Les responsables de la santé du Mississippi affirment que les mortinaissances parmi les femmes enceintes non vaccinées ont DOUBLÉ

Les responsables de la santé du Mississippi affirment que les mortinaissances chez les femmes enceintes non vaccinées ont DOUBLE par rapport à avant la pandémie

  • Les responsables de la santé du Mississippi ont déclaré mercredi que les mortinaissances chez les femmes enceintes infectées par COVID-19 avaient doublé
  • Au moins 72 décès fœtaux sont survenus chez des femmes infectées par le virus, ce qui est le double du taux typique
  • L’État enquête également sur le décès de huit femmes enceintes qui avaient contracté le COVID-19, dont certaines ont subi des césariennes d’urgence aux soins intensifs.
  • Les femmes enceintes courent un risque accru de maladie grave et de décès dus au COVID-19 par rapport à la population générale
  • Le mois dernier, le CDC a encouragé les femmes enceintes à se faire vacciner contre COVID-19 après avoir précédemment déclaré que les femmes enceintes étaient simplement «éligibles»


Les responsables de la santé du Mississippi affirment que les mortinaissances chez les femmes enceintes ont doublé par rapport à avant la pandémie de COVID-19.

Mercredi, le Dr Thomas Dobbs, responsable de la santé publique, a déclaré que 72 décès fœtaux étaient survenus chez des femmes enceintes non vaccinées infectées par le virus.

Ce nombre ne comprend que les décès qui surviennent après 20 semaines de gestation et non les fausses couches, qui surviennent avant 20 semaines.

Lire aussi  COVID-19: le Royaume-Uni donne son feu vert pour vacciner tous les 12 à 15 ans | Nouvelles du monde

‘[This is] deux fois le taux de base de ce à quoi nous nous attendions avant la pandémie, a déclaré Dobbs lors d’une conférence de presse.

« C’est un certain nombre de tragédies qui, malheureusement, seraient évitables dès maintenant. »

Les médecins espèrent que cela servira d’avertissement et pourra aider à convaincre les femmes enceintes, qui courent un plus grand risque de maladie grave et de décès dus au COVID-19, de se faire vacciner.

Les responsables de la santé du Mississippi ont déclaré mercredi que les mortinaissances parmi les femmes enceintes non vaccinées infectées par COVID-19 avaient doublé avec au moins 72 décès, soit deux fois plus que le taux habituel

Mercredi, seulement 24,8% des femmes enceintes avaient reçu au moins une dose de vaccin COVID-19, selon les données du CDC.

Ceci malgré plusieurs études concluant que les futures mères sont plus vulnérables aux cas graves de COVID-19 ou à la mort que la population générale.

Une étude du mois dernier de l’Université de Californie, Irvine Medical Center, a révélé que les femmes qui accouchent alors qu’elles sont infectées par COVID-19 étaient 5,7 fois plus susceptibles de se retrouver dans des unités de soins intensifs à 5,2% contre 0,9% des femmes sans Covid.

De plus, environ 0,1 pour cent des mères infectées par le virus sont décédées contre 0,01 pour cent de celles qui n’étaient pas infectées, soit une différence de 10 fois.

Dobbs a également annoncé lors de la conférence de presse que l’État enquêtait sur la mort de huit femmes enceintes qui avaient contracté le COVID-19.

Lire aussi  Timothee Chalamet sur l'application de rencontres réservée aux membres Lox Club pour les "Juifs aux normes ridiculement élevées"

Les huit décès sont survenus en l’espace de quatre semaines alors qu’une vague de cas alimentés par la variante Delta a ravagé l’État.

De nombreuses femmes ont dû subir des césariennes d’urgence.

« Et nous parlons de césariennes dans l’unité de soins intensifs afin que vous puissiez sortir le bébé avant que la mère ne meure », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse distincte mardi.

Le mois dernier, le CDC a encouragé les femmes enceintes à se faire vacciner contre COVID-19 après avoir précédemment déclaré que les femmes enceintes étaient simplement «éligibles»

L’agence a modifié sa recommandation après que des études ont révélé que les vaccins COVID-19 n’augmentaient pas le risque de fausse couche.

Deux nouvelles études publiées mercredi ont révélé que les femmes qui ont fait une fausse couche n’étaient pas plus susceptibles d’avoir reçu un vaccin COVID-19 que les femmes qui étaient encore enceintes.

Mercredi, Dobbs et d’autres responsables de la santé ont exhorté les femmes enceintes à se faire vacciner contre le COVID-19.

L’épidémiologiste d’État, le Dr Paul Byers, a déclaré que sa propre fille avait été immunisée pendant sa grossesse et avait accouché en toute sécurité d’un bébé en bonne santé.

« Nous vous encourageons à vous faire vacciner », a-t-il déclaré.

« Ce sera le meilleur moyen de garantir que vous et vos bébés restez en bonne santé. »

.

Related News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick