Sutcliffe: Les allégements fiscaux accordés aux entreprises par la Ville d’Ottawa ne sont pas une bonne utilisation des espèces

Un nouveau concessionnaire automobile à Vanier signifie qu’il n’y en aura pas ailleurs, où la ville aurait peut-être perçu toutes les taxes foncières sans aucun rabais.

Contenu de l’article

Rien de tel qu’un allégement fiscal pour une marque de luxe pour aider à remplir les pages d’opinion de votre journal local. Mais alors que les projets de la ville de fournir une incitation à un concessionnaire Porsche à Vanier facilitent les manchettes, les tweets et les pétitions, nous avons débattu du mauvais problème.

Commençons par renoncer à l’idée qu’un concessionnaire automobile haut de gamme devrait être placé dans une catégorie différente de toute autre entreprise. Toutes les entreprises juridiques devraient être égales aux yeux du gouvernement, et il n’y a pas de bon ou de mauvais argent dans la politique fiscale. Donc, si la ville décide de créer des incitations pour stimuler le développement dans une zone particulière, elle ne peut pas refuser une entreprise parce que certaines personnes n’aiment pas la marque ou la valeur nette de ses clients.

Il n’y a rien de mal sur le plan éthique ou intrinsèque à vendre quelque chose de cher à quelqu’un qui veut l’acheter. Avoir la suffisance d’un vendeur de voitures chères est simpliste, stupide et arbitraire. Nous ne semblons pas être aussi moralisateurs à propos des restaurants chers, même s’ils sont tout aussi hors de portée que Porches pour les familles à faible revenu.

Publicité

Contenu de l’article

Et une concession de luxe pourrait être un meilleur employeur et une entreprise citoyenne qu’une autre entreprise qui vend des produits moins chers. En effet, dans ce cas, les membres de la famille Mrak sont des leaders communautaires de longue date qui ont une expérience de philanthropie et de service.

Cela signifie-t-il que je fais partie de l’équipe Porsche dans ce combat? Pas exactement.

EN RELATION:Denley: Le plan d’allégement fiscal de la ville d’Ottawa est stupide. L’utiliser pour un concessionnaire Porsche est encore plus stupide

La question n’est pas de savoir si une entreprise en particulier devrait recevoir un incitatif fiscal foncier de la part de la ville, mais si une entreprise devrait le faire. L’argument des promoteurs, y compris le conseiller local et le maire, est que vous pouvez revitaliser un quartier et stimuler le développement sur des terrains inutilisés en donnant un petit coup de pouce financier au propriétaire. Et rappelez-vous: cela ne coûte rien à la ville car l’augmentation des taxes foncières est supérieure au remboursement. Gagnez facilement!

Il y a plusieurs problèmes avec cet argument. Premièrement, si c’était vrai, alors la ville devrait l’appliquer universellement. Sur la base de ces calculs simples, chaque fois que quelqu’un construit une extension de sa maison ou érige un bâtiment sur un terrain vide, la ville devrait rembourser jusqu’à 99% de l’augmentation de taxe qui en résulte. Parce que, hé, nous serions toujours en avance, non?

Deuxièmement, il est basé sur la fausse hypothèse que le développement immobilier est un jeu infini. Les politiciens adorent parler de création d’emplois et d’augmentation des recettes fiscales lors de l’ouverture d’un nouveau restaurant ou d’une nouvelle épicerie, mais la quantité totale de nourriture achetée ne change pas car il y a plus de vendeurs. De même, un nouveau concessionnaire automobile à Vanier signifie qu’il n’y en aura pas ailleurs, où la ville aurait pu percevoir toutes les taxes foncières sans aucun rabais.

Lire aussi  Les manifestants critiquent le choix de la Syrie pour le conseil d'administration de l'organisme de santé des Nations Unies

Publicité

Cette annonce n’est pas encore chargée, mais votre article continue ci-dessous.

Contenu de l’article

Par conséquent, les incitatifs prévus pour le développement à Vanier ne sont pas simplement le fait que la ville renonce à une partie de l’argent qu’elle n’aurait jamais reçu autrement. Au contraire, c’est une dépense réelle. En fin de compte, ce n’est pas vraiment l’histoire d’un concessionnaire automobile qui profite d’un incitatif fiscal pour la ville. Il s’agit que les politiciens investissent l’argent des contribuables dans un projet de développement. Dans un jeu à somme nulle, c’est de l’argent qui ne pourra pas être dépensé pour d’autres avantages communautaires. La question que nous devrions nous poser n’est pas de savoir quelles entreprises devraient être éligibles, mais s’il s’agit de la meilleure utilisation de nos liquidités.

Ce serait certainement bien de voir la revitalisation de Vanier se poursuivre. Mais ce serait mieux si cela se produisait parce que les entreprises y voyaient de véritables opportunités, plutôt que parce que la ville les payait pour construire des bâtiments. Le rôle de la ville devrait être d’investir dans des actifs communautaires qui améliorent les quartiers et les rendent plus sûrs et plus attrayants, et non pas d’accorder des incitations fiscales fondées sur les arguments erronés d’une croissance économique infinie et d’un gain net d’impôts.

Mark Sutcliffe est un entrepreneur, écrivain, diffuseur et podcasteur d’Ottawa de longue date. Il héberge le Podcast Digging Deep, l’émission Mark Sutcliffe sur VilleNouvelles, est coach et conseiller en affaires, et est un président avec TEC Canada. Sa chronique paraît toutes les deux semaines.

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et à encourager tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour la modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez les commentaires. Consultez notre règlement de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la manière d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick