Home » Apple va ramener Parler dans son App Store

Apple va ramener Parler dans son App Store

by Les Actualites

Apple Inc ramènera l’application de médias sociaux Parler, favorisée par les conservateurs américains, dans son App Store après que le fabricant d’iPhone l’ait retirée à la suite de l’émeute meurtrière du 6 janvier au Capitole américain, selon une lettre envoyée à deux législateurs républicains.

La lettre, obtenue par Reuters, indiquait qu’après de longues conversations avec Parler, l’application avait proposé des mises à jour de son application et de sa politique de modération de contenu qui conduiraient à sa réinstauration.

Les principales plateformes technologiques ont rompu leurs liens avec Parler à la suite de l’attaque des partisans de l’ancien président républicain américain Donald Trump au Capitole qui a fait cinq morts. Ils ont accusé l’application, qui est soutenue par l’éminent donateur du Parti républicain Rebekah Mercer, de ne pas avoir surveillé le contenu violent de son service.

On ne savait pas quels changements Parler, qui s’est présenté comme un espace de liberté d’expression pour ceux qui recherchent une alternative aux grandes plates-formes comme Facebook Inc et Twitter, avait apporté à l’application ou à sa modération.

Parler est tombé dans l’obscurité pendant environ un mois après qu’Amazon.com Inc a suspendu les services d’hébergement Web, affirmant que l’application n’avait pas réussi à modérer efficacement le contenu violent. Google d’Apple et d’Alphabet Inc l’ont supprimé de leurs magasins d’applications.

Parler est revenu en ligne en février avec l’infrastructure de cloud privé SkySilk basée à Los Angeles. Son PDG, John Matze, a été limogé par le conseil. Parler a également poursuivi Amazon, l’accusant d’essayer de détruire son entreprise.

La lettre d’Apple indiquait que l’application Parler mise à jour serait disponible immédiatement après sa sortie par Parler.

Apple a refusé de commenter. Parler n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

La lettre, qui a été rapportée pour la première fois par Les actualites, a été adressée à deux législateurs républicains, le sénateur Mike Lee et le représentant Ken Buck, qui ont écrit le mois dernier aux PDG des grandes technologies pour remettre en question leurs actions à propos de Parler.

Apple a déclaré dans la lettre avoir rejeté environ 30000 applications de l’App Store en 2020 en raison d’un contenu problématique généré par les utilisateurs.

Il a déclaré qu’il avait pris une décision indépendante de supprimer Parler pour ne pas se conformer à ses directives et qu’il n’avait pas coordonné ni consulté Google ou Amazon.

Google et Amazon n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.