La fuite dissimulée de la Californie – –

Le procureur général de Californie, Rob Bonta, le 28 juin


Photo:

Rich Pedroncelli/Associated Press

Les propriétaires d’armes à feu californiens sont en colère, pour ainsi dire, après qu’un site Web du ministère de la Justice de l’État a divulgué cette semaine leurs informations personnelles. Le procureur général Rob Bonta n’a-t-il pas assuré l’année dernière à la Cour suprême qu’on pouvait faire confiance à son bureau pour protéger les informations personnelles des donateurs à but non lucratif ?

Le bureau du shérif du comté de Fresno a déclaré mardi qu’il avait été informé d’une violation massive de données affectant les détenteurs de permis de transport dissimulés en Californie. M. Bonta est arrivé un jour plus tard et a révélé que les noms, dates de naissance, numéros de permis de conduire, adresses et antécédents criminels de chaque Californien qui avait demandé un permis entre 2011 et 2021 avaient été divulgués.

Les juges et les policiers titulaires d’un permis de transport dissimulé pourraient être en danger si des criminels mettaient la main sur les informations. M. Bonta a déclaré que cela s’était produit lorsque le ministère de la Justice avait mis à jour lundi son portail de tableau de bord des armes à feu, qui comprend des données agrégées sur les ventes des revendeurs, les ordonnances d’interdiction d’armes à feu et les permis de port dissimulés. Ce n’est pas rassurant.

“Le DOJ cherche à équilibrer ses devoirs de fournir des données sur la violence armée et les armes à feu pour soutenir les efforts de recherche tout en protégeant les informations d’identification personnelle dans les données collectées par le Département”, a déclaré lundi M. Bonta dans un communiqué de presse annonçant la mise à jour. Le tableau de bord “met le pouvoir et l’information entre les mains de nos communautés”. C’est sûr.

Les seules explications sont l’incompétence ou la malveillance politique. Vous ne pouvez jamais perdre de paris sur l’un ou l’autre en Californie. La fuite s’est produite par coïncidence quelques jours seulement après que la Haute Cour a annulé les règles d’autorisation de transport dissimulé de New York. Les défenseurs des droits des armes à feu ont ensuite juré de contester une multitude de réglementations californiennes sur les armes à feu.

M. Bonta dit qu’il prévoit d’enquêter sur la fuite, ce qui est bien. Mais la fuite souligne les préoccupations accrues des organismes de bienfaisance qui ont contesté le mandat de son bureau selon lequel ils remettraient des listes de leurs principaux donateurs comme condition pour faire des affaires dans l’État. M. Bonta a promis de garder les informations confidentielles.

Les organismes de bienfaisance ont été sauvés l’année dernière par les six juges conservateurs qui ont jugé que la saisie de données par l’AG était inconstitutionnelle. S’ils ne l’avaient pas fait, les données personnelles des donateurs aux groupes de défense du droit à la vie auraient-elles également pu se retrouver sur le Web ?

Bilan et perspectives : Alors que les démocrates veulent utiliser l’enquête du 6 janvier pour dépeindre l’opposition comme un gang d’insurgés fous, les républicains ne peuvent ignorer les preuves qui s’accumulent concernant la conduite de Donald Trump. Images : Pool de presse/Reuters/Getty Images Composite : Mark Kelly

Copyright ©2022 Dow Jones & Company, Inc. Tous droits réservés. 87990cbe856818d5eddac44c7b1cdeb8

Apparu dans l’édition imprimée du 2 juillet 2022 sous le nom de “California’s Gun-Permit Leak”.

Lire aussi  Mercure éblouit dans un nouveau gros plan de la mission BepiColombo

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick