Le sommet de l’ONU sur la biodiversité déplacé de Chine sur la politique COVID-19

PÉKIN — Un sommet des Nations unies sur la biodiversité se tiendra au Canada au lieu de la Chine, ont annoncé mardi les organisateurs, le deuxième grand événement international à être déplacé de Chine en raison de sa politique anti-coronavirus stricte.

Le secrétariat de l’ONU pour la Convention sur la diversité biologique et le ministère chinois de l’Environnement ont déclaré dans des déclarations séparées que la réunion se tiendrait en décembre à Montréal, où le secrétariat est basé.

La Chine, qui préside cette série de réunions, a décidé de les déplacer hors du pays « en raison des incertitudes persistantes liées à la pandémie mondiale en cours », a déclaré Elizabeth Maruma Mrema, secrétaire exécutive de la convention, dans son communiqué.

Le ministère chinois de l’Environnement a déclaré que la décision avait été prise “après un examen approfondi de la situation pandémique dans le pays et à l’étranger”.

La Chine s’est retirée le mois dernier en tant qu’hôte de la Coupe d’Asie de football 2023. Il a également reporté sine die les Jeux asiatiques de 2022, une compétition sportive qui était prévue en septembre dans la ville de Hangzhou.

Le pays s’en est tenu à une politique stricte «zéro-COVID» qui a limité les visiteurs internationaux et verrouillé à plusieurs reprises des parties ou la totalité des villes pour éradiquer toute épidémie. L’approche est de plus en plus en contradiction avec d’autres grands pays qui ont assoupli les restrictions et se sont tournés vers la vie avec la maladie.

Le sommet sur la biodiversité est similaire au plus connu sommet des Nations Unies sur le climat. Les pays qui ont adhéré à un accord mondial sur la préservation des espèces végétales et animales du monde se réunissent régulièrement pour tenter d’atteindre les objectifs énoncés dans le pacte.

Lire aussi  Un groupe de maires voulaient de meilleurs trains, alors ils ont remporté les Jeux olympiques de Brisbane en 2032

La réunion devait se tenir dans la ville chinoise de Kunming plus tôt cette année mais a été reportée en raison de la pandémie.

La Chine continuera d’assumer la présidence du prochain sommet et le thème et le logo resteront inchangés, ont indiqué le ministère de l’Environnement et le secrétariat de l’ONU.

Pékin, la capitale chinoise, a accueilli les Jeux olympiques d’hiver en février en créant une bulle qui a isolé les participants de la population générale en Chine.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick