Watchdog: plus de 80 employés du CBP ont enfreint les politiques des médias sociaux

Selon un nouveau rapport de surveillance du gouvernement, des dizaines d’employés des douanes et de la protection des frontières ont violé les politiques en publiant du contenu offensant et non professionnel sur les réseaux sociaux, y compris une caricature anti-immigrés d’enfants enfermés dans des chenils.

Le bureau de l’inspecteur général du département de la sécurité intérieure a constaté que, de janvier 2016 à juin 2019, le CBP avait traité les cas de 83 employés qui «avaient publié ou commenté du contenu inapproprié sur les réseaux sociaux».

Les cas signalés comprenaient un cas en 2018 où un employé du Bureau des opérations sur le terrain a publié «une salutation de la Saint-Valentin d’Adolf Hitler et un contenu anti-immigrant» sur un compte Instagram personnel. Plus tard cette année-là, un autre employé de l’OFO a publié du contenu anti-immigrant sur Twitter, y compris «un dessin animé représentant des enfants enfermés dans des chenils», selon le rapport publié vendredi.

L’inspecteur général a également révélé l’existence d’un groupe Facebook privé, appelé «Laredo Choir Practice», où sept employés de la patrouille frontalière ont publié du contenu raciste.

Une décision finale de l’agence rendue dans le cadre du processus de plainte pour l’égalité des chances en matière d’emploi a conclu que les deux superviseurs qui ont traité les cas des sept employés étaient «inefficaces et inappropriés» et qu’il semblait que «la direction a pris très peu d’initiative pour lutter contre le harcèlement racial», selon le rapport du BIG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recent News

Editor's Pick