Le redécoupage racial de l’Alabama

La Cour suprême entend les arguments mardi dans une affaire électorale de l’Alabama – une affaire qui pourrait décider jusqu’où les tribunaux fédéraux peuvent aller lorsqu’ils exigent que les législatures des États tiennent compte de la race dans la délimitation des circonscriptions législatives du Congrès et des États.

Le problème est l’article 2 de la loi de 1965 sur les droits de vote, qui interdit aux États de restreindre le droit de vote sur la base de la race. Les demandeurs dans la présente affaire, Merrill c. Milligan—ainsi que ceux d’un étui compagnon, Merrill v. Roulette– sont des législateurs et des groupes de défense qui affirment que la VRA oblige l’État à considérer la race comme un facteur majeur dans la cartographie des districts, tandis que l’Alabama affirme que les cartes doivent être dessinées sur une base neutre en matière de race.

Lire aussi  Nommés, les avocats britanniques "amoraux" muselant les médias au nom des "hommes de main" de Vladimir Poutine

Related News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick