Un tribunal australien ordonne à Google de payer 43 millions de dollars pour les utilisateurs trompeurs

Le tribunal a conclu que Google avait induit en erreur certains clients au sujet des données de localisation personnelles collectées via leurs appareils mobiles Android entre janvier 2017 et décembre 2018.

Le tribunal a conclu que Google avait induit en erreur certains clients au sujet des données de localisation personnelles collectées via leurs appareils mobiles Android entre janvier 2017 et décembre 2018.

L’organisme australien de surveillance de la concurrence a déclaré vendredi que l’unité Google d’Alphabet Inc avait été condamnée par la Cour fédérale du pays à payer 60 millions de dollars australiens (42,7 millions de dollars) de pénalités pour avoir induit en erreur les utilisateurs lors de la collecte de leurs données de localisation personnelles.

(Inscrivez-vous à notre newsletter sur la technologie, Today’s Cache, pour obtenir des informations sur les thèmes émergents à l’intersection de la technologie, des affaires et de la politique. Cliquez ici pour vous abonner gratuitement.)

Le tribunal a conclu que Google avait induit en erreur certains clients au sujet des données de localisation personnelles collectées via leurs appareils mobiles Android entre janvier 2017 et décembre 2018.

Google a induit les utilisateurs en erreur en leur faisant croire que le paramètre “historique de localisation” sur leurs téléphones Android était le seul moyen de collecter des données de localisation, alors qu’une fonction de surveillance de l’activité Web et des applications permettait également la collecte et le stockage de données locales, la Commission australienne de la concurrence et des consommateurs ( ACCC) a déclaré.

L’organisme de surveillance, qui estime que 1,3 million d’utilisateurs de comptes Google en Australie pourraient avoir été touchés, avait entamé des poursuites contre l’entreprise et son unité locale en octobre 2019.

Google a pris des mesures correctives en 2018, a indiqué le régulateur.

Dans une déclaration envoyée par e-mail, Google a déclaré avoir réglé le problème et ajouté qu’il avait rendu les informations de localisation simples à gérer et faciles à comprendre.

Le géant des moteurs de recherche a été impliqué dans une action en justice en Australie au cours de l’année écoulée alors que le gouvernement réfléchissait et adoptait une loi obligeant Facebook à payer Google et Meta Platforms aux entreprises de médias pour le contenu de leurs plateformes.

Lire aussi  Seagliders s'apprête à transporter des passagers à travers la Manche d'ici 2028

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Recent News

Editor's Pick