La Xbox One d’origine a-t-elle encore ce qu’il faut pour exécuter des jeux cross-gen modernes ?

La Xbox One originale a été lancée en 2013 en tant que boîtier de divertissement tout-en-un avec un capteur Kinect, une intégration TV et un prix imposant de 429 £ / 499 $ US. Ses ambitions en tant que centre multimédia étaient élevées – mais cela a eu un coût. La Xbox One était sous-alimentée en raison d’un système de mémoire DDR3 / ESRAM avec moins de bande passante globale que la PS4 équipée de GDDR5 et des performances de calcul GPU nettement inférieures. Le lancement de la Xbox One S en 2016 a été une amélioration, non seulement en termes de facteur de forme mais aussi de performances, grâce à un « overclock » GPU. Tout cela soulève la question : comment le modèle vintage 2013 se comporte-t-il lorsqu’il est mis au défi avec les derniers jeux cross-gen ? Si la Xbox One S est en difficulté – ce qui est le cas – cela signifie-t-il que les propriétaires du modèle OG obtiennent une expérience encore moins impressionnante ? Nous avons décidé de le découvrir.

Tout d’abord, rafraîchissons-nous sur les différences entre l’unité Xbox One d’origine, nom de code Durango et son successeur One S (connu en interne sous le nom d’Edmonton). Bien que globalement similaire à l’unité d’origine, le One S dispose d’un GPU plus cadencé, faisant passer la conception basée sur GCN de 853 MHz à 914 MHz, une augmentation de 7,1 % de la fréquence et du calcul GPU, tandis que la bande passante mémoire sur l’ESRAM intégrée passe de 204 Go/ s à 219 Go/s. De plus, la nouvelle console est livrée avec une multitude de nouvelles fonctionnalités d’affichage en raison de sa prise en charge de la norme de sortie HDMI 2.0. Les améliorations du GPU ici n’étaient pas massives, mais elles ont donné à la console affamée de performances un peu plus de frais généraux pour faire face aux jeux exigeants.

Ce nouveau système a remplacé la Xbox One d’origine pour nos analyses multiplateformes à un moment donné en 2017 et n’a pas été revisité depuis – et par extension, nous devons nous demander dans quelle mesure l’ancienne machine bénéficie d’un support QA complet du côté des développeurs dans un monde où la grande majorité des machines Xbox One sont le nouveau modèle S.

Regardez la vidéo YouTube pour voir l’analyse Xbox One d’Oliver plus en profondeur.
Spécifications matérielles Xbox One Xbox One Xbox One S
GPU AMD 1.31TF
(12 UC à 853 MHz)
AMD 1.40TF
(12 UC à 914 MHz)
CPU AMDJaguar
(8 cœurs à 1,75 GHz)
AMDJaguar
(8 cœurs à 1,75 GHz)
Mémoire 8 Go DDR3 à 68,3 Go/s
32 Mo ESRAM à 204 Go/s
8 Go DDR3 à 68,3 Go/s
32 Mo ESRAM à 219 Go/s
Stockage Disque dur de 500 Go à 5 400 tr/min Disque dur de 500 Go à 5 400 tr/min
Sortie HDR, VRR, 4K Non Oui
Lire aussi  La plate-forme de glace géante s'effondre plus rapidement que prévu

Il est temps de faire des tests. La Xbox One que nous avons testée est une unité originale de 2013, achetée peu de temps après son lancement et utilisée presque continuellement – une console de près de neuf ans qui devrait montrer son âge. Il s’agit du matériel le plus faible officiellement pris en charge qui peut exécuter Cyberpunk 2077, Battlefield 2042 et Elden Ring, des titres à succès qui peuvent avoir des problèmes de performances même sur les consoles les plus rapides de la génération actuelle. Lors de nos tests, présentés dans leur intégralité dans la vidéo ci-dessus, nous avons capturé sept jeux récents pour voir exactement comment le One résiste aux titres qui semblent de plus en plus cibler du matériel de génération actuelle bien supérieur.

En gros, les jeux sur Xbox One semblent se diviser en deux camps : ceux qui fonctionnent bien malgré quelques lacunes et ceux qui souffrent et n’atteignent manifestement pas leurs objectifs de performance. Forza Horizon 5 et Grid Legends sont d’excellents exemples de la première catégorie. Il y a quelques aspérités ici et là, comme des problèmes de streaming lors de déplacements à grande vitesse dans Forza ou des rediffusions à faible fréquence d’images dans Grid, mais dans l’ensemble, vous pouvez profiter d’une expérience parfaitement jouable sur la Xbox One d’origine, bien qu’à un résolution et fréquence d’images inférieures à celles des consoles Xbox ultérieures.

La Xbox One souffre généralement des titres multiplateformes. Dans Elden Ring ici, les performances sont très similaires à celles de la Xbox One S, malgré son GPU plus rapide. Cependant, dans d’autres titres, le S peut être plus rapide.

L’autre – et malheureusement plus grande – catégorie révèle un problème systémique avec les jeux sur Xbox One, où trop souvent les fréquences d’images sont faibles même dans les scènes moins exigeantes, les bégaiements sont monnaie courante et les saccades exigent souvent que le VRR soit lissé – ce qui, comme vous ‘ rappelons-le, n’est pas une option sur la Xbox One d’origine. Cyberpunk 2077, Call of Duty Vanguard, Battlefield 2042, Elden Ring et Tales of Arise souffrent tous de ces problèmes de performances et, dans de nombreux cas, la fidélité graphique aurait dû être sacrifiée pour atteindre une fréquence d’images plus stable.

Bien sûr, nous ne pouvons pas dire en testant uniquement la Xbox One si cela est spécifique au matériel original de 2013, ou si c’est quelque chose également expérimenté sur le nouveau One S – nous avons donc également effectué une série de tests de performances sur les deux consoles pour le savoir. .

Nous savons que l’horloge du GPU a été augmentée de 7,1% sur la Xbox One S, ce qui devrait produire un écart de performances mesurable entre ces deux machines – mais l’augmentation de la bande passante ESRAM devrait également améliorer les fréquences d’images. Tales of Arise est un bon cas de test, car il répond à trois critères importants pour évaluer les différences matérielles : il est généralement limité par le GPU, avec une fréquence d’images déverrouillée pour observer facilement les fluctuations de performances et une résolution statique pour que la charge de travail de rendu soit identique d’un bout à l’autre. les consoles dans des séquences correspondantes. L’augmentation de l’horloge se traduit par une fréquence d’images supérieure d’environ deux à quatre images par seconde dans les zones correspondantes, ce qui correspond à peu près à l’augmentation de la vitesse d’horloge.

Lire aussi  Le Liban fait face à un Noël « déprimant » alors que la crise d'Internet met fin aux appels festifs | Développement global

Dans d’autres titres, les résultats sont naturellement moins cohérents. Cyberpunk 2077, par exemple, fonctionne nettement mieux sur le One S dans des scènes qui semblent être plus limitées par le GPU, mais ailleurs, les demandes de streaming stressent le CPU et laissent les deux machines sur un pied d’égalité. Elden Ring est à peu près le même et ne semble pas montrer de différences de performances significatives lors de la navigation dans le monde ouvert. En règle générale, si un jeu est limité par le processeur ou si un jeu prend en charge un système de résolution dynamique, les fréquences d’images doivent être similaires entre les deux machines.

Outre les performances exceptionnelles, les temps de chargement des jeux sont également problématiques sur la Xbox One d’origine, nos tests révélant des temps de chargement nettement plus longs dans certains jeux – Forza Horizon 5, par exemple, se charge 35% plus rapidement sur le One S par rapport au OG One, et nous voyons également des différences mesurables dans Far Cry 6 et CrossfireX. Les résultats ici sont inattendus et intrigants et nous pouvons offrir deux explications potentielles. Premièrement, les spécifications des disques durs peuvent être différentes, le One S étant doté d’un disque dur plus moderne et plus performant. L’autre explication potentielle est que la santé du lecteur sur le modèle OG s’est dégradée au fil des ans en raison d’une utilisation accrue, ce qui a entraîné des temps de chargement plus longs.

Temps de chargement Xbox One (secondes) Xbox One S (secondes) Un avantage S

Forza Horizon 5

144,6 106,8 35,4 %
L’ascension 162.7 160,0 1,6 %
Far Cry 6 58,4 52.2 11,9 %
CrossfireX 78,7 74,4 5,9 %

Cyberpunk 2077

50,0 49.2 1,6 %

Il existe des preuves solides qu’à mesure que nous traversons la période intergénérationnelle, les propriétaires de consoles de dernière génération obtiennent de plus en plus une expérience dégradée, en particulier dans les titres plus ambitieux. Par exemple, Call of Duty Vanguard fonctionne bien moins bien sur Xbox One que Call of Duty Modern Warfare, et la même chose peut être dite pour Battlefield 2042 par rapport à Battlefield 5. Vous avez l’impression que ces titres auraient pu avoir des fréquences d’images plus stables sur ce matériel si la Xbox One était encore une machine de la génération actuelle plutôt qu’un citoyen de seconde classe.

Lire aussi  Le record du monde de la vente aux enchères de jeux vidéo la plus chère est désormais de 1,56 million de dollars [Updated]


Pour voir ce contenu, veuillez activer les cookies de ciblage.

C’est un peu un problème car de nombreux titres à venir devraient encore sortir sur ce matériel et nous sommes donc obligés de voir des versions Xbox One plus insatisfaisantes à mesure que l’ère inter-générations se poursuit. Bien sûr, certains titres abandonnent le support prévu pour le matériel de dernière génération, mais de nombreux jeux à gros prix risquent de vraiment avoir du mal ici.

En fin de compte, alors que la Xbox One est toujours capable d’exécuter la plupart des nouvelles versions, l’expérience laisse beaucoup à désirer avec le potentiel d’une performance encore pire sur le modèle de lancement. Alors que la génération croisée se poursuit, la Xbox One est prise dans une situation difficile : non seulement elle est la moins performante des machines de dernière génération, mais elle a également une base installée beaucoup plus faible par rapport à la PlayStation 4, tandis que sa configuration DDR3/ESRAM continue également de causer des problèmes aux développeurs.

Tout cela signifie qu’une mise à niveau peut vraiment offrir des merveilles et bien que la PS5 et la série X soient les options incontournables, il existe une alternative basée sur la valeur. Oui, nous avons quelques réserves sur la Xbox Series S à 249 £ / 299 $, mais il ne fait aucun doute qu’en tant que chemin de mise à niveau pour les utilisateurs de Xbox One, c’est une machine fantastique qui offre une grande amélioration par rapport à son équivalent de dernière génération – son prix est bon et sa disponibilité ne semble plus être un problème. Son manque de prise en charge des jeux sur disque est problématique, mais peut-être que Microsoft a une réponse à cela. Et c’est vraiment le plus gros point à retenir de cet exercice : il est temps de passer à autre chose et, heureusement, les joueurs sur console ont une gamme de bons choix disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick