant des vaccins COVID-19 à faible dose pour les enfants entre cinq et 11 ans. Cette semaine, la société, qui produit l’un des deux principaux vaccins à ARNm, a soumis des données sur les essais au Food and Drug Administration des États-Unis.

Il dit que ses résultats montrent que les vaccins sont sans danger pour les enfants et créent des anticorps robustes contre COVID-19. Les données n’ont pas encore été rendues publiques.

Un porte-parole de Pfizer a déclaré qu’il « poursuivait nos discussions avec Santé Canada et se préparait à présenter notre soumission », mais n’a pas confirmé de calendrier.

Lire aussi  1 élève sur 14 dans les écoles secondaires anglaises a Covid, selon les données de l'ONS | Coronavirus

Publicité

Contenu de l’article

Les jeunes enfants ont été le chaînon manquant dans la stratégie réussie de déploiement de la vaccination à travers le Canada, qui a certains des taux de vaccination COVID-19 les plus élevés au monde. Parmi les provinces, les taux de l’Ontario sont élevés.

À Ottawa, 83 pour cent de la population de plus de 12 ans est complètement vaccinée. Dans toute la province, le taux est de 80 % pour les personnes de plus de 12 ans. Mais les experts en santé affirment que l’immunité collective, qui est de 90 % ou plus, ne sera possible que lorsque les enfants pourront être vaccinés.

À Ottawa, il y a 77 000 enfants dans le groupe d’âge de 5 à 11 ans. Alors que les enfants, en général, tombent moins malades avec COVID-19 que les adultes, en particulier les adultes plus âgés, certains enfants finissent à l’hôpital et tombent gravement malades.

Les enfants d’âge scolaire ont parmi les plus de contacts dans la communauté en raison de la nature des écoles et des garderies.

Publicité

Contenu de l’article

Mercredi, à Ottawa, il y avait 18 éclosions de COVID-19 dans les écoles, dont une dans laquelle 10 élèves et un membre du personnel avaient été testés positifs.

Les responsables locaux de la santé ont créé des kits de test à emporter pour aider les parents d’enfants d’âge scolaire à éviter les files d’attente et les longues attentes pour les tests COVID-19.

Mais il y a eu de plus en plus d’appels pour des tests rapides pour les enfants d’âge scolaire – quelque chose que la province fournit gratuitement aux entreprises. Un groupe de parents de l’école publique Hopewell Avenue dans le Vieux Ottawa-Sud espérait y distribuer des tests rapides, à la suite de parents de Toronto faisant la même chose, mais un rapport de la Presse canadienne publié mercredi a indiqué que les commandes des groupes de parents étaient annulées et que le rapide gratuit- programme d’essai resterait pour les entreprises seulement.

Lire aussi  L'OPEP augmente régulièrement sa production alors que l'économie se redresse

    Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos directives de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick