L’ACLU demande au juge de bloquer l’interdiction de traitement des jeunes trans de l’Arkansas

LITTLE ROCK, Ark. (AP) – L’American Civil Liberties Union a demandé mardi à un juge fédéral d’empêcher l’Arkansas d’appliquer son interdiction des traitements confirmant le genre pour les jeunes transgenres pendant qu’un procès contestant l’interdiction se poursuit.

L’ACLU a demandé une injonction préliminaire contre la nouvelle loi, qui doit entrer en vigueur le 28 juillet. Elle interdira aux médecins de fournir un traitement hormonal confirmant le sexe, des bloqueurs de la puberté ou une intervention chirurgicale à toute personne de moins de 18 ans, ou de les référer à d’autres prestataires. pour le traitement.

L’ACLU a déposé une plainte contre l’interdiction le mois dernier au nom de quatre jeunes transgenres et de leurs familles, ainsi que de deux médecins qui dispensent les traitements.

L’interdiction oblige certaines familles de jeunes transgenres à quitter l’État pour poursuivre les traitements de leurs enfants, si elles peuvent se le permettre, affirme le dossier.

“La menace de préjudice pour les plaignants est concrète, imminente et dévastatrice, et dépasse de loin tout coût imaginable pour l’état de maintenir le statu quo pendant que cette affaire se déroule”, affirme le dossier.

Les législateurs républicains ont promulgué l’interdiction en avril, annulant le veto du gouverneur du GOP Asa Hutchinson. Le gouverneur a opposé son veto à l’interdiction à la suite des appels de pédiatres, de travailleurs sociaux et de parents de jeunes transgenres qui ont déclaré que la mesure nuirait à une communauté déjà à risque de dépression et de suicide.

Au moins sept jeunes transgenres ont été hospitalisés en raison de tentatives de suicide depuis le début des discussions sur l’interdiction de traitement, a déclaré l’ACLU dans son dossier.

Lire aussi  Honor Technology acquiert Home Place

Le bureau du procureur général Leslie Rutledge a déclaré qu’elle s’attendait à la demande de l’ACLU et qu’elle examinait le dossier du groupe.

“Elle a hâte de répondre au nom du peuple de l’Arkansas”, a déclaré la porte-parole Amanda Priest.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick