GrowerIQ obtient 1 million de dollars du gouvernement du Canada pour améliorer son système de suivi du cannabis et soutenir son expansion internationale

GrowerIQ obtient 1 million de dollars du gouvernement du Canada pour améliorer son système de suivi du cannabis et soutenir son expansion internationale

Basé à Toronto ProducteurIQqui vend des logiciels de planification des ressources d’entreprise (ERP) aux producteurs de cannabis, a reçu plus d’un million de dollars canadiens du gouvernement du Canada, par l’intermédiaire de FedDev Ontario.

Le fondateur et PDG de GrowerIQ, Andrew Wilson, a déclaré à BetaKit que ce financement aidera GrowerIQ à développer sa technologie et à étendre son empreinte mondiale grâce à des investissements dans les ventes et le marketing.

GrowerIQ vise à offrir aux producteurs une « traçabilité des semences jusqu’à la vente ».

La plateforme ERP de GrowerIQ aide les producteurs de cannabis à gérer leurs entreprises et à répondre aux exigences réglementaires. Comme Wilson dit précédemment à BetaKitle fardeau de conformité associé à la culture légale du cannabis est « si élevé qu’il est très facile [for producers] devenir incontrôlable [or] à la traîne.”

Fondée en 2018, GrowerIQ vend son logiciel sur abonnement aux producteurs de cannabis agréés. La plateforme de la startup comprend des modules destinés aux équipes tout au long du processus de culture du cannabis, notamment la culture, la fabrication, l’entrepôt, la gestion de la relation client, les commandes et la gestion de la qualité.

Grâce à son logiciel, qui a été conçu pour se conformer au cadre réglementaire de Santé Canada et s’intégrer directement aux capteurs et autres matériels des producteurs de cannabis, GrowerIQ espère offrir aux producteurs une « traçabilité de la graine à la vente ».

Comme BêtaKit signaléGrowerIQ a démarré pendant quatre ans avant de clôturer un financement de démarrage de 3 millions de dollars il y a un an dans le cadre d’un cycle de billets convertibles co-dirigé par Golden Section et MaRS IAF, avec la participation de Lago, Delbridge, GTMfund et Gaingels.

Lire aussi  Jully Black prend la route pour l'édition de cet été de 'The Amazing Race Canada'

EN RAPPORT: GrowerIQ clôture un cycle de démarrage de 3 millions de dollars pour aider les producteurs de cannabis à rester conformes

Aujourd’hui, GrowerIQ dessert des installations dans 15 pays et cinq langues, y compris certains pays où le cannabis est légal à des fins récréatives, d’autres où il n’est autorisé que pour des raisons médicales, et certains pays produisent mais exportent uniquement de la marijuana.

À l’heure actuelle, GrowerIQ a une forte présence au Canada, qui a légalisé pour la première fois la marijuana à des fins récréatives en octobre 2018. Mais Wilson voit plus de possibilités pour GrowerIQ de se développer à l’étranger, notant que la présence de la startup à l’extérieur du Canada s’est développée, notamment grâce à un accord récemment annoncé. partenariat d’un an avec le gouvernement de la Barbade.

Plus tôt cet été, GrowerIQ signé un accord avec la Barbados Medicinal Cannabis Licensing Authority (BMCLA) pour lui servir de partenaire technologique. BMCLA est l’organisme de réglementation chargé de superviser l’industrie du cannabis médicinal à la Barbade. Dans le cadre de ce contrat de cinq ans, GrowerIQ gérera le suivi et le reporting de la production légale de marijuana à la Barbade.

Image vedette avec l’aimable autorisation de GrowerIQ.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick