Selon une étude, les puits de pétrole et de gaz abandonnés imposent un fardeau injuste aux propriétaires fonciers et aux contribuables de l’Alberta

Un rapport de l’Université de Calgary indique que les coûts du stock croissant de puits de pétrole et de gaz abandonnés et inactifs de l’Alberta pèsent injustement sur les propriétaires fonciers et les contribuables.

Braeden Larson, de la School of Public Policy de l’université, affirme que l’ampleur du problème augmente rapidement.

Il dit que plus de la moitié de tous les puits de pétrole et de gaz de la province ne produisent plus mais n’ont pas été nettoyés.

Au cours des six dernières années, le nombre de puits inactifs a quintuplé et ces puits restent calmes plus longtemps – plus de la moitié sont inactifs depuis plus d’une décennie.

Larson cite des recherches antérieures suggérant que plus de 10% des puits inactifs fuient.

Moins de propriétaires fonciers reçoivent le loyer qui leur est dû, et les règlements financés par les contribuables ont été multipliés par douze entre 2014 et 2018.

Larson dit que les programmes de nettoyage des puits du gouvernement ont tendance à favoriser ce qui convient à l’industrie.

Il dit que l’Alberta devrait envisager d’augmenter les sanctions pour les entreprises contrevenantes et de fixer des délais pour le nettoyage des puits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick