L’actualité en un coup d’œil : Amener les enfants sur les sites de terrain, restreindre le chalutage de l’UE et dire que la pandémie est « terminée » | La science

TAXONOMIE

La méthode de dénomination des bactéries repose sur l’ADN

Un nouveau système controversé de dénomination des bactéries et autres procaryotes repose uniquement sur leur ADN, plutôt que sur des cultures de laboratoire, pour les identifier. L’approche, baptisée SeqCode et décrite cette semaine dans Microbiologie naturelle, promet de soulager un arriéré créé parce que tant d’espèces microbiennes sont révélées par des analyses d’ADN. En vertu d’un protocole existant, la communauté scientifique accepte une bactérie, ou un procaryote connu sous le nom d’archéon, comme réel seulement si les microbiologistes cultivent l’espèce en laboratoire et soumettent une culture « type » pure à au moins deux des installations mondiales qui gardent les microbes. à perpétuité. Au lieu de cela, SeqCode accepte un ensemble complet ou complet de données de séquence du génome d’une bactérie comme matériel de « type » et décrit un protocole pour attribuer un nom latin. Le logiciel SeqCode vérifie que la séquence d’ADN est unique et les scientifiques évaluent si le nom a été choisi conformément aux directives. Mais il n’est pas clair si la méthode s’imposera. Certains microbiologistes refusent d’accepter un génome comme preuve suffisante de l’existence d’une espèce.

INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE

Stands de papier botanique contestés

Le journal Médecine BMC a annoncé ce mois-ci qu’elle ne retirera pas un article influent mais controversé de 2013 du botaniste Steven Newmaster de l’Université de Guelph (UG) qui remettait en question la pureté des remèdes à base de plantes. En 2021, huit scientifiques ont signé une plainte alléguant que Newmaster était responsable de “données manquantes, frauduleuses ou plagiées” dans trois articles, dont celui-ci, ce qui a contribué à faire de lui un expert recherché et un consultant de l’industrie. Des spécialistes indépendants ont soutenu ces préoccupations, comme détaillé dans un La science enquête. Une enquête de l’UG a innocenté Newmaster d’inconduite en juin, bien qu’elle ait cité son incapacité “à appliquer les normes raisonnablement attendues dans la recherche” pour son travail de soutien à la Médecine BMC article et d’autres, dont un qui a été rétracté. Bien qu’il n’ait pas rétracté l’article sur les remèdes à base de plantes, Médecine BMC a conservé une note publiée en février alertant les lecteurs que des doutes avaient surgi quant à la fiabilité des données du journal. Newmaster n’a pas répondu à une demande de commentaire.

SECURITE DE LA RECHERCHE

Professeur de mathématiques mis à l’épreuve

Un professeur de mathématiques appliquées à la Southern Illinois University (SIU), Carbondale, évitera la prison et purgera à la place 1 an de probation dans la résolution la plus récente d’une affaire impliquant la controversée China Initiative du gouvernement américain, qui ciblait des universitaires américains, la plupart d’entre eux d’origine chinoise. ascendance. En mai, un jury a déclaré Mingqing Xiao non coupable d’avoir fait une fausse déclaration au gouvernement concernant ses liens avec des institutions chinoises lors d’une demande de subvention. Mais Xiao a été reconnu coupable d’avoir produit des déclarations de revenus incorrectes et d’avoir omis de déclarer un compte bancaire étranger, des accusations ajoutées à son acte d’accusation initial. Lors de la condamnation de Xiao cette semaine, le juge du tribunal de district Staci Yandle a déclaré qu’il ne servirait à rien de l’incarcérer et qu’il ne représentait aucune menace de récidive. Xiao, qui est en congé administratif payé depuis son arrestation en avril 2021, a déclaré au juge qu’il espérait être réintégré par l’UES et reprendre l’enseignement et la recherche. En février, le ministère américain de la Justice a abandonné le nom China Initiative après avoir conclu que l’expression avait «alimenté un récit d’intolérance et de parti pris». Le département n’a annoncé aucune nouvelle inculpation de chercheurs universitaires depuis le changement de nom.

LA BIOLOGIE

Roi de la colline : 20 quadrillions de fourmis

les fourmis forment un pont
Fourmis militaires (Eciton le crochet) au Panama forment un pont lors d’un raid.IMAGES CHRISTIAN ZIEGLER/MINDEN

Les fourmis étaient déjà estimées comme les insectes les plus nombreux. Maintenant, une équipe de recherche a développé l’estimation la plus complète à ce jour du nombre de fourmis individuelles, une estimation qui donne une nouvelle perspective à la “fourmilière grouillante”. En combinant les données de 489 études du monde entier, l’équipe a fixé ce chiffre à 20 quadrillions, soit 20 suivis de 15 zéros. Bien que les fourmis individuelles soient légères, ce chiffre astronomique se traduit par un poids sec collectif – le poids avec tous les fluides retirés, qui constitue la biomasse totale de carbone – de 12 mégatonnes, plus que tous les oiseaux sauvages et mammifères sauvages combinés, l’équipe rapporte ceci semaine dans le Actes de l’Académie nationale des sciences. L’estimation est de deux à 20 fois plus élevée que les précédentes, qui variaient parce que beaucoup étaient extrapolées à partir d’études sur les fourmis à un seul endroit ou calculées sur la base d’un pourcentage estimé de fourmis par rapport à tous les insectes. La nouvelle étude s’est appuyée sur le décompte réel des fourmis capturées au-dessus du sol, mais peut être incomplète car elle ne comprenait aucune étude couvrant les fourmis cachées dans les nids et manquait d’enquêtes dans les forêts boréales, une grande partie de l’Afrique centrale et certaines parties de l’Asie.

PÊCHE

Lire aussi  ACMA: Lycamobile frappé d'une pénalité supplémentaire de plus de 180 000 $

L’Europe protège davantage les fonds marins

Pour éviter d’endommager les habitats marins sensibles, la Commission européenne fermera le mois prochain plus de 16 000 kilomètres carrés d’eaux côtières peu profondes dans le nord-est de l’océan Atlantique au chalutage de fond. Lorsque les bateaux de pêche traînent de lourds filets le long du fond marin pour attraper les habitants du fond, comme les crevettes roses, ils tuent également d’autres espèces et obscurcissent l’eau avec des sédiments. En 2016, la Commission a interdit le chalutage de fond en dessous de 800 mètres dans une zone couvrant plus de 4,9 millions de kilomètres carrés pour protéger les récifs coralliens d’eau froide et les écosystèmes où ils vivent. L’annonce de la Commission la semaine dernière étend les protections aux eaux de l’UE entre 400 et 800 mètres au large des côtes de quatre États membres : la France, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne. Les scientifiques travaillant pour le compte du Conseil international pour l’exploration de la mer se sont appuyés sur les données existantes pour prédire les zones susceptibles de contenir des espèces vulnérables, telles que les éponges siliceuses et les anémones tubicoles. Les groupes environnementaux ont salué l’annonce, mais les groupes de pêcheurs ont averti que cela coûterait des emplois.

3Q

Amener vos enfants sur le terrain

La paléoanthropologue de l’Université de Yale, Jessica Thompson, traîne ses trois enfants avec elle sur des sites de terrain au Malawi depuis des années. Ses expériences, à la fois stimulantes et enrichissantes, l’ont amenée à réfléchir à la façon dont les disciplines à forte intensité de travail sur le terrain soulèvent des questions uniques pour les chercheurs, en particulier les mères, avec des familles. Faut-il amener des enfants avec soi ? Et s’ils piétinent des fossiles fragiles ou tombent malades ? Elle et ses collègues ont interrogé des collègues scientifiques sur les impératifs professionnels pour faire du travail sur le terrain et leurs décisions concernant la garde des enfants. Elle espère que les réponses soutiendront des changements dans les pratiques pour rendre le travail sur le terrain plus gérable pour les chercheurs avec des familles.

Lire aussi  Les astronomes mesurent la masse et l'âge de Beta Crucis A

Q : Comment les problèmes de garde d’enfants ont-ils affecté votre capacité à faire du travail sur le terrain ?

UN: Quand je commençais tout juste, mon fils aîné avait 1 an et mes parents le prenaient pour moi pendant l’été afin que je puisse me concentrer sur ce que je devais faire. Sans ce soutien familial, je n’aurais jamais pu faire ça. Parce que mon partenaire travaille avec moi sur le terrain, cela signifie que soit mes parents m’aident, soit nous amenons [the children]. Il n’y a pas d’autre option. … L’obstacle le plus évident est financier. Les frais de transport aérien pour amener plusieurs enfants en Afrique centrale, où je travaille, s’accumulent rapidement. … La communauté locale aime le fait que nous amenions nos enfants. Cela ouvre des portes qui vous seraient autrement complètement fermées, car cela humanise ce groupe de scientifiques qui entrent.

Q : Comment les enfants sur place affectent-ils le travail ?

UN: Je m’inquiète du moral des autres personnes sur le terrain. S’il y a ce gamin qui les ennuie pour une raison quelconque, vont-ils avoir l’impression qu’ils ne veulent pas être là ? Ou qu’ils ne font pas partie de cette cellule familiale ? … Si tout le monde vit dans le camp de terrain partageant le logement et la nourriture, et que votre subvention de recherche paie tout cela, comment séparez-vous les dépenses personnelles des gens [for the children]?

Q : Comment ces défis affectent-ils votre domaine scientifique ?

UN: Nous pensons que le fait d’être mère est l’une des raisons pour lesquelles les femmes ne sont pas très représentées parmi les dirigeants de notre domaine. Je pense que cela retire beaucoup de gens du pipeline de la recherche sur le terrain et les dirige plutôt vers le travail en laboratoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick