La petite explosion stellaire “Micronova” est encore assez puissante pour faire de gros ravages

La petite explosion stellaire « Micronova » est encore assez puissante pour faire de gros ravages

Cette vue d’artiste montre une naine blanche voler de la matière à une étoile compagne, déclenchant une explosion de micronova à l’un de ses pôles.

Marc Ail

Des astronomes ont repéré un nouveau type d’explosion thermonucléaire à la surface d’étoiles lointaines. C’est ce qu’on appelle une “micronova”, et c’est plus petit qu’une nova classique ou supernova éblouissante mais toujours assez puissant pour traverser des chaînes de montagnes entières en quelques heures.

Des chercheurs dirigés par Simone Scaringi au Centre d’astronomie extragalactique de l’Université de Durham ont passé des mois intrigués par les données de Satellite d’étude des exoplanètes en transit de la NASA. TESS est utilisé pour rechercher des planètes autour d’autres étoiles en examinant de près la lumière de ces étoiles pour les baisses de luminosité qui pourraient être causées par d’autres mondes passant devant.

Mais au moins trois étoiles observées par TESS ont montré des éclats inhabituels de luminosité ne durant que quelques heures à la fois.

“Nous ne pouvions pas l’expliquer jusqu’à ce que nous fassions enfin le lien selon lequel il pourrait s’agir d’explosions thermonucléaires se produisant sur des naines blanches en accrétion”, explique Scaringi, auteur principal d’une étude publiée dans le dernier numéro de la revue Nature.

Une naine blanche est une étoile aussi puissante que le soleil, mais seulement de la taille de la Terre. Dans un système à deux étoiles, une naine blanche peut souvent aspirer ou accréter de l’hydrogène et d’autres matériaux de son étoile compagne. Ce gaz peut s’accumuler autour de la naine blanche jusqu’à ce qu’il déclenche une explosion, ou nova, qui peut faire briller le système stellaire jusqu’à un million de fois plus brillamment. Le gaz pourrait même stimuler la supernova beaucoup plus spectaculaire, qui pourrait faire briller le système aussi brillamment qu’une galaxie entière pendant plusieurs semaines.

Les micronovas semblent commencer de la même manière, mais sont plus petites, plus rapides et se produisent sur des naines blanches avec de puissants champs magnétiques qui poussent le matériel volé vers les pôles de l’étoile. Le résultat est une grande explosion autour du pôle qui n’est que d’un millionième de la taille d’une explosion de nova. D’où le nom “micronova”.

Bien qu’une micronova puisse sembler petite à l’échelle du cosmos, vous ne voudriez toujours pas être pris dedans. Des explosions comme celles que les chercheurs ont observées dans les données TESS sont encore suffisamment puissantes pour brûler plus de 124 000 montagnes de la taille et de la masse du mont Everest en moins d’une journée.

“Cela montre à quel point l’univers est dynamique”, a déclaré Scaringi dans un communiqué. “Ces événements peuvent en fait être assez courants, mais parce qu’ils sont si rapides, ils sont difficiles à saisir en action.”

Il dit que les micronovas défient la compréhension des astronomes sur la façon dont les explosions thermonucléaires stellaires se produisent. Ensuite, l’équipe espère utiliser des relevés du ciel à plus grande échelle pour repérer les événements insaisissables, puis faire des observations de suivi rapides avec de puissants télescopes pour un aperçu plus détaillé du nouveau phénomène.


Lecture en cours:
Regarde ça:

Starship, Artemis et la course à l’orbite terrestre basse : Que…


9:09

Lire aussi  Crunchyroll abandonnera la prise en charge des anciens modèles Apple TV en septembre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick